Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les inlays-Onlays

Aller en bas 
AuteurMessage
Cortex
Admin
Cortex

Messages : 1633
Localisation : Caradent
Classe : .......
Inscrit le : 27/12/2008

Les inlays-Onlays Empty
MessageSujet: Les inlays-Onlays   Les inlays-Onlays EmptyDim 3 Jan 2010 - 23:30

Les inlays-Onlays en matériau cosmétique


* Définition :

Ce sont des pièces prothétiques reconstituant la partie coronaire d’une dent, en restaurant de cavités de moyennes ou grande étendue. Elles sont réalisées en méthode indirecte (au laboratoire de prothèse, sur modèle en plâtre obtenu par moulage de la préparation. On distingue différents types d’inlay-onlays en fonction des matériaux les constituant, conditionnant des préparations très différentes selon les cas :
- les inlay-onlays métalliques
- les inlay-onlays cosmétiques ou esthétiques en composite ou en céramique
On parle d’INLAY lorsque la pièce reconstitue une portion intra-dentinaire n’intéressant pas les cuspides. Lorsque la pièce reconstitue une pointe cuspidienne, on parle d’ONLAY. Le plus souvent, la reconstitution est mixte, et l’on parle alors d’INLAY-ONLAY.

Les inlays-onlays en matériau cosmétique sont des pièces prothétiques moulées réalisées au laboratoire de prothèse à partir d’un moulage de la préparation.
- Les composites de laboratoire utilisés sont des résines chargés (matrice résineuse contenant une charge de céramique) combiné à des fibres de verre apportant solidité et souplesse au matériaux.
- Les céramiques utilisées par le technicien de laboratoire peuvent être des céramiques feldspathiques traditionnelles (pour céramo-métal), mais les propriétés mécaniques accrues des « nouvelles céramiques » nous fera préférer leur utilisation.

* Indications cliniques des Inlay-onlays esthétiques

- Demande esthétique importante
- Restauration de délabrements coronaires de moyenne ou grande étendue
- Nécessité d’avoir des cavités juxta ou supra-gingivales pour mettre en œuvre une procédure de collage requérant la mise en place d’une isolation correcte (champ opératoire – digue).
- Restauration de l’occlusion pour augmenter la DVO ou bien la diminuer en reconstruisant les faces occlusales de dents égressées.
- Dents dépulpées. Les restaurations collées peuvent être une alternative de choix aux couronnes lorsque le délabrement est peu ou moyennement important.

* Particularité de la préparation de la cavité :

- La préparation présente une dépouille importante, la rétention étant préférentiellement assurée par le collage.
- Pas de biseau. On réalise une finition périphérique droite, ménageant suffisamment de matériau pour éviter les fractures de ce dernier.
- Eviter les angles ; forme de cavité arrondie
- Eviter les isthme amenant à réaliser une pièce étroite à cet endroit et donc fragile

* Avantages par rapport à la méthode directe

Les restaurations directes réalisées au cabinet dentaire par du composite photo ou autopolymérisable sont préférables pour des cavités de petite étendue. Cependant, dans les cas de délabrements beaucoup plus importants, les restaurations indirectes ont des avantages importants :
- meilleure qualité de joint par rapport à la technique directe (composites
- meilleur contrôle de la rétraction de polymérisation par rapport à la technique directe (

* Mode de liaison

Le collage.
La collage permet de s’affranchir des principes de préparation rétentive.
En outre, historiquement, les échecs (fracture en particulier) des inlay-onlays en céramique étaient en grande partie dues aux scellements. Le collage permet une unité dent-colle-céramique excessivement résistante.


Cas clinique :

Les inlays-Onlays IMG_0347 Les inlays-Onlays IMG_0352
Situation clinique initiale : une première molaire maxillaire gauche (26) présente un volumineux composite infiltré, associé à une fracture du pan palatin. En outre, l'état parodontal de la patiente est préoccupant (inflammation des tissus superficiels, perte d'attache, disparition des papilles interdentaires), et fera l'objet d'un traitement.



Les inlays-Onlays IMG_0389 Les inlays-Onlays IMG_0397
Un retraitement endodontique a été effectué. Les parois résiduelles sont épaisses (>1,5 mm) et très supragingivales. La perte de substence est favorable malgré la perte de la crête marginale distale, d'autant que la paroi mésiale présente un liseret énamélaire large.



Les inlays-Onlays IMG_0384
La prise d'empreinte ne présente pas de difficulté, les limites étant toutes supragingivales. La pièce prothétique est réalisée dans ce cas en Silidex (r) au laboratoire de prothèse (Laboratoire Horizon)



Les inlays-Onlays IMG_0398 Les inlays-Onlays IMG_0399
L'inlay-onlay est collé au Panavia (r) sous champ opératoire.



Les inlays-Onlays IMG_0404 Les inlays-Onlays IMG_0406
Situation clinique finale : l'esthétique et la fonction ont été restaurées en préservant au mieux les structures dentaires résiduelles, mais aussi le parodonte.

Cas clinique : Dr Laurent Dussarps

Source: web dentaire
Revenir en haut Aller en bas
https://caradent.forumactif.com
 
Les inlays-Onlays
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les inlays-onlays
» Les inlays-Onlays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum de la Médecine Dentaire :: Prothèse-
Sauter vers: