Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'exploration radiographique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rosalio

avatar

Messages : 527
Localisation : univirta
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/06/2009

MessageSujet: L'exploration radiographique   Sam 3 Oct 2009 - 21:09

L'exploration radiographique


I Introduction et définitions
La radiographie: c'est la photographie d'un objet, prise aux rayons X
• 1895: Wilhelm Conrad Roentgen découvre le Rayon X en étudiant les rayons cathodiques et les tubes à vides.

• 1920: il a pris la première radio de la main de sa femme.

• 1921: Coolidge invente le premier appareil à produire des rayons X

- Dans une enceinte de verre où existe un vide poussé de 10-6 mm Hg, il chausse un filament de Tangstène théorié à 2000°C, il se produit des thermo-électrons, selon l'effet thermoïonique d'Edison, sous l'effet de ce filament chauffé, il y a production d'électrons,

- Il place une différence de potentiel entre l'anode et la cathode ce qui produit un champ magnétique,

- Les électrons vont être accélérés sur la plaque de l'anode (anti-cathode), il vont être brutalement freinés par l'anticathode, c'est ce choc qui va produire des rayons X, il y a :

|> 1% de rayons X et

|> 99% de chaleur


II Propriétés des rayons X

II.A. Propriétés physique
• Les rayons X se propagent en ligne droite, comme la lumière à la vitesse de 300000 KM/S,

• Ils traversent tous les corps dont le poids atomique est peu élevé, on dit qu'ils sont transparent à certain corps,
- ils ne traversent pas le plomb et c'est la propriété qu'on utilise en radioprotection (mur plombé dans les salles, des tabliers plombés),
- le phosphore et le calcium que l'on trouve dans les tissus osseux et dentaires dures sont transparent aux rayons X,
- les tissus mous, muqueux et cutanés sont très transparents au rayon X.

II.B. Propriétés chimique
Certain corps émettent des radiations lorsqu'ils sont traversés par des rayons X, c le phénomène de luminescence qui se fait soit par fluorescence soit par phosphorescence. Exemple
Sels
Sels de platinocyanures de Cadnium ou de Baryum: c'est la base de la radioscopie
Les propriétés chimiques sont à la base de la radiographie, notamment les propriétés d'impressionner la plaque photographique.

II.C. Propriétés biologiques
Les rayons X perturbent la reproduction cellulaire par ionisation des noyaux, on utilise cette propriété en radiothérapie.

II.D. Optique radiographique
Les rayons se propagent en ligne droite suivant les lois de la géométrie.

II.D.a. La loi du carré de la distance
L'intensité du rayonnement X décroît en raison inverse du carré de la distance: à une distance double, l'intensité est 4 fois moindre.
Le rayonnement X est un rayonnement électromagnétique, ondulatoire et corpusculaire.

II.D.b. La loi des projections conique
L'image d'un objet se trouve être la base d'un triangle dont le sommet est la source.
• L'image de AB c'est A`B` (rayonnement divergent) celle là se trouve agrandie, plus on rapproche le film de l'objet, plus les proportions sont respectés.

II.D.c. La loi du plan bissecteur de Cieszinski
Le rayon incident doit être perpendiculaire à la bissectrice de l'angle formé par l'axe de la dent et le plan du film.
• Si l'angle est plus grand, ça va raccourcir la dent

• Si l'angle est plus petit, l'image sera agrandie

II.D.d. La loi de sommation des plans
Tous les points traversés par les rayons X se projettent en un seul point du film.

II.D.e. La loi du flou géométrique
Le foyer d'un rayon X n'est pas un point idéal, d'où la naissance sur l'image d'une pénombre qui va engendrer un flou.
- L'angle incident : est l'angle que fait le rayon avec l'objet.
- L'ange de projection : est l'angle que fait le rayon avec l'image.

III Le film radiographique
C'est une émulsion sensible de cristaux d'halogénures d'argent en suspension dans la gélatine, recouvrant sur ces deux parois un support constitué d'une pellicule d'acétate de cellulose.
Le film est recouvrent d'une pochette imperméable à la salive et aux liquides buccaux, une plaque de plomb sur l'une des faces empêchant les rayonnements secondaires à former un flou à cause des structures voisines.

Un point en relief sur l'un des coins du film nous permet le positionnement de ce film dans la cavité buccal.

Le film est vendu en plusieurs formats:
• Films rétro-alvéolaires (1):

- 1: 33X41

- 0: 22X35

• Films inter-proximaux (2):

- 2: 31X41

- 1: 24X57

- 0: 22X35

• Films occlusaux (3):

- 0: 57X67

IV Formation de l'image radiographique
Les cristaux d'halogénure vont subir une transformation à chaque absorption de photon de rayon X, cette transformation aboutit à la formation d'un point d'argent dans chaque cristal concerné, c'est l'ensemble des ces points d'argents qui vas former l'image latente.
Pour que cette image soit visible, le film doit être développer (révéler, rincer et fixé)
- La révélation consistent à continuer le phénomène de précipitation jusqu'à ce que tout l'argent soit déposé,
- Le film est ensuite rincé pour le débarrasser des produits du révélateur et il est fixé pour empêcher les autres cristaux (non concernés) de se déposés.

Cette opération se fait dans une chambre noir sous une lumière inactinique (qui n'agit pas sur le film) ou dans des cuves à développement .

La température des bains de développement varie entre 0 et 20°C.

Il existe un développement à vue et un développement à temps/température.

V La lecture du film
La qualité d'un film dépend du contraste, de la netteté de la définition, il est impératif de réussir un cliché afin de ne pas bombarder le patient d'un rayonnement secondaire.

VI La loi des contrastes
La loi des contrastes nous dit que deux structures d'un même objet ne sont visibles que si leurs taux d'absorption radiographiques sont différents

VII Fonction du trait radiographique
Un trait radiographique se forme lorsque le rayon incident aborde tangentiellement la surface d'un objet ou la surface de séparation de deux objets
L'image radiographique est une succession de taux de gris, sur l'image:

• Le noir absolue a un taux d'absorption de 5 à 6%.
• L'émail est la plus visible des tissus du corps

On dit que:

• L'émail est radioopaque.
• La pulpe est radioclaire.

- Le flou cinétique est définit par le mouvement de l'objet

- Le flou radial est déterminé par le foyer lui même

- Le flou parallaxe est déterminé par la courbure des structures radiographiques Application
Longueur d'un canal
Détermination de la longueur d'un canal radiculaire par la méthode radiographique

VIII La loi de la dissociation radiculaire

La racine ou le canal d'une dent le plus éloigné du film subit par rapport au canal le plus proche du film un déplacement plus important sur le film.


la source univirta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'exploration radiographique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'exploration radiographique
» Quels premiers enseignements d'exploration à LLG ?
» "exploration génétique"
» Le Japon détaille sa stratégie d'exploration lunaire
» enseignement d'exploration ''Méthodes et Pratiques Scientifiques''

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Le Cursus Dentaire :: Cours / Sujet d'examens / Mémoires :: Cours :: Troisième Année :: Radiologie-
Sauter vers: