Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Radiographies extrabuccales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rosalio

avatar

Messages : 527
Localisation : univirta
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/06/2009

MessageSujet: Radiographies extrabuccales   Sam 3 Oct 2009 - 21:15

1 - Radiographies extrabuccales
Plan du document:
I. Généralités
1. Plan anthropomorphologique de Wirshow (Francfort)


2. Plan sagittal médian


3. Plan frontal


4. Plan orbito-méatal (O.M)




II. Définition de l'incidence


III. L'incidence de Blondeau
1. Définition


2. Le but de cette incidence


3. La réalisation


4. Les critères de réussite




IV. Incidence de face haute
1. Définition


2. Le but de cette incidence


3. Réalisation


4. Critères de réussite




V. Incidence de Hirtz (incidence axiale)
1. Définition


2. Les buts de cette incidence


3. La réalisation


4. Les critères de réussite


5. Variante de l'incidence de Hirtz
1. Incidence hyper-axiale de Hirtz
1. Buts




2. Incidence de Hirtz, bouche ouverte


3. Incidence de l'arcade zygomatique (Hirtz latéralisé)






VI. Incidence du profil antérieur
1. Définition


2. Les buts de cette incidence


3. Réalisation


4. Les critères de réussite




VII. Incidence maxillaire défilée
1. Définition


2. Les buts de cette incidence


3. Réalisation


4. Critères de réussite




VIII. Incidence de Schuller (ou incidence temporo-tympanique)
1. Définition


2. Buts


3. Réalisation


4. Les critères de réussite




IX. Incidence de face basse (ou de Breton Worms)
1. Définition


2. Les buts de cette incidence


3. Réalisation


4. Critères de réussite








I Généralités


La face est un ensemble squelettique et tissulaire appendu à la partie antérieure de la base du crâne.
Elle se compose de 2 parties:

• Le massif facial antérieur et supérieur qui est un élément fixe.

• La mandibule en position inférieur et postérieur, qui est un élément mobile.


Le massif facial est composé de 13 os:
• 6 pairs, et

• 1 os impair


Pour étudier ces structure, on utilise des plans de références:

I.A. Plan anthropomorphologique de Wirshow (Francfort)


Passe par:
• la partie inférieure de l'orbite, et par

• le conduit auditif externe.



I.B. Plan sagittal médian


Qui traverse:
- les plans nasaux

- le point inter-incisif, et la

- voûte du vertex.



I.C. Plan frontal


Passe par les deux conduits auditifs externes


I.D. Plan orbito-méatal (O.M)


Passe par:
• les canthus externes de l'orbite et

• le conduit auditif externe




II Définition de l'incidence


Elle se traduit par :
• une direction et

• un plan de centrage cutané, muqueux ou intracrânien par rapport à

- la structure examinée, et par rapport à

- 2 plans de références perpendiculaires entre eux.


Toutes les structures du massif facial sont de densité faible et visualisable sauf un qui est très dense et opaque et qui occulte (camoufle) les autres structures.
• C'est la pyramide pétreuse (Rochet du temporal)


Par conversion, lorsque le rayon incident forme un angle :
• ouvert vers l'avant et sur le plan OM, il est positive,

• sinon (ouvert vers l'avant et situé sous le plan OM), on dit qu'il est négative.


Pour les incidences du profil:
L'angle formé par le rayon incident et le plan sagittal médian est:

• positif s'il est situé du même côté que le rayon incident


L'appareil à radiographier s'appelle “craniographe” et les films deviennent des “cassettes”. Exemple

- angle OM=-50°
- angle S=0°

- un point de centrage: base du nez




III L'incidence de Blondeau


III.A. Définition


Elle est aussi appelée “nez-menton-plaque”

Cette incidence est définit par les cotations suivantes:
- angle OM=-50°

- angle S=0°

- un point de centrage: base du nez

Figure 3-1 : Incidence de Blondau





III.B. Le but de cette incidence


Cette incidence nous permet de visualiser:
• les sinus maxillaires (paroi, cuvette)

• la pyramide nasale osseuse (la cloison et les auvent)


L'os malaire est bien dégagé et le cintre maxillo-malaire est harmonieux de même que les autres lignes de repérage de Campbell:
• Ligne orbitaire supérieure,

• Ligne orbitaire inférieure,

• Ligne palato-nasal,

• Ligne dentaire, et la

• Ligne mandibulaire et

• deux cintres maxillo-malaires

Figure 3-2 : L'image obtenue



Lorsque la patient est en bouche ouverte, on peut visualiser le sinus sphénoïdal dans la clarté du cavum.


À la mandibule, on peut voir:
• la symphyse mentonnière,

• Les branches montantes, et

• les condyles.



III.C. La réalisation


Le patient est assit sur le craniographe, la tête légèrement défléchit vers l'arrière repose sur le plan d'examen par le vertex, la face reposant sur le plan d'examen en mettant en contact le nez et le mentant.
- Le rayon incident est postéro-antérieur afin qu'il y est une dose moindre au yeux

- Le rayon incident doit être horizontal afin de visualiser le niveau hydro-aérique.

- Chez les traumatisés, le rayon est antéropostérieur et le plan d'examen est situé au vertex.



III.D. Les critères de réussite


Cette radiographie est réussite lorsque les bords du sinus affleurent la partie supérieure des rochers.



IV Incidence de face haute


IV.A. Définition


Elle est aussi appelée “nez-front-plat”

Dans cette incidence
- angle OM=-25°

- angle S=0°

- un point de centrage: le Nasion

Figure 3-3 : Incidence de face haute





IV.B. Le but de cette incidence


Cette incidence nous permet de voir:
• Les sinus frontaux

• Les cellules ethmoïdales

• Les fosses nasales (en particulier les cornées moyen et inférieur)

• La partie effilée des fentes sphénoïdales

• Le rebord inférieur des sinus maxillaire


À la mandibule, on peut voir:
• Le rebord symphysaire

• Les branches horizontales, et les

• Condyles


On peut aussi voir la selle turcique si le pneumatisation du sinus sphénoïdal le permet
Figure 3-4 : L'image obtenue





IV.C. Réalisation


Le patient est assis sur le craniographe, la tête reposant sur le plan d'examen avec le nez et le front en contact, ou en procubitus sur une table conventionnelle.


IV.D. Critères de réussite


Pour cette incidence, les critères de réussites sont:
- le contact de

- la partie supérieure du rocher avec

- le bord inférieur des orbites

- Les lignes innominées doivent être équidistante des bords latéraux des orbites




V Incidence de Hirtz (incidence axiale)


V.A. Définition


Elle est déterminée par les valeurs suivantes:
- angle OM=-105°

- angle S=0°

- un point de centrage se situe:

- au milieu de la ligne biauriculaire ou

- 2 cm en avant si on veut étudier le massif facial

Pour plus de commodité, on peut utiliser le plan de Wirchow qui fait 15° avec le plan orbito-méatal, le plan incident est perpendiculaire avec le plan de Wirschow.

Figure 3-5 : L'incidence de Hirtz





V.B. Les buts de cette incidence


Elle permet l'étude de la base du crâne et surtout de ses étages antérieur et moyen.
On peut voire en avant et en dehors, les orbites se superposés avec les sinus maxillaires mais leurs parois postérieurs et externes sont bien individualisables.
Au centre, les fosses nasales se superposent aux cellules ethmoïdales

Plus en arrière, à l'étage moyen, on peux voir le massif sphénoïdal et le sinus sphénoïdal dans la clarté du cavum.

Latéralement, on peut voir :

- le trou grand rond ou passe l'artère maxillaire

- le trou petit rond que traverse l'artère méningé moyenne.

Plus en dehors, latéralement ; on visualise les arcades zygomatiques qui délimitent les fosses temporales,

Figure 3-6 : L'image obtenue




On voit enfin l'arcade mandibulaire,
• ses condyles,

• son développements et

• sa symétrie : se projette sur les sinus frontaux on peux voir aussi les ATMs



V.C. La réalisation


Le patient en position assise, la tête est défléchie en arrière grâce à un dossier inclinable.
Il faut faire attention au patients qui présentent:

- une pathologie de rachis cervicale et

- des problèmes cervico-basilaire


Le rayon est antéropostérieur.


V.D. Les critères de réussite


- Dans la superposition des orbites avec les sinus, on voit très bien le rebord postérieur des sinus en “S” et celui des orbites rectiligne.
- La symétrie des fosses temporales par rapport à la ligne médiane.



V.E. Variante de l'incidence de Hirtz


V.E.a. Incidence hyper-axiale de Hirtz


- Angle OM= -120°

- Angle S= 0°

- Point de centrage: se situe à 4cm en avant du milieu de la ligne biauriculaire.

• Buts


Projeter en avant l'arcade mandibulaire, ceci nous permettra de visualiser les sinus frontaux.




V.E.b. Incidence de Hirtz, bouche ouverte


Elle nous permet de visualiser le jeu des condyles


V.E.c. Incidence de l'arcade zygomatique (Hirtz latéralisé)


En position normale de l'incidence axiale de Hirtz, on fait pivoter la tête du patient de 10 à 15° du côté opposé de l'arcade qu'on veut voire.
Le point de centrage se situe au centre de la fosse temporale du coté à examiner.
Cette position dégage l'arcade zygomatique de toutes superpositions.




VI Incidence du profil antérieur


VI.A. Définition


Dans cette incidence standard:
- L'angle OM=0°

- L'angle S=90°

- Le point de centrage: se situe à 4cm en avant du tragus dans le plan orbito-méatal.


Figure 3-7 : Incidence du profil antérieur





VI.B. Les buts de cette incidence


Bien que pleine de superpositions des structures symétriques, cette incidence est riche de renseignements:
• On peut voir:

- les sinus frontaux,

- la pyramide nasale osseuse (apophyse nasale)

- les os propre du nez et

- l'épine nasale.

• On voit le sinus maxillaire et surtout ses rapports avec les dents

• Le palais osseux et visible ainsi que

• La paroi supérieure et postérieure du cavum

• On peut enfin voir la mandibule:

- branche horizontale,

- branche mentante et

- condyle


Dans la partie antérieure de la base du crâne, on aperçois:
• Le toit de l'orbite

• La lame criblée de l'ethmoïde, et enfin

• Le jugum sphénoïdal (paroi antérieure du sinus sphénoïdal)

Figure 3-8 : Image obtenue




Dans la partie moyenne:
• Le corps du sphénoïde

• Le sinus sphénoïdal, et

• la selle turcique



VI.C. Réalisation


Le patient est assis de profil au craniographe, le rayon incident est perpendiculaire au plan d'examen ainsi que la ligne bi-pupillaire
Le patient peut être allongé sur une table conventionnelle en pro cubitus, tête tournée dirigée vers le plan orbito-méatal.

- Chez les traumatisés, le patient est en décubitus, le plan d'examen contre son épaule ou son oreille.

L'équidistance du nasion et de la protubérance occipitale parallèle au plan d'examen est le témoin d'un positionnement correcte.


VI.D. Les critères de réussite


Toutes les parties symétriques sont superposables surtouts
• les grandes ailes du sphénoïde

• Les branches montantes, et les

• Conduits auditifs externes

• Les toits des orbites




VII Incidence maxillaire défilée


VII.A. Définition


Elle est définit par les cotations suivantes:
- L'angle OM=+25°

- L'angle S=90°

- Le point de centrage: se situe au niveau

- de la branche horizontale ou

- de l'angle goniaque du côté opposé au côté à explorer.



VII.B. Les buts de cette incidence


Cette incidence unilatérale permet l'étude d'un hémi-arc par déssociation des deux hémi-arcs mandibulaires (de la symphyse au condyle)


VII.C. Réalisation


Le patient est assis comme dans une incidence de profil strict, l'épaule repose sur le plan d'examen vers le côté à explorer, on bascule le plan orbito-méatal de 25° du côté à examiner, le rayon incident restant horizontal
Cette incidence est souvent remplacée par la radiographie panoramique mais trouve son intérêt en traumatologie.



VII.D. Critères de réussite


Ce sont:
• la dissociation des deux hémi-arcades dégage la branche horizontale du coté à explorer.




VIII Incidence de Schuller (ou incidence temporo-tympanique)


VIII.A. Définition


- L'angle OM=-25°

- L'angle S=90°

- Le point de centrage: c'est le côté externe de la partie externe du conduit auditif externe



VIII.B. Buts


Cette incidence nous permet la visualisation et l'étude de l'ATM,
• elle permet entre autre de visualiser les mouvements des condyles.



VIII.C. Réalisation


Le patient est assis comme pour une incidence de profil, l'épaule contre le plan d'examen du coté à examiner, la tête repose sur le plan d'examen par la face temporale,
le rayon à une direction caudale (direction cou) tête vers les jambes.

- Son point d'émergence est dirigé du côté externe à examiner du conduit auditif externe du côté à explorer.

- Son point d'incidence se trouve chez un être moyen à 7 cm au dessus du CAE du côté opposé.



VIII.D. Les critères de réussite


C'est la superposition des clartés du conduit auditif interne avec le conduit auditif externe.
Remarque
Deux incidences
Pour l'étude des mouvements de l'ATM, nous réaliserons 2 incidences:
• en bouche fermée, et

• en bouche ouverte (les jeux des condyles)




IX Incidence de face basse (ou de Breton Worms)


IX.A. Définition


- L'angle OM=25°

- L'angle S=0°

- Le point de centrage: se situe au milieu de la ligne biauriculaire



IX.B. Les buts de cette incidence


Elle nous permet de voir le développement de l'arc mandibulaire avec la symphyse et le condyle
On peut voir aussi:

• les faces postérieures des sinus maxillaires,

• les fentes sphéno-maxillaires,

• les styloïde,

• les sinus sphénoïdales et

• les fosses nasales



IX.C. Réalisation


Le patient est assis face au plan d'examen, la tête défléchis vers l'avant, le rayon étant dans ce cas postéro-antérieur.
- Chez les traumatisés, la position étant en procubitus.

Le crâne repose sur le plan d'examen par le front.
Le rayon est au centre de la ligne biauriculaire en respectant l'angle OM


IX.D. Critères de réussite


Pour réaliser cette incidence les rochers doivent êtres symetriques et se situer au dessus des ATM.



[right]
univirta source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eureka

avatar

Messages : 436
Localisation : Blida
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Radiographies extrabuccales   Mar 6 Oct 2009 - 18:38

MERCI BIEN ROSALIO
dans le livre de la radiographie en médecine dentaire de PR.CHOUITER qui est disponible au niveau de la bibliothèque
vous retrouvez tous les types illustrés par des images,
bon courage les 3eme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kholio



Messages : 5
Localisation : alger
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Radiographies extrabuccales   Mar 24 Mai 2011 - 3:46

merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Radiographies extrabuccales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Radiographies extrabuccales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Radiographies extrabuccales
» La maladie de Dever
» Prescription de radiographie dentaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Le Cursus Dentaire :: Cours / Sujet d'examens / Mémoires :: Cours :: Troisième Année :: Radiologie-
Sauter vers: