Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dictionnaire dentaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:20

A
Adjointe

Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d’une plaque base
Amovible
Prothèse qui peut être retirée par le patient (prothèse adjointe ou pont amovible).
Attachement
Nom donné aux systèmes de fixation des prothèses amovibles, crochets divers ou attachements à
Glissières.

Attelle
• Lame servant à maintenir en place les fragments d’un os fracturé.
• Dispositif temporaire ou permanent, fixe ou amovible, solidarisant plusieurs dents dans le
but de les immobiliser les unes par rapport aux autres.
armature n.f.
En. framework
Es. estructura, armazón
Support de prothèse
Support qui reçoit le revêtement.
Syn. Infrastructure
ABCÈS :
Collection de pus siégeant généralement dans le tissu conjonctif, à la suite d’un processus
inflammatoire.
ADÉNITE :
Inflammation des ganglions lymphatiques.
ADN ou ACIDE DÉSOXYRIBO-NUCLÉIQUE :
Macromolécule se trouvant dans les chromosomes, support total de l’hérédité.
AÉROBIE :
Se dit des microbes qui ont besoin, pour vivre, de la présence d’oxygène.
AFNOR :
Agence Française pour la NORmalisation. Les normes AFNOR permettent d’évaluer
l’efficacité d’un produit dans des conditions déterminées. On détermine ainsi l’activité de
base d’un produit : bactéricide, fongicide, sporicide et virucide.
AGÉNÉSIE :
Absence d’une dent sur l’arcade.
AGUEUSIE :
Perte du goût.
ALVÉOLECTOMIE :
L’alvéolectomie consiste à effectuer une extraction avec résection osseuse.
ALVÉOLITE :
Inflammation de l’os alvéolaire.
AMALGAME :
L’amalgame est un mélange contenant du mercure sous forme liquide et un alliage finement
pulvérisé d’argent, de cuivre et d’étain. L’amalgame est utilisé pour les restaurations de
cavités.
ANAÉROBIE :
Se dit des micro-organismes qui se développent dans un milieu dépourvu d’oxygène.
ANAPHYLACTIQUE (CHOC) :
État dû à une sensibilité accrue de l’organisme à l’égard d’une substance donnée.
ANATOMIE :
Etude scientifique de la forme, de la disposition de la structure et des rapports entre eux des
différents organes de l’homme.
ANODONTIE :
Absence totale des dents sur l’arcade.
ANTAGONISTE :
Opposition fonctionnelle d’une dent ou d’une arcade, dont l’action s’oppose à celle d’une
autre.
ANTICORPS :
Globuline plasmatique (immunoglobuline) ayant la propriété de réagir spécifiquement à un
antigène.
ANTIGÈNE :
Substance agressive pour l’organisme, elle provoque en général la formation d’anticorps.
ANTISEPSIE :
Opération au résultat momentané permettant au niveau des tissus vivants et dans la limite de
leur tolérance :
- d’éliminer ou de tuer les micro-organismes,
- et/ou d’inactiver les virus.
APEX :
Partie terminale de la racine dentaire.
APICAL :
Se dit de la portion terminale de la racine des dents et des tissus avoisinants (région apicale).
ARC FACIAL :
Dispositif destiné à repérer et à transférer la position de l’arcade maxillaire sur l’articulateur.
ARN ou ACIDE RIBO-NUCLÉIQUE :
L’ARN constitue le matériel génétique de certains virus. Il existe dans les cellules humaines,
animales et végétales. Ce sont des granulations qui aident à la transmission, à l’expression des
gènes.
ARRÊT CARDIAQUE ou ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE :
Défaillance aiguë de la pompe cardiaque entraînant immédiatement un arrêt de la fourniture
en oxygène aux cellules.
Le premier signe de l’arrêt cardiaque est l’absence de pouls carotidien (> 6 secondes). Il est
accompagné de 4 autres signes induits : abolition de la conscience, absence de ventilation,
pupilles dilatées (mydriase), coloration extrême.
ARTICULATEUR :
Instrument mécanique auquel des modèles maxillaires et mandibulaires sont solidarisés pour
simuler tout ou partie des mouvements mandibulaires.
ASTHME (CRISE D’) :
Gène respiratoire avec angoisse et agitation.
ATM :
Articulation Temporo Mandibulaire
AVULSION :
Synonyme d’extraction.
biocompatibilité n.f.
En. biocompatibility
Es. biocompatibilidad
Chimie
Capacité d'un produit à être en contact avec des cellules vivantes sans provoquer de réactions non désirées.
ISO 10 993 : L'Organisation Internationale de Standardisation propose des tests pour évaluer la biocompatibilité des alliages dentaires.
Les avantages du titane sont : sa résistance à la corrosion, sa biocompatibilité, sa résistance à la traction élevée.
En Allemagne et dans les pays nordiques, une polémique est ouverte à propos du palladium dont la biocompatibilité est contestée.
B

biscuit n.m.
En. bisque
Es. bizcocho
Cuisson
Stade de la dent céramique cuite non finie pour essayage et correction.
"On ne doit normalement que réaccentuer l'anatomie de la céramique au stade biscuit plutôt que de la recréer." S 7 p. 49.

bridge n.m.
En. bridge
Es. puente
Prothèse conjointe plurale
Système prothétique composé d'éléments scellés sur les dents piliers qui supportent des travées reproduisant la forme ainsi que l'aspect esthétique et naturel des dents absentes.
"Un petit bridge n'excède pas 4 éléments : 2 moyens d'ancrage et 1 ou 2 intermédiaires." S1 p. 83.
"La température de cuisson doit être de 5 à 0 degrés pour un bridge par rapport à l'élément unitaire selon sa masse et le nombre d'éléments." S7 p. 42.
Note : Étymologiquement, "bridge" vient du mot anglais qui signifie "pont", mais ce synonyme français est moins employé que le terme anglais.
Syn. Pont.

brûlage n.m.
En. burnout
Es. quema
Cuisson de la céramique dentaire
Élimination par calcination des liants et colorants organiques.
La température doit être suffisamment élevée pour éliminer toutes traces organiques : 550°C maintenus 5 à 10 mn selon l'importance des pièces à cuire.
Selon Bourrely, le cycle de cuisson se décompose en 5 étapes distinctes, désignées : séchage, brûlage, chauffage sous vide, stabilisation, refroidissement.
Un temps de brûlage trop court laisse des résidus qui servent de germes de cristallisation favorisant le processus de vitrification.
V. Vitrification.
BACTÉRIE :
C’est un être vivant unicellulaire de petite taille, de l’ordre du micromètre.
On distingue 3 formes :
- Sphériques : coques, cocci
- Bâtonnets : bacilles
- Spiralées : spirilles
BACTÉRIOLOGIE :
Étude des bactéries, de leurs propriétés et de leur action sur l’organisme.
BIOPSIE :
Prélèvement d’un fragment de tissu sur un être vivant en vue d’un examen
anatomopathologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:21

C
caractérisation n.f.
En. characterization
Es. caracterización
Montage du cosmétique
Personnalisation de la dent par ajout à l'intérieur comme à la surface de la dent de petites touches de colorants, de fissures, félures ou de taches qui ont pour but d'imiter les défauts naturels des dents.
"Le maquillage peut d'autre part être synonyme de caractérisation très marquée, parfois excessive, destiné à reproduire des dyschromies ou des décalcifications." S7 p. 74.

céramique alumineuse l.f.
En. aluminous ceramics
Es. cerámica aluminosa
Céramique dentaire
Matériau céramique qui comprend une proportion importante d'alumine dont le rôle est d'augmenter les propriétés mécaniques du produit.
Contrairement aux vitrocéramiques, les céramiques riches en alumine ne sont utilisées que pour la réalisation d'un cupule qui sera ensuite recouvert par une céramique feldspathique classique.
Plus résistante à la pression qu'à la traction, la céramique peut être renforcée par de l'alumine, elle est alors dite alumineuse.
V. Céramique feldspathique.

céramique cosmétique l.f.
En. cosmetic porcelain, porcelain
Es. céramica cosmética, porcelana
Montage du cosmétique
Matériau composé de corps minéraux argilo-siliceux et d'oxydes métalliques utilisé pour la fabrication des dents artificielles.
Il existe 3 gammes de porcelaines dentaires : la céramique opaque, la céramique dentine et la céramique incisale.
ISO 6872 : Les porcelaines peuvent, d'après cette norme (NF S 91-221), être classées en fonction de leur température de fusion : haute, moyenne (de 1050°C ) et basse.
Les céramiques cosmétiques ont tendance à fluer lors des cuissons.
"La porcelaine à basse fusion (750°C-800°C) est une céramique cosmétique." S1 p. 50.
Syn. Porcelaine .
V. Oxyde métallique, fluer.

céramique feldspathique l.f.
En. felspathic ceramics
Es. cerámica feldespática
Céramique dentaire.
Céramique issue du feldspath, minéral naturel (silicate complexe), fondu à environ 1200°C.
"Pour le modelage sur feuille de platine, on utilise des céramiques feldspathiques à moyenne fusion." S1 p. 50.
Les restaurations céramo-métalliques sont constituées d'une armature métallique sur laquelle la céramique feldspathique est cuite en atmosphère raréfiée.

chanfrein n.m.
En. chamfer
Es. chanfer
Préparation du modèle
Forme clinique de limite cervicale caractérisée par un angle cassé.
Note : L' équivalent anglais "chamfer" désigne également le terme "congé", aussi, une traduction erronée fait-elle parfois apparaître le terme "chanfrein" pour désigner un congé.
colorant de surface l.m.
Montage du cosmétique
V. Maquillant de surface.

condensation n.f.
En. condensation
Es. condensación
Montage du cosmétique
Diminution d'eau de la porcelaine.
Cette densification de la porcelaine permet de diminuer la rétraction lors de la cuisson et de réduire la porosité de la céramique cuite.
Il existe plusieurs méthodes de condensation : au pinceau, par sédimentation, par vibration, à la spatule ou par ultrasons etc.
"La condensation manuelle ou ultrasonique donne à la céramique une meilleure tenue, ce qui facilite le sculptage final." S1 p. 50.

congé n.m.
En. chamfer
Es. chanfer
Préparation du modèle
Forme clinique de limite cervicale caractérisée par un profil légèrement concave formant un angle de raccordement obtus entre la zone coronaire préparée et la zone non préparée.
"Seul le congé, ou "chamfer" des anglo-saxons satisfait à ces critères." S6 p. 6.

contre-dépouille n.f.
En. undercut
Es. zona de retención
Préparation du modèle
Zone de rétention.
"Bien entendu, il est nécessaire de ne pas avoir de contre-dépouille, et le fond des cavités des préparations doit être dépourvu de tout angle." S4 p. 119.
V. Rétention .

corrosion n.f.
En. corrosion
Es. corrosión
Chimie et électrochimie
Altération du métal résultant d'une réaction avec le milieu ambiant.
La corrosion est dite chimique lorsqu'elle se produit en atmosphère sèche et électrochimique, quand elle a lieu en atmosphère humide ou en présence d'électrolytes.
La corrosion est une détérioration effective du métal par réaction avec son environnement.

coulée en barbotine l.f.
Élaboration d'une céramo-céramique
V. Procédé IN CERAM.

couronne n.f.
En. crown
Es. corona
Prothèse conjointe
Élément de prothèse conjointe restaurant une couronne dentaire naturelle, utilisé soit comme restauration unitaire, soit comme moyen d'ancrage de bridge.
Une couronne naturelle désigne la partie de la dent recouverte d'émail et limitée par le collet.
"Cette prothèse est scellée en bouche sur une ou plusieurs dents taillées préalablement par le praticien. Les appellations : couronnes, bridges, inlays, etc. rentrent dans cette classification." S1 p. 3.
V. Prothèse conjointe, bridge.

couronne à incrustation vestibulaire l.f.
En. veneer
Es. veneer
Prothèse conjointe
Couronne prothétique métallique dont la partie vestibulaire est recouverte d'un matériau cosmétique (résine ou céramique).
Note : Le sigle C.I.V. se retrouve dans de nombreux ouvrages. Le synonyme n'est pas utilisé oralement.
Syn.Veneer.

couronne céramo-métallique l.f.
En. metal-ceramic crown,
ceramo-metallic crown
Es. corona metal-cerámica
Prothèse conjointe
Couronne prothétique à partir d'un procédé spécial de cuisson sur métal d'une céramique pour s'accorder en dilatation avec l'alliage qu'elle masque.
"Les dents adjacentes sont claires et opaques, indication de choix pour une couronne céramo-métallique sur cette incisive reconstituée avec un faux moignon métallique." S6 p. 34.
V. Couronne , C.I.V.

couronne de Richmond l.f.
Prothèse conjointe
V. Dent à tenon.

couronne jacket n.f.
En. jacket crown
Es. corona jacket
Prothèse conjointe
Reconstruction entièrement en matériau cosmétique (résine composite ou céramique) sans infrastructure métallique
Ce type de couronne est plus esthétique que la couronne céramo-métallique.
"La couronne jacket semble profiter d'un regain d'intérêt suscité, semble-t-il, par les nouveaux procédés "tout céramique"." S8 p. 39.
Note : On trouve le mot "jacket" écrit avec une majuscule.
V. Couronne, couronne céramo-métallique.

cuisson de connexion l.f.
En. first bake
Es. cocción de connexión, primera cocción
Cuisson
Liaison sous l'action de la chaleur de deux matériaux différents dont le coefficient d'expansion thermique est compatible.
"Une cuisson de connexion permet d'obtenir une liaison optimale entre le noyau dentinaire et le matériau de stratification." S3 p. 43.
Syn. Première cuisson de la céramique.

cuisson d'infiltration l.f.
En. infiltration firing
Es. cocción de infiltración
Procédé IN CERAM
Deuxième cuisson qui sert à renforcer l'armature avec un verre teint qui comble les porosités.

cylindre n.m.
En. cylinder
Es. cilindro
Préparation de l'armature
Moule pour couler le revêtement.
"Après une heure, la manchette
Chevauchement
Malposition dentaire caractérisée par le fait que certaines dents (notamment les incisives) ne
s’alignent pas selon la courbe normale de l’arcade dentaire et se situent plus ou moins en avant ou
en arrière de leurs voisines auxquelles elles se superposent dans les cas extrêmes.
CARIE :
La maladie carieuse ou carie dentaire est une affection des tissus durs de la dent par les
streptocoques mutans. Elle est caractérisée par une déminéralisation de la substance organique
qui entraîne un ramollissement et une destruction des tissus durs. Cette maladie peut évoluer
vers l’infection de la pulpe, du périodonte, de l’os alvéolaire. Non traitée, ses complications
peuvent entraîner l’avulsion de la dent.
CELLULE :
Unité de base du vivant.
CELLULITE :
Inflammation du tissu cellulaire à point de départ dentaire ou péridentaire.
CÉMENT :
Le cément est considéré comme faisant partie du parodonte. C’est un tissu minéralisé qui
recouvre toute la surface externe de la dentine radiculaire. Il est invisible de l’extérieur car
recouvert par le ligament alvéolo-dentaire et l’épithélium gingival. Au niveau du collet, il fait
suite à l’émail.
Le cément est un tissu calcifié analogue à l’os. Comme lui il a une structure apparemment
désordonnée (à la différence de l’émail et de la dentine), il a une teneur en sels minéraux
réduite (45 % environ, alors que la dentine en contient 70 % et l’émail 95 %). Sous l’effet de
stimulations fonctionnelles, il peut, comme l’os, subir des remaniements (résorption,
apposition). Il joue également un rôle dans la protection de la dentine : des phénomènes
d’hyperesthésie du collet apparaissent lorsque la dentine n’est plus protégée par le cément.
Le cément permet l’accrochage du ligament parodontal, de l’os alvéolaire à la racine de la
dent. Les fibres desmodontales sont fixées au cément et à l’os alvéolaire. Le cément assure
donc l’attache et la fixation de la dent.
Couronne prothétique
Elément de prothèse conjointe restaurant, en s’y adaptant, une couronne dentaire préalablement
préparée, utilisé soit comme restauration unitaire, soit comme moyen d’ancrage de pont (les
préparation coronaires correspondantes varient en fonction de la conservation de la pulpe vivante,
de l’état parodontal de la dent et de la forme clinique de la couronne prothétique).
• Couronne céramo-métallique (C.C.M) : couronne prothétique élaborée à partir d’un procédé
spécial de cuisson surmétal d’une céramique étudiée pour s’accorder en dilatation avec
l’alliage qu’elle masquera, de la face vestibulaire seulement à la totalité de la couronne.
• Couronne à inscrutation vestibulaire (C.I.V.) : couronne coulée de reconstruction possédant
un élément cosmétique vestibulaire (résine ou céramique) destiné à masquer le métal.
• Couronne de Richmond : couronne pleine de substitution comportant une infrastructure
(tenon radiculaire et coiffe sertissant le moignon), et une superstructure (facette vestibulaire
et talon lingual en métal coulé).
• Couronne de substituion ou Couronne pleine ou Dent à tenon : couronne prothétique
remplaçant la couronne propre d’une dent en prenant appui sur et dans la racine,
préalablement préparée.
Crochet
Moyen de rétention de prothèse adjointe partielle constitué d’une ceinture métallique ouverte
destinée à entourer une dent restante.
• Edentation distale : édentation postérieure aux dents restantes,
• Face distale : face de la dent la plus éloignée du plan sagittal médian en suivant la courbe
de l’arcade.
• Plan distal : pan cuspidien incliné vers la face distale.
CERVICAL :
En anatomie : qui se rapporte au cou.
En dentisterie : qui se rapporte à la région de la jonction amélo-cémentaire (émail/cément)
appelée également collet de la dent (collet anatomique).
CHAMP OPÉRATOIRE :
Région du corps délimitée sur laquelle est effectuée une opération chirurgicale.
Tissu stérile, digue, servant à border cette région.
CHAMPIGNON :
Les champignons sont des micro-organismes uni ou pluri cellulaires aérobies. Les
champignons sont des agents saprophytes opportunistes qui deviennent pathogènes lorsque les
défenses immunitaires sont affaiblies.
CLASSIFICATION DES ÉDENTEMENTS SELON KENNEDY-APPLEGATE (PPA) :
Classe I : édentement bilatéral postérieur.
Classe II : édentement unilatéral postérieur.
Classe III : édentement unilatéral encastré.
Classe IV : édentement antérieur situé de part et d’autre de l’axe médian.
Classe V : édentement unilatéral encastré dont la dent antérieure ne peut servir de
support à une prothèse fixée.
Classe VI : édentement unilatéral encastré par des dents pouvant assurer à elles seules
le support de la prothèse et que l’on pourrait restaurer par de la prothèse fixée.
Chaque classe comporte 4 subdivisions selon qu’il existe 1, 2, 3 ou 4 hiatus en plus de
l’édentement de référence. Seule la classe IV n’a pas de subdivision.
COLLET :
Le collet de la dent se situe à la jonction de la couronne et de la racine de la dent (jonction
amélo-cémentaire).
COMMENSALISME :
Il s’agit de bactéries qui se développent à proximité de cellules humaines dont elles sont
tributaires. Ces bactéries sont obligatoirement associées à la peau ou aux muqueuses sur le
plan alimentaire.
Cette association se manifeste par 2 types de relation :
- L’indifférence : ni l’hôte ni la bactérie ne tire un quelconque profit,
- La collaboration : l’une des 2 parties, voire les 2 parties, vont retirer un bénéfice. On
parle de relation de symbiose.
CONCRESCENCE :
Union des racines de 2 dents voisines.
CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ :
Processus par lequel un patient confirme de son plein gré sa volonté de faire réaliser des soins
dentaires, après avoir été informé de tous les aspects du traitement pouvant influer sur sa
décision. Avant de débuter le traitement, le praticien s’assure du consentement du patient. Le
praticien obtient du patient l’acceptation de tous les risques énoncés liés à l’intervention. Le
consentement éclairé est très important sur le plan médico-légal, notamment en implantologie.
CONTAGION :
Transmission d’une maladie d’un sujet atteint à sujet sain.
COURBE DE SPEE :
C’est la ligne d’occlusion qui passe par le bord libre des incisives, la pointe des canines et la
pointe des cuspides vestibulaires des prémolaires et molaires. Cette ligne n’est pas rectiligne,
elle est courbe à concavité supérieure.
CRISE CONVULSIVE, D’ÉPILEPSIE, DE TÉTANIE OU DE SPASMOPHILIE :
Manifestations de souffrance du cerveau qui ont en commun la présence de contractures et
d’irritations des nerfs.
CROCHET (PPA) :
Le crochet participe aux trois principes fondamentaux : stabilisation, sustentation et rétention.
Il comporte systématiquement 3 éléments qui participent à l’équilibre de la prothèse :
1- Un (ou deux) bras déformable appliqué au contact de l’émail dans une région proche
du collet, toujours située en dessous de la partie galbée de la couronne. C’est
l’élasticité du métal qui s’oppose à la désinsertion (rétention + stabilisation).
2- Un (ou deux) bras rigide enserrant la couronne dentaire évite toute possibilité de
déplacements dans un plan horizontal (stabilisation + rétention).
3- Un ou deux taquets occlusaux qui s’opposent à l’enfoncement de la prothèse
(sustentation + stabilisation).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:22

D:


dégazage: n.m.
En. degassing
Es. desgacificación
Traitement de l'armature
Calcination des débris organiques à la surface des armatures céramo-métalliques.
Pour les alliages non précieux, un nettoyage des surfaces devant être recouvertes de céramique s'effectue par sablage à l'aide d'un jet de particule d'alumine. Il est suivi d'un traitement thermique qui permet à la fois le dégazage et la formation d'une couche d'oxydes superficiels.
V. Oxyde métallique.

dent à tenon :l.f.
En. post crown, Richmond crown
Es. corona poste, corona Richmond.
Prothèse conjointe
Couronne prothétique dont la rétention se fait grâce à un tenon radiculaire.
Syn. Couronne de Richmond .
V. Tenon, rétention.

dentine :n.f.
En. dentin
Es. dentina
Montage du cosmétique
Couche de céramique recréant la dentine naturelle.
La dentine naturelle ou ivoire est le principal constituant de la dent.
La dentine est recouverte d'émail et en son centre se trouve la cavité pulpaire.
"Cette première couche de dentine est déposée sur l'opaque, elle est donc plus saturée, elle doit englober l'armature." S4 p. 81.

dentine-opaque n.f.
En. opaque-dentin
Es. dentina opaca
Montage du cosmétique
Couche de céramique plus opaque que la dentine pour masquer l'armature ou enlever la luminosité de certains endroits.
"La poudre utilisée est celle des dentines opaques Ivoclar." S4 p. 82.
V. Dentine, armature, luminosité.

dérochage n.m.
En. oxidation
Es. oxidación
Traitement de l'armature
Opération visant à débarrasser la surface de la pièce coulée des oxydes superficiels dans une solution acide dont la nature et la température sont appropriées à l'alliage utilisé.
"Le dérochage est l'opération qui consiste à débarrasser la surface de la pièce coulée des résidus de combustion." S1 p. 80.

die n.m.
En. die
Es. muñon desmontable
Préparation du modèle
Section du modèle comprenant la réplique de la dent taillée et servant de référence pour l'élaboration de la fausse dent.
"Il faut veiller à ne pas surchauffer la céramique et à placer avec précaution l'objet céramique sur le "die"." S3 p. 41.
Syn. Modèle positif unitaire ou M.P.U. (l. m.).

duplicata n.m.
En. duplicate model
Es. duplicado
Préparation du modèle
Copie de travail.
Le maître-modèle est conservé pour les essayages et l'on crée un duplicata afin de travailler dessus.
Un duplicata en matériau spécial est utilisé pour le procédé IN CERAM.
V. Maître-modèle
Détartrage:
Action d’enlever le tartre qui se dépose sur les dents. Il se pratique manuellement au moyen
d’instruments spéciaux, de formes diverses et, mécaniquement, au moyen d’appareils à ultra-sons.
Le détartrage périodique est un élément essentiel de l’hygiène bucco-dentaire et prévient les lésions
parodontales.
Diastème:
Ecartement anormal de deux dents qui siège le plus souvent entre les médianes supérieures.
D.A.S.R.I. :
Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux.
DÉCHETS - CLASSIFICATION :
1. Les déchets inertes ou déchets ménagers :
Ils sont mis dans la poubelle des ordures ménagères. Leur collecte est assurée par les
communes (si possible effectuer un tri sélectif).
2. Les déchets d’activités de soins à risques infectieux (D.A.S.R.I.) :
Ils sont stockés dans des conteneurs spécifiques, collectés par des sociétés agrémentées et
destinés à l’incinération. Le bon d’incinération fait foi et doit être conservé dans un
classeur spécial. Ces déchets se divisent en 2 catégories :
a) Les piquants, coupants, tranchants : aiguilles, lames bistouris, racleurs, limes, broches,
fraises, etc. stockés dans un petit conteneur rigide à fermeture définitive inviolable.
b) Les déchets mous à risques infectieux : déchets anatomiques, compresses, gants,
rouleaux de coton salivaires, etc. stockés dans des conteneurs à double emballage,
étanches à l’eau.
3. Les déchets à risques chimiques et toxiques (D.R.C.T.) :
Ces déchets sont stockés dans des récipients adaptés et collectés par des sociétés agrémentées.
Les déchets concernés sont les produits de développement radiographique (révélateur,
fixateur, écrans de plomb), les produits médicamenteux et pharmaceutiques inutilisés ou
périmés, les amalgames. Pour les amalgames on distingue les déchets secs et les déchets
humides (boues récupérées dans les cassettes du séparateur d’amalgame et dans le filtre du
fauteuil).
DENT ENCLAVÉE :
C’est une dent qui a fait un début d’évolution en bouche et qui est restée bloquée dans une
position anormale. Seule une partie de la couronne est apparente en bouche. Elle peut
également être enclavée sous muqueuse, on parle alors de dent incluse.
DENT EN RÉTENTION :
C’est une dent qui ne peut faire son évolution normale. Tant qu’elle garde un potentiel
évolutif cette dent est dite retenue. La rétention aboutit avec la maturation à l’enclavement ou
à l’inclusion, sauf traitement ODF adapté.
DENT INCLUSE :
C’est une dent retenue dans le maxillaire au-delà de la date normale de son éruption. La dent
est complètement incluse dans l’os sans aucune communication avec le milieu buccal.
DENTISTERIE RESTAURATRICE :
Elle a pour objet la restauration, à l’aide d’un matériau quelconque, des tissus minéralisés et
lésés d’une dent, de telle manière que la morphologie et la physiologie soient rétablies en
répondant de manière optimale aux exigences mécaniques et esthétiques, et en sauvegardant
au maximum les tissus dentaires encore sains.
DENTISTERIE THÉRAPEUTIQUE :
Elle constitue le traitement curatif et consiste le plus souvent à supprimer les tissus
pathologiques et à stimuler la cicatrisation des tissus sains laissés en place.
DENTITION :
Terme dynamique qui englobe l’ensemble des phénomènes de développement des arcades
dentaires : origine, minéralisation, croissance, éruption, vieillissement et remplacement des
dents.
DENTURE :
Terme qui désigne l’ensemble des dents présentes dans la cavité buccale. On l’utilise pour
décrire un état.
DESMODONTITE :
Inflammation du desmodonte suite aux pulpites et nécroses pulpaires.
DIASTÈME :
Espace entre deux dents adjacentes.
DIGUE :
Champ opératoire en latex, destiné à isoler du milieu buccal une dent ou un groupe de dents
pour y effectuer des soins.
DISTAL :
Qui est le plus éloigné de la ligne médiane de la face. Face distale d’une dent.
D.R.C.T. :
Déchets à Risques Chimiques et Toxiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:23

E :

empreinte n.f.
En. impression
Es. impresión
Préparation du modèle
Moule en creux des dents et des tissus buccaux servant de moule au prothésiste pour réaliser le maître modèle.
À partir de l'empreinte un modèle en plâtre dur est coulé.
V. Maître-modèle.

épaulement n.m.
En. margin, shoulder
Es. hombro
Préparation du modèle.
Zone du moignon servant de but à la restauration.

estampage n.m.
En. stamping, swaging
Es. estampación
Préparation de l'armature
Façonnage à froid d'un alliage ou d'un métal par compression entre des moules en creux (matrices) et en relief (patrices).
L'estampage permet de façonner la feuille métallique d'infrastructure.
Edentement
Etat d’une denture où il manque des dents par suite d’avulsions.
ECTOPIE :
On parle d’ectopie quand l’éruption de la dent se fait hors du milieu habituel, par exemple
dans le palais.
ÉMAIL :
Il recouvre la couronne dentaire jusqu’au collet.
L’émail est la structure la plus dure de l’organisme. C’est également le tissu le plus
minéralisé. Sa richesse en sels minéraux atteint 95 % environ de son poids. Sa partie minérale
est essentiellement phosphocalcique. L’émail est un tissu translucide. Radiologiquement, il
est le plus opaque des tissus dentaires. Il a une structure prismatique, et casse en fonction des
prismes. Les prismes d’émail sont orientés perpendiculairement à la limite émail-dentine
(appelée également jonction amélo-dentinaire).
L’émail est un tissu inerte, non innervé. La carie de l’émail est indolore.
EMPREINTE PRIMAIRE ou PRÉLIMINAIRE ou EMPREINTE MUCO-STATIQUE :
Les modèles en plâtre issus de ces empreintes permettront au prothésiste de réaliser un PEI,
ou selon le cas clinique, les maquettes d’occlusion de la PPA.
EMPREINTE PRIMAIRE ou PRÉLIMINAIRE ou EMPREINTE MUCO-STATIQUE :
Les modèles en plâtre issus de ces empreintes permettront au prothésiste de réaliser un PEI,
ou selon le cas clinique, les maquettes d’occlusion de la PPA.
EMPREINTE SECONDAIRE ou EMPREINTE ANATOMO-FONCTIONNELLE :
Elles servent à obtenir des empreintes plus précises. Elles permettent de couler un maître
modèle dont les limites correspondent strictement à celles de la future prothèse.
ENDODONTE :
Partie interne de la dent (chambre coronaire et canaux radiculaires) et son contenu (pulpe
coronaire et radiculaire).
ENDODONTIE :
Activité clinique regroupant l’ensemble des moyens nécessaires au diagnostic, au traitement,
au contrôle et à la prévention des maladies de l’endodonte.
ENZYME :
Substance élaborée par un être vivant, catalyseur des réactions biochimiques (synonyme :
diastase)
ÉPULIS :
Tumeur bénigne située le plus souvent au niveau du bord alvéolaire des gencives.
EXAMEN DE PRÉVENTION :
Il s’agit de diagnostiquer le risque carieux et parodontal, et mettre en œuvre une prophylaxie
adaptée à chacun sans attendre l’apparition de pathologies.

F :
facette n.f.
En. laminated veneer
Es. carilla
Reconstitution céramique collée
Élément prothétique pour restaurer la face antérieure d'une dent.
Les formes des contours des préparations pour les facettes collées sont identiques pour tous les types de céramiques.

fausse gencive l.f.
En. soft tissue, soft gingiva
Es. máscara gingival flexible
Préparation du modèle
Couche de résine molle utilisée sur le maître-modèle afin de visualiser les gencives du patient.
"Il est nécessaire d'avoir des fausses gencives amovibles, le travail du céramiste est beaucoup plus facile." S4 p. 69.
Syn. Fausse gencive de visualisation.
V. Maître-modèle.

fausse gencive de visualisation l.f.
Préparation du modèle
V. Fausse gencive.

faux moignon l.m.
En. inlay-core, abutment
Es. falso muñon
Prothèse conjointe
Reconstitution coulée comportant un ou plusieurs tenons radiculaires et permettant en l'absence de moignon naturel de réaliser une couronne prothétique.
"Les dents adjacentes sont claires et opaques, indication de choix pour une couronne céramo-métallique sur cette incisive re-constituée avec un faux moignon métallique." S6 p. 34.
Syn. Inlay-core.
V. Tenon, couronne.

feuille métallique d'infrastructure l.f.
En. infrastructure metal foil
Es. hoja de infrastructura metálica
Préparation de l'armature
Feuille d'alliages laminés servant à l'élaboration de l'infrastructure céramo-métallique, qui consiste à utiliser comme support des feuilles d'or ou de platine adaptées et brunies sur le die ou estampées.
La céramique utilisée pour émailler les feuilles d'or est une céramique feldspathique tandis que les feuilles de platine nécessitent l'emploi d'une céramique alumineuse.
V. Céramique alumineuse, céramique feldspathique, die.

fluage n. m.
En. creep
Es. fluencia
Masse épaulement
Déformation d'un matériau soumis à une contrainte.
La cuisson des céramiques cosmétiques entraîne souvent leur fluage.

forces de Van der Waals l.f.p.
En. van der Waal's forces
Es. fuerzas de Van der Waals
Liaison céramo-métallique
Liaisons inter-moléculaires qui s'établissent entre des molécules électriquement asymé-triques, soit en permanence, soit de manière occasionnelle en fonction du mouvement des électrons autour du noyau.
Ils sont identiques à ceux intervenant dans les phénomènes d'adhérence, c'est-à-dire le mouillage du métal par la céramique visqueuse et les forces de liaison purement physiques (force de Van der Waals).

frittage n.m.
En. sintering
Es. sinterización
Procédé IN CERAM
Vitrification préparatoire de la poudre céramique pour en éliminer certaines substances.
La poudre d'alliage est frittée sur un modèle en revêtement réfractaire.
Lors du frittage, la résine se calcine et produit de la silice.
V. Vitrification.

Facette prothétique
Elément cosmétique, en général en céramique, parfois en résine, reproduisant la face vestibulaire
d’une dent et destiné à masquer une partie métallique de prothèse sur laquelle il sera scellé.
FISTULE DENTAIRE :
Trajet anormal entre un foyer infectieux et l’extérieur par lyse tissulaire. La fistule permet
l’écoulement du pus.
FLORE RÉSIDENTE ou COMMENSALE :
Micro-organismes sédentaires, c'est-à-dire qu’ils naissent, vivent et meurent sur leur hôte.
C’est une flore stable, qui se renouvelle souvent, personnelle, profonde et peu virulente.
FLORE TRANSITOIRE :
Micro-organismes récoltés. C’est une flore instable qui s’élimine par lavage et ne s’implante
pas. Elle est superficielle mais virulente.
FLUIDE GINGIVAL :
Liquide dérivé du plasma, présent au niveau du sillon gingivo-dentaire. Il comprend :
- Des ions : calcium, magnésium, fer, manganèse,
- Des protéines, anticorps, enzymes,
- Des cellules : cellules leucocytaires, polynucléaires neutrophiles.
Il évacue des cellules épithéliales desquamées et des bactéries. Il représente un potentiel de
défense locale : sa quantité augmente lors de l’inflammation gingivale provoquée par
l’agression bactérienne.
FLUOR :
Le fluor est un gaz. On utilise ses fluorures ou sels de l’acide fluorhydrique comme agent de
prévention de la maladie carieuse.
FLUOROSE :
Marbrures et tâches irrégulières blanchâtres qui, avec l’âge, peuvent devenir brunes. Elles ont
pour origine une prise excessive de fluor (eau de boisson trop fluorée par exemple)
FONCTIONS VITALES :
Elles sont au nombre de 3 :
- Le système nerveux : la conscience,
- Le système respiratoire ou ventilatoire : la ventilation,
- Le système circulatoire ou cardio-vasculaire : la circulation.
En secourisme le bilan des fonctions vitales permet de reconnaître les différents types
d’urgence médicale afin d’appliquer les gestes qui sauvent, qui soulagent.
FUSION ou GÉMINATION :
Réunion de 2 dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:24

G :

*GANGRÈNE PULPAIRE :
Mortification septique de la pulpe dentaire. Nécrose pulpaire.
*GENCIVE :
Fibro-muqueuse qui recouvre l’os alvéolaire.

*GERMECTOMIE :
Extraction d’une dent non mature au cours de son évolution afin d’éviter son apparition sur
l’arcade. Elle concerne essentiellement les prémolaires vers l’âge de 9 ans et les dents de
sagesse entre 14 et 18 ans.
*GINGIVECTOMIE-GINGIVOPLASTIE :
Cette intervention recrée une morphologie normale afin de permettre au patient l’élimination
de la plaque bactérienne par les moyens habituels.
*GINGIVITE :
Ce terme désigne les atteintes de la gencive en général, anatomiquement limitées aux fibres
collagènes supra osseuses. L’attache épithéliale est saine. Il n’y a pas de perte d’attache. La
gingivite est réversible.
*glaçage n.m.
En. glazing, glaze-firing
Es. glaseado
Finition de la céramique
Cuisson finale de vitrification de la surface de la couronne.
"Lorsqu'une belle translucidité est obtenue dès la première cuisson, la priorité du céramiste devient dès lors de la préserver à travers la seconde cuisson et le glaçage." S7 p. 42.
Le glaçage est une cuisson de finition.
V. Glazure, vitrification, couronne.
*glaçage mécanique l.m.
Glaçage
V. Polissage.
*glaçure n.m.
Glaçage
V. Glazure.
*glazure n.f.
En. glaze powder, glazing porcelain

*Gouttière :
Appareil en métal ou en résine synthétique qui enserre un groupe d’éléments dentaires ou toutes les
dents d’un ou des maxillaires. Utilisée en chirurgie maxillo-faciale pour la contention des fractures et,
avec des éléments partiels, en orthodontie.
*Gouttière occlusale :
Appareil de prothèse dentaire, généralement amovible, servant au diagnostic et au traitement de
pathologies occlusales ou articulaires.

*GRAM (COLORATION DE) :
Cette coloration classe les bactéries en Gram+ ou Gram- selon que leur paroi est perméable
ou non à l’alcool.
Les bactéries Gram+ sont imperméables à l’alcool.
Les bactéries Gram- sont perméables à l’alcool
*Greffe :
Opération qui consiste à implanter un tissu ou un organe pris sur l’individu (autogreffe) ou prélevé
sur un autre sujet (homogreffe) ou tiré d’un sujet d’une espèce différente (hétérogreffe).



H
*HALITOSE :
Mauvaise haleine.
*HEIMLICH (MANŒUVRE DE) :
Technique de compressions abdominales à répéter jusqu’à expulsion du corps étranger en cas
d’obstruction des voies aériennes.
*HÉTÉROTOPIE :
Dent située dans des territoires anatomiques différents des maxillaires.
*HUMORAL :
Relatif aux liquides organiques des corps vivants (fluides, sécrétions, toxines), par opposition
à cellulaire.
*HYGIÈNE :
L’hygiène, en médecine, sert à préserver et à améliorer la santé. Elle appartient au patient qui
la met en œuvre chez lui. L’hygiène bucco-dentaire est primordiale pour la prévention des
maladies carieuses et parodontales.
*HYPERODONTIE :
Dent surnuméraire. Odontoïde.
*HYPODONTIE :
Absence de certaines dents.
*HYPOGLYCÉMIE :
Malaise avec irritabilité et sensation de faim. Concerne essentiellement les diabétiques.
L’hypoglycémie correspond à une quantité de sucre dans le sang (glycémie) < 1 g/l.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:26

I :

*ICM :
Intercuspidation maximale.

*incisal n. m
En. incisal porcelain
Es. masa incisal
Montage du cosmétique, construction de l'émail
Couche de céramique reproduisant l'émail naturel des dents.
"La progression mésio-distale de l'incisal au tiers incisif est une alternance de bandes d'incisal mélangé à 10% de blanc, d'incisal mélangé à du translucide et de translucide pur." S7 p. 80.
ISO 6872 : D'après cette norme (NF S91-221), la céramique-émail est "une céramique de recouvrement translucide et légèrement pigmentée, utilisée sur une base de céramique-dentine pour simuler l'émail de la dent naturelle".
Syn. Masse incisale.
*infrastructure n.f.
Support de prothèse
V. Armature.
*inlay n.m.
En. inlay
Es. inlay
Elément prothétique
Elément de reconstitution d'une partie de la dent ayant une forme mâle.
Note : L'équivalent français est "incrustation" mais l'usage semble avoir consacré l'emploi du terme anglo-saxon.
*inlay-core n.m.
Prothèse conjointe
V. Faux moignon.
*intensif n.m.
En. intensive porcelain
Es. intensivo, masa intensiva
Montage du cosmétique
Colorant utilisé en stratification afin de personnaliser la dent.
"Nous préférons dans la plupart des cas utiliser des intensifs de dentines pour restituer toutes les colorations internes, mais ceci est possible si nous disposons toujours au moins d'un millimètre et demi de céramique." S4 p. 59.
Syn. Masse intensive.
V. Stratification.
*inter n.m.
Bridge
V. Pontic.
*Implant
Elément généralement métallique (Titane), placé chirurgicalement, à demeure, dans l’épaisseur de
l’os maxillaire ou mandibulaire, dont une partie externe sert de rétention aux prothèses.
• Parodont : greffon d’os lyophilisé, implanté au niveau des parois alvéolaires, dans les
parodontolyses.
*Incrustation
Bloc métallique ou céramique scellé dans une cavité aux parois de laquelle il s’adapte en reproduisant
la morphologie de la dent ainsi que ses rapports d’antagonisme et de contuguïté, utilisé comme
moyen d’obturation ou d’ancrage de pont de petite portée.
*Inlay-core
Reconstitution coulée, comportant un ou plusieurs tenons articulaires, d’une préparation coronaire
périphérique.
Dans le cas de multiradiculée à racines divergentes, un des tenons, non solidaire de la coulée, sert
de verrou. Utilisé sur dent dépulpée pour protéger les parois dentinaires, l’inlay-core permet la
réalisation de toute couronne prothétique
*Intermédiaire
Dent artificielle (quels qu’en soient la forme et le matériau) qui compose la travée d’un pont.


*IMMUNITÉ CELLULAIRE :
L’immunité cellulaire ne produit pas d’anticorps. Elle lutte contre la virulence de l’antigène.
Les cellules qui participent directement à l’immunité cellulaire sont les lymphocytes T, T4
(facilitateurs), T8 (suppresseurs), les cellules K (Killer), NK (Natural Killer), les macrophages
et les polynucléaires.
Les lymphocytes T, sensibilisés par l’antigène vont proliférer et se différencier en
lymphocytes cytotoxiques (Tc) dont le travail sera de détruire les cellules infestées. Les
lymphocytes sensibilisés à l’antigène produisent des médiateurs chimiques que l’on retrouve
dans le sang circulant, qui agissent sur tous les acteurs du système immunitaire soit pour
faciliter, soit pour inhiber la réponse. Ces substances sont appelées des lymphokines.
*IMMUNITÉ HUMORALE :
L’immunité humorale produit des anticorps. Elle lutte contre la toxicité de l’antigène.
L’injection de sérum, ou mieux d’anticorps, afin de prévenir la maladie définit l’immunité
humorale passive.
La mise en branle des mécanismes humoraux après la rencontre avec un antigène définit
l’immunité humorale active. La vaccination utilise également cette dernière voie avec un
antigène atténué.
Les cellules qui participent à l’immunité humorale sont les lymphocytes B qui sensibilisés par
l’antigène vont proliférer et se différencier en cellules productrices d’anticorps appelés
plasmocytes.
Les anticorps ou immunoglobulines humaines sont réparties en 5 classes principales : IgG,
IgA, IgM, IgD, IgE. Ils apparaissent dans le sang dans un délai de 8 à 10 jours après la
rencontre avec l’antigène.
*IMMUNOCOMPÉTENTE (CELLULE) :
Cellule qui ne sert qu’à l’immunité.
Les cellules non immunocompétentes interviennent dans la défense mais remplissent
également d’autres fonctions que l’immunité.
*IMPLANT DENTAIRE :
Les implants dentaires ont pour vocation de remplacer les racines dentaires perdues ou
absentes. Ils servent de fondation à une reconstitution prothétique. Cette technique repose
sur la mise en place d’une racine artificielle dans l’os sur laquelle on fixe la prothèse.
*INCLUSION DENTAIRE :
La dent peut être complètement incluse dans l’os, ou bien une partie de la couronne se trouve
en dehors de l’os et est couverte seulement par les tissus mous, elle est alors dite sous
muqueuse. Une inclusion est caractérisée par la non éruption de la dent à la date habituelle.
*INFECTION :
Pénétration dans l’organisme d’un microbe capable de s’y multiplier et d’y induire des lésions
pathologiques.

*INFECTION NOSOCOMIALE :
L’infection est dite nosocomiale si elle apparaît au cours ou à la suite d’une hospitalisation ou
d’un soin dans un cabinet médical, et si elle était absente préalablement, soit à
l’hospitalisation, soit au soin. Couramment nous employons le terme de contamination
croisée. L’infection nosocomiale est une maladie infectieuse : bactérienne, virale, parasitaire,
fongique ou à prions.
*INTRUSION :
Pénétration plus ou moins profonde d’une ou plusieurs dents dans le tissu osseux. Cet
enfoncement dentaire est toujours provoqué par un traumatisme.


L :

*lait d'opaque l.m.
En. wash opaque, slurry coat
Es. pasta de opaquer, lechada de opaquer
Traitement du métal
Préparation de poudre céramique de saturation appliquée directement sur l'armature métallique qui sert de liant entre celle-ci et l'or de recouvrement ou l'opaque.
"Le lait d'opaque n'a pas pour but de masquer l'armature avec sa seule couche, il est tout simplement le liant avec l'infrastructure et le support de l'or de recouvrement." S4 p. 57.
V. Saturation, armature, or de recouvrement, opaque.
*liaison céramo-métallique l.f.
En. metal ceramic bond
Es. unión metal cerámica
Physique
Forces d'adhésion qui unissent la porcelaine au métal.
La liaison ne pose pas de problème au niveau des alliages précieux et de certains alliages semi-précieux. En revanche, l'utilisation d'alliages nécessite une technique adaptée à leur composition.
"Si cette liaison (céramo-métal) passe obligatoirement par l'oxydation métallique, il faut savoir que trois forces d'attraction unissent la porcelaine au métal : la liaison physique (forces de Van der Waals), une liaison chimique et une liaison mécanique." S1 p. 85.
*LINGUAL :
Qui a rapport avec la langue. La face linguale d’une dent est la face orientée vers la langue
(arcade mandibulaire).
*LIPOTHYMIE :
Sensation de malaise général sans perte de connaissance. Sensation subjective de mal être.
Les symptômes sont variés : pâleur, sueurs, nausées, acouphènes, fatigue extrême, brouillard
visuel, etc. Le patient est conscient, le pouls radial est perceptible.
*LUXATION DENTAIRE :
Rupture partielle ou totale des fibres desmodontales accompagnée ou non de rupture du
paquet vasculo-nerveux.
*luminosité n.f.
En. luminosity
Es. luminosidad
Optique
Dimensions de la couleur
Réflexion de la lumière qui détermine le caractère plus ou moins sombre d'une couleur.
"Le noir a une luminosité zéro et le blanc la luminosité maximum." S4 p. 22
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:27

M :

*MACRODONTIE ou GIGANTISME :
Volume des dents supérieur à la normale (incisives centrales, canines).
*maître-modèle n.m.
En. master model
Es. modelo maestro
Préparation du modèle
Reproduction, après moulage de l'empreinte, des tissus bucco-dentaires, en plâtre ou autre matériau de réplique.
Le maître-modèle est coulé en (une galvanoplastie est possible) ou en résine époxy.
Syn. Modèle de travail .
V. Empreinte.
*mamelon n.m.
En. mamelon
Es. mamelón
Montage du cosmétique
Corne dentinaire bien délimitée en transpa-rence sur le bord libre des dents jeunes.
"Les masses mamelons, plus opaques que les dentines de base, sont intéressantes pour souligner les découpes incisales de dentine." S5 p. 22.
"Lorsqu'un effet de mamelon est décelé, une configuration de la dentine en forme de trident créera un contraste plus marqué avec l'émail." S7 p. 45.
*maquillant de surface l.m.
En. stain
Es. maquillante
Montage du cosmétique
Céramique colorante utilisée afin de personnaliser le corps et la surface de la dent.
"Les maquillants de surface sont des oxydes métalliques et sont donc réflexifs." S7 p. 84.
"Le système de haute technologie IPS EMPRESS se compose du four EP 500, de la céramique renforcée à la leucite, de maquillants dentinaires et de caractérisation spéciaux..." S3 p. 38.
Note : Le terme anglais "stain" est parfois utilisé.
Syn. Colorant de surface.
V. Oxydes métalliques, IPS EMPRESS .
*masse collet l.f.
En. cervical porcelain, cervix-colored porcelain
Es. masa cuello
Montage de la céramique
Couche de céramique plus colorée que la dentine pour réaliser le collet des dents et qui reproduit la couleur des racines.
V. Dentine.
*masse épaulement l.f.
En. shoulder porcelain, margin porcelain
Es. masa de hombros
Montage du cosmétique
Couche de céramique à très faible fluage qui remplace la partie métallique au niveau de l'épaulement vestibulaire.
"La masse épaulement est mêlée avec le liquide pour joint céramique." S4 p. 61.
V. Fluage, épaulement.
*masse incisale l.f.
Montage du cosmétique
V. Incisal.
*masse intensive l.f.
Montage du cosmétique
V. Intensif.
*masse neutre l.f.
Montage du cosmétique
V. Neutre.
*masse translucide l.f.
Montage du cosmétique
V. Translucide.
*masse transparente l.f.
Montage du cosmétique
V. Transparent.


*méthode de la cire perdue l.f.
En. lost-wax method
Es. método de la cera perdida
Élaboration d'une prothèse
Technique de remplacement d'une maquette en cire par un autre matériau coulé ou pressé par élimination de la cire formant un moule en creux.
Les matériaux peuvent être de la céramique, des alliages ou de la résine.

*MÉIOSE :
Reproduction sexuée des cellules.
*MÉSIAL :
Qui est le plus rapproché de la ligne médiane de la face. Face mésiale d’une dent.
*MICROBE :
Organisme très petit, microscopique ou infra microscopique, et unicellulaire.
Synonyme de microbe : microorganisme

On distingue 3sortes de microbes :
- Les bactéries : streptocoques, staphylocoques, tétanos, tuberculose…
- Les champignons : candida albicans, muguet…
- Les protozoaires : ténia…

*MICRODONTIE ou NANISME :
Dents plus petites que la normale (incisives et dents de sagesse supérieures).
*MITOSE :
Reproduction non sexuée des cellules. Division du noyau d’une cellule en 2 noyaux filles
identiques.

*mise de dépouille l.f.
En. to remove the undercuts, to fill in the undercuts
Es. eliminar las retenciones
Traitement du modèle
Lissage des préparations pour supprimer les contre-dépouilles.
"Le maître-modèle est traité de façon classique : recherche de l'axe d'insertion, des zones de rétention, de dépouille, mise de dépouille." S5 p. 13.
V. Contre-dépouille, maître-modèle, rétention.
*mise en revêtement l.f.
En. investing
Es. revestir
Préparation de l'armature
Coulée dans le cylindre d'un revêtement sur les éléments sculptés en cire.
Cette étape de la coulée de la cire perdue fait intervenir la tige de coulée, la nourrice et le cylindre.
"Il est important de noter que lors de la mise en revêtement d'un seul objet (inlay), il faut ajouter un objet factice pour s'assurer que la mesure du temps de parcours s'active." S3 p. 39.
V. Cylindre, coulée à la cire perdue, tige de coulée, nourrice.
*Mobile
Prothèse mobile : employé parfois, à tort, pour « prothèse amovible ». La prothèse étant stable, n’est
pas mobile ; mais si elle peut être retirée à volongé, elle est amovible.
*Moignon
Reliquat d’une couronne dentaire clinique après préparation coronaire périphérique.
Faux moignon : élément métallique simulant une préparation coronaire périphétique, solidaire
d’une chape à tenon radiculaire (ou de la travée d’un pont), qui serte de support à la réalisation
d’une couronne.
*modelage de la céramique l.m.
Montage du cosmétique
V. Stratification.
*modèle de travail l.m.
Préparation du modèle
V. Maître-modèle.
*modèle positif unitaire (MPU) l.m.
Préparation du modèle
V. Die.
*mordançage n.m.
En. etching
Es. mordimiento ácido
Rétention chimique
Attaque chimique d'une surface à coller pour accroître la rétention.
Les alliages non précieux se mordancent avec des gels d'acide nitrique. Les céramiques avec de l'acide fluorhydrique.
C'est une opération simple, il suffit d'appliquer le gel de mordançage pour la céramique sur toute la partie qui sera en contact avec la dent.
"Du fait de la structure du matériau, le mordançage des faces intérieures n'est nécessaire que sur les facettes." S3 p. 45.
V. Rétention.
*montage de la céramique l.m.
Montage du cosmétique
V. Stratification.
*mouillage n.m.
En. watering
Es. remojo
Liaison céramo-métallique
Élimination de l'interface entre un liquide et un solide.
L'opaque "mouille" le métal lors de la cuisson du lait d'opaque.
Ils sont identiques à ceux intervenant dans les phénomènes d'adhérence, c'est-à-dire le mouillage du métal par la céramique visqueuse.
*MYCOLOGIE :
Étude des champignons et des levures.
*MYCOSE :
Les mycoses sont des affections dues à des micro-organismes appelés champignons.
*MYLOLYSE :
Ce ne sont pas des caries. Ce sont des atteintes de l’émail et de la dentine qui se caractérisent
par une localisation au collet de la dent. Leur apparence donne l’impression d’un coup de
hache en forme de V.

N :

*NÉCROBIOSE :
C’est une mortification de la pulpe dentaire sans infection initiale.
*NÉCROSE PULPAIRE :
Gangrène pulpaire. Mortification septique de la pulpe dentaire.
*neutre n.m.
En. neutral
Es. neutro
Montage du cosmétique
Poudre de céramique incolore pour dessaturer.
"La masse neutre est mélangée avec le liquide de glaçage et de maquillage, on applique ensuite ce mélange jusqu'à environ 1 mm du bord cervical." S3 p. 43.
"La troisième dentine est un mélange de dentine de base de la couleur choisie à 50% avec du neutre ID1." S4 p. 83.
Syn. Masse neutre.
*NGAP :
Nomenclature Générale des Actes Professionnels. La nomenclature date de 1960, elle sert à
codifier les actes.
*NOMENCLATURE :
Les nomenclatures établissent la liste, avec leur cotation, des actes professionnels que peuvent
avoir à réaliser les médecins et, dans la limite de leurs compétences, les chirurgiens-dentistes,
sages-femmes et auxiliaires médicaux. Ces nomenclatures s’imposent aux praticiens et
auxiliaires médicaux pour communiquer aux organismes d’assurance maladie, tout en
respectant le secret professionnel et dans l’intérêt du malade, le type et la valeur des actes
techniques effectuée en vue du calcul par les organismes de leur participation.
*nourrice de coulée l.f.
En. casting reservoir
Es. reserva de colada
Préparation de l'armature
Réservoir qui assure l'alimentation de la pièce à couler et qui fournit le métal en fusion destiné à compenser la contraction due à la solidification.
La nourrice de coulée permet d'éviter que la rétraction du métal se fasse dans la pièce coulée.
La nourrice de coulée est en contact avec les tiges de coulée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:28

O :

*Obturation
Insertion d’une substance obturatrice (ciment, résine composite, amalgame ou métal) dans la cavité
d’une dent atteinte de carie et préalablement préparée. Obturation temporaire, est destinée à
recouvrir un pansement médicamenteux ou à permettre le contrôle d’un traitement. Obturation des
canaux, qui consiste à combler le canal de la dent par une pâte et des cônes de diverses matières
(gutta).

*OCCLUSAL :
Qui se rapporte à l’occlusion. La face occlusale d’une dent est la face qui entre en contact
avec un antagoniste lors de l’occlusion buccale.
*Occlusion
Etat de contact des dents antagonistes quel que soit le nombre de dents en contact et quelles que
soient les positions d’une arcade par rapport à l’autre.
Pour les auteurs anglo-saxons, en général, l’occlusion est non seulement l’état de contact des
dents mais aussi l’acte de fermeture de la mandibule. Le terme Articulé n’existe pas dans la langue
anglaise.
*OCCLUSION AVEC FONCTION DE GROUPE :
En latéralité, côté travaillant, il y a contacts des dents cuspidées. Côté non travaillant il n’y a
pas de contact.
*OCCLUSION AVEC PROTECTION ANTÉRIEURE :
En latéralité, côté travaillant, une ou deux incisives sont associées au phénomène de
désengrènement. Il n’y a pas de contacts latéraux postérieurs.
*OCCLUSION AVEC PROTECTION CANINE :
En latéralité, côté travaillant, le seul contact existant se fait entre les canines. Côté non
travaillant il n’y a aucun contact.
*OCCLUSION BILATÉRALE BALANCÉE :
C’est l’occlusion classique de la prothèse complète. Dans ce type d’occlusion toutes les dents
entrent en contact dans tous les mouvements de la mandibule. Il y a contacts généralisés en
ORC, propulsion et latéralité.
*OCCLUSION EN INTERCUSPIDATION MAXIMALE ou OIM :
Quand toutes les dents du maxillaire supérieur sont en contact intime avec toutes celles de la
mandibule, et que les condyles du maxillaire inférieur sont dans leur position la plus reculée.

*ODF :
Orthopédie dento-faciale.
*ODONTE :
Dent
*ODONTOÏDE :
Dent surnuméraire.
*ODONTOLOGIE :Étude des dents, de leurs maladies et du traitement de celles-ci.
*ODONTOLOGIE CONSERVATRICE :
C’est la science relative à la biologie et aux affections de l’émail, de la dentine, de la pulpe et
du parodonte, à leurs complications ainsi qu’aux thérapeutiques conservatrices, préventives et
curatives, qui s’y appliquent.
*ŒDÈME DU CARREFOUR PHARYNGO-LARYNGÉ ou ŒDÈME DE QUINCKE :
Le carrefour pharyngo-laryngé se trouve obstrué par un gonflement progressif des muqueuses
recouvrant les parois de cet espace.
*OIM :
Occlusion en Intercuspidation Maximale
*OLIGODONTIE :
Absence de 30 à 50 % des dents sur l’arcade.
*onlay n.m.
En. onlay
Es. onlay
Élément prothétique
Élément de reconstitution d'une partie de la dent ayant une forme plate ou femelle.
"Lors de la réalisation de très gros onlays, nous n'effectuons pas de modelage complet." S4 p. 128.
L'onlay est généralement utilisé pour des délabrements plus importants : les restaura-tions effectuées sont plus recouvrantes que pour les inlays.
Note : Il n'existe pas d'équivalent simple en français ; aussi, l'usage a consacré l'emploi du terme anglo-saxon.
*OPPORTUNISTE :
Se dit d’un micro-organisme qui développe un pouvoir pathogène devant la faiblesse de son
hôte.
*opalescence n.f.
En. opalescence
Es. opalescencia
Optique
Modification du spectre lumineux au passage dans un milieu opalin qui tire la lumière transmise du bleu à l'orange.
Pour recréer ce phénomène dans la céramique, il importe que l'écart entre les coefficients de réfraction de la matrice et des microparticules en suspension soient aussi grand que possible pour favoriser une réflexion importante des ondes courtes.
"L'émail peut avoir plusieurs aspects caractéristiques : l'opalescence se stimule par un mélange d'émail, de blanc et de bleu et accessoirement de gris et de violet." S7 p. 79.
"Toutes les céramiques opales à base de leucite reproduisent cet effet par l'inclusion de pigments bleus, mais elles ne peuvent restituer l'opalescence naturelle qui se caractérise par un effet orangé." S5bis p. 30.
*opaque n.m.
En. opaque
Es. opaquer
Traitement du métal
Couche de céramique hautement réfléchissante en matériau ne laissant pas passer la lumière qui cache le métal de l'armature.
ISO 6872 : D'après cette norme (NF 91-221), "la température du degré de fusion de l'opaque est atteinte lorsque le retrait de cuisson est terminé."
"Cette couche d'opaque est de la couleur choisie lors de la prise d'empreinte." S4 p. 57.
V. Armature.
*or de recouvrement l.m.
En. gold metal conditioner, gold bonding agent
Es. capa de oro, capa dorada
Traitement du métal
Pellicule à teneur élevée en or recouvrant le lait d'opaque qui modifie la couleur de l'armature avant la stratification.
"Pour éliminer tout effet de gris à travers l'opaque, nous utilisons un or de recouvrement." S4 p. 57.
V. Lait d'opaque, armature, stratification.
*oxyde métallique l.m.
En. metal oxide
Es. oxido metálico
Chimie
Molécule de métal oxydé.
Toutes les céramiques dentaires sont cons-tituées d'oxydes métalliques.
"Les maquillants de surface sont des oxydes métalliques et sont donc réflexifs." S7 p. 84.
*ORC :
Occlusion en relation centrée.
*ORGANE :
Partie d’un corps vivant qui remplit une fonction utile à la vie.
*ORTHODONTIE :
L’orthodontie est l’art de prévenir et de corriger les malpositions dentaires et les
dysmorphoses maxillaires afin de rechercher et de maintenir un équilibre dentaire
harmonieux.
*ORTHOPÉDIE DENTO FACIALE (ODF) :
L’orthopédie dento-faciale est la science qui a pour objet la prévention, le dépistage, le
diagnostic et le traitement des malformations et malpositions de la face, des maxillaires, des
arcades dentaires et des dents.
L’ODF est divisée en 3 branches :
1- L’orthopédie, qui concerne l’enfant en période de croissance. Elle vise à stimuler ou
modifier la croissance.
2- L’orthodontie, qui concerne l’adolescent et l’adulte sur dents définitives. Elle
concerne les malpositions dentaires.
3- L’orthodontie associée à la chirurgie orthognatique.
*OS ALVÉOLAIRE :
L’os alvéolaire entoure la ou les racines des dents et détermine ainsi autant d’alvéoles que de
racines.
*OSTÉITE :
Inflammation du tissu osseux.

P :

*PALATINE :
La face palatine d’une dent est la face orientée vers le palais (arcade maxillaire supérieur).
*PARASITOLOGIE :
Études des parasites (virus, bactéries, etc.)
*PARODONTE :
Du grec, para : autour de, et odontos : dent.
Le parodonte est constitué par l’ensemble des tissus qui entourent et soutiennent la dent.
Les 4 constituants du parodonte sont : la gencive, le cément, le desmodonte, l’os alvéolaire.
*PARODONTIE :
Activité clinique regroupant l’ensemble des moyens nécessaires au diagnostic, au traitement,
au contrôle et à la prévention des maladies parodontales.
*PARODONTISTE :
Chirurgien-dentiste exerçant la parodontie.
*PARODONTITE :
Ce mot désigne les affections qui ont dépassé les fibres collagènes supra osseuses, avec
atteinte osseuse plus ou moins prononcée et présence de poches parodontales
(approfondissement du sulcus). Il y a perte d’attache épithéliale. Les parodontites sont
souvent précédées par la gingivite.
*PARODONTOLOGIE :Étude du parodonte et de ses maladies.
*PARULIE :
Abcès gingival.
*PATHOGÉNICITÉ (FACTEURS DE) :
Pouvoir pathogène d’une bactérie. C’est le pouvoir de créer des désordres dans l’organisme.
Les facteurs de pathogénicité sont la virulence et la toxicité.
*PATHOLOGIE :
Partie de la médecine qui étudie les maladies considérées en elles-mêmes. Pathos = maladie
*PATHOLOGIE DENTAIRE :Étude des maladies de l’organe dentaire, des complications périapicales, ainsi que des
malformations coronoradiculaires avec leurs répercussions esthétiques et pathologiques.
*PEI :
Porte-empreinte individuel.
*PHAGOCYTOSE :
Mécanisme par lequel certaines cellules vivantes englobent et digèrent certaines particules
étrangères (bactéries, etc.). La phagocytose a un rôle important dans la fonction immunitaire,
c'est en effet un moyen de défense de l'organisme, notamment lors d'infections bactériennes et
parasitaires.
*pilier n.m.
En. abutment
Es. pilar
Bridge
Appui naturel ou implantaire par lequel la force occlusale est transmise à l'os.
*PHAGOCYTOSE :
Mécanisme par lequel certaines cellules vivantes englobent et digèrent certaines particules
étrangères (bactéries, etc.). La phagocytose a un rôle important dans la fonction immunitaire,
c'est en effet un moyen de défense de l'organisme, notamment lors d'infections bactériennes et
parasitaires.
*PHYSIOLOGIE 2:
Partie de la biologie qui étudie les fonctions des êtres vivants et de leurs organes.
*PLAN DE FOX :
En prothèse totale amovible (PTA), le plan de Fox sert à régler la hauteur et l’inclinaison du
bourrelet d’occlusion de la maquette maxillaire. Il matérialise à l’extérieur de la bouche le
plan du bourrelet qui doit être parallèle au plan de Camper dans le sens sagittal, et à la ligne
bi-pupillaire dans le sens frontal.
*PLAQUE DENTAIRE ou PLAQUE BACTÉRIENNE :
Enduit mou vivant adhérent aux dents, formé par des mucoïdes salivaires, des bactéries et des
débris alimentaires.
*PLASTIE :

polissage n.m.
En. polishing
Es. púlido
Glaçage
Unification et brillantage de la surface de la dent par abrasion fine.
Le polissage demande un glaçage thermique incomplet.
"Le polissage mécanique intéresse les lignes de transition, les bombés vestibulaires ainsi que les bords incisifs de façon à individualiser leur texture." S7 p. 81.
"L'ajustement occlusal terminé, entreprendre le polissage qui se fera à la meulette, au crayon caoutchouc dans un premier temps, à la brosse enduite de pâte abrasive dans un deuxième temps." S1 p. 81.
Syn. Glaçage mécanique.
V. Glaçage.
*pont n.m.
Prothèse conjointe plurale
V. Bridge.
*pontic n.m.
En. pontic
Es. pontico
Bridge
Elément prothétique situé entre les dents piliers.
Il est recommandé de faire des pontics contra-muqueux en respectant le volume de la muqueuse plutôt que des supra-muqueux.
Syn. Inter.
V. Pilier.
*porcelaine n.f.
Montage du cosmétique
V. Céramique cosmétique.

Elle a pour but de combler chirurgicalement, par déplacement de la muqueuse voisine,
certaines pertes de substances (communication bucco-sinusienne, plasties coronaires).
*PPA :
Prothèse partielle amovible.
*PRÉDÉSINFECTION (DÉCONTAMINATION) :
Opération au résultat momentané, permettant d’éliminer, de tuer ou d’inhiber les microorganismes
indésirables. C’est la première étape de la chaîne de stérilisation.
*PRÉVENTION :
Ensemble des interventions qui permettent de maintenir les individus en bonne santé ou
d’empêcher la progression de la maladie.
*PROPHYLAXIE :
La prophylaxie vise à protéger contre la maladie, c’est le professionnel de santé qui la met en
œuvre. C’est un acte de prévention comme le détartrage, le scellement de sillons, la
fluoration.
*PROTHÈSE FIXÉE (ou CONJOINTE) :
Prothèse à appui dentaire, fixée aux dents restantes. Elle est scellée sur les points d’appui.
*PROTHÈSE PARTIELLE AMOVIBLE (ou ADJOINTE) (PPA) :
Prothèse amovible à appui mixte, dentaire et fibro-muqueux, qui restaure une édentation
partielle.
*PROTHÈSE TOTALE AMOVIBLE (ou ADJOINTE) (PTA) :
Prothèse amovible à appui fibro-muqueux qui restaure une édentation totale du maxillaire
et/ou de la mandibule.
*Prothèse squelettique (« squelettée ») : Prothèse adjointe partielle à plaque-base métallique
de surface très réduite, comportant de nombreux appuis dentaires.
*procédé IN CERAM l.m.
En. IN CERAM process, slip-casting
Es. proceso IN CERAM
Élaboration d'une céramo-céramique
Méthode d'élaboration d'une infrastructure à haute teneur en Al2O3 frittée en phase solide et infiltrée secondairement avec un verre coloré.
Syn. Coulée en barbotine.
V. Infiltrée.
*PROXIMAL :
Se dit des faces mésiales et distales de deux dents voisines.
*PTA :
Prothèse totale amovible.
*PULPE DENTAIRE :
C’est une masse conjonctivo-vasculaire qui occupe la cavité centrale de la dent : le cavum.
Sa forme est, en réduction, celle du contour extérieur de la dent, à chaque cuspide des dents
pluricuspidées correspond une corne pulpaire. A la périphérie de la pulpe, en contact avec la
dentine, on trouve les odontoblastes, cellules sécrétrices de la matrice organique dentaire.
La région de la pulpe correspondant à la couronne dentaire s’appelle la pulpe camérale, elle
est contenue dans la chambre pulpaire (ou cavum). On lui décrit un plafond et un plancher. La
pulpe correspondant aux racines est constituée par les filets radiculaires contenus dans les
canaux radiculaires.
La communication de la pulpe avec le conjonctif alvéolaire s’effectue par l’intermédiaire des
canaux radiculaires dont l’ouverture se fait à l’apex de la dent. Les filets radiculaires peuvent
être multiples dans cette zone de l’apex de la dent. Il existe toujours un canal principal qui
peut se diviser en canaux secondaires.
La pulpe est composée de tissu conjonctif banal, de fibres collagènes, de vaisseaux sanguins,
de vaisseaux lymphatiques et de fibres nerveuses.
On ne rencontre pas de corpuscules de la sensibilité dans la pulpe. La seule manifestation de
la sensibilité pulpaire est la douleur. La douleur provoquée par une pulpite est très intense.
La pulpe dentaire sert essentiellement à la fabrication de la dent pendant la période
embryologique. Durant la vie de la dent, la pulpe dentaire sert au remaniement minéral de la
dent.
*PULPECTOMIE :
C’est l’ablation totale de la pulpe dentaire tant camérale que radiculaire. Le praticien ouvre la
chambre pulpaire de façon à pouvoir accéder aux orifices des canaux pour permettre l’exérèse
du parenchyme dans sa totalité et l’obturation des canaux et de la chambre pulpaire.
*PULPOTOMIE :
La pulpotomie consiste à amputer la pulpe camérale. Son indication majeure est l’atteinte
pulpaire légère sur des dents immatures, c'est-à-dire dont l’apex est encore largement ouvert.
Elle permet alors l’édification apicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:29

R :

*RELATION CENTRÉE :
C’est la position de la mandibule la plus postérieure, non forcée, les condyles mandibulaires
occupant dans la cavité glénoïde une position symétrique la plus haute et la plus reculée.
*RÉTENTION (EN PROTHÈSE AMOVIBLE) :
Résistance à l’arrachement, aux forces de désinsertion de la prothèse.
*rétention n.f.
En. retention
Es. retención
Liaisons physique et chimique
Qualité de tenue d'un matériau sur une dent.
La rétention est obtenue par le mordançange, la silanisation ou de façon mécanique (grillage, billes).
"La rétention est une notion plurifactorielle dans laquelle interviennent la géométrie de la préparation (convergence des faces de la préparation), la surface développée, l'insertion passive et le micro-clavetage des produits de scellement." S6 p. 13.
V. Mordançage, Silanisation.
*résine époxy l.f.
En. epoxy resin
Es. resina de epóxido, resina epóxica
Préparation du modèle
Résine durcissable possédant des caracté-ristiques uniques en termes d'adhésion, de stabilité chimique et de résistance.
Le maître-modèle est coulé en plâtre (une galvanoplastie est possible) ou en résine époxy.
*Rebasage
Procédé de réadaptation de la plaque-base d’une prothèse adjointe, par adjonction de matériau
dans l’intrados.
*Réimplantation dentaire
Réimplantation d’une dent luxée accidentellement suivant une technique déterminée, la dent est
ensuite maintenue dans son alvéole au moyen de ligatures. Réimplantation intentionnelle, après
extraction, la dent subit manuellement, hors de la cavité buccale, les traitements utiles et est ensuite
réimplantée
*rétraction n.f.
En. retraction
Es. retracción
Cuisson
Phénomène de retrait de la plupart des métaux et alliages qui diminuent de volume.
Les techniques classiques de cuisson de la céramique ne permettent pas d'éviter la rétraction. Elle est due à la diminution de surface des ménisques de la phase liquide et à l'évolution du système vers l'état d'énergie libre minimale sous l'effet de la diffusion atomique à haute température.
Lors de la rétraction on observe une diminution de volume de la dent.
*RHIZALYSE :
(du grec rhiza : racine) C’est la résorption partielle ou totale d’une racine dentaire. Ce
phénomène est normal sur une denture lactéale en fonction de l’évolution des dents
définitives. Sinon la cause est iatrogène.
*RIM :
Rapports intermaxillaires.
*ROTATION :
Une dent peut présenter une rotation de 45 à 180° sur son axe mésio-distal.

S :

*sablage n. m.
En. sandblasting, blasting
Es. enarenado, arenado
Traitement de surface
Traitement de surface par projection de grains de sable avec de l'air comprimé.
Pour les alliages non précieux, un nettoyage des surfaces devant être recouvertes de céramique s'effectue par sablage à l'aide d'un jet de particule d'alumine de 50 mm.
*SADAM :
Syndrome Algo Dysfonctionnel de l’Articulation Mandibulaire.
SANTÉ :
État complet de bien-être physique et mental (Organisation Mondiale de la Santé).
*SAPROPHYTISME :
Une bactérie est dite saprophyte si elle vit sur un hôte sans y provoquer de maladie. Les
relations hôte-bactérie sont strictement indépendantes l’une de l’autre. Les bactéries
saprophytes sont totalement inoffensives.
*saturation n.f.
En. saturation
Es. saturación
Optique, dimensions de la couleur
Degré de concentration de la teinte.
"Les modifications d'opaque sont indiquées lorsque l'épaisseur de céramique est réduite ou lorsque l'on désire accentuer l'effet de profondeur ou de saturation de la teinte, ainsi que lorsque la brillance doit être atténuée." S7 p. 14.
"La saturation d'une dent orange est plus élevée que celle d'une dent jaune." S4 p. 22.
*Scellement
Acte qui consiste à fixer de façon définitive, au moyen d’un ciment, une couronne ou un appareil fixe,
sur les dents qui doivent les supporter.
Acte par lequel on fixe, au moyen de ciment une gouttière de contention pour une fracture.
*Par soins conservateurs, on entend :
• obturation dentaire, consultation, «sealant», c’est-à-dire un dépôt de résine sur les dents
définitives des enfants pour éviter la formation de caries, extraction d’une dent, cavité composée
deux faces, détartrage complet, inlay-core simple, prothèse préalable aux couronnes,
inlay-core à clavette …
• ces soins (à l’exception des inlay core et inlay core à clavette) font l’objet d’un tarif opposable,
c’est-à-dire plafonné.
*Les soins prothétiques,
comprennent toutes les catégories de couronnes existant : couronne en acier / métallique ; couronne
à incrustation vestibulaire ; couronne en céramique …
*SECRET PROFESSIONNEL :
Le secret professionnel est une protection du patient. L’assistante dentaire doit considérer
comme secret tout ce qu’elle ignorerait si elle n’était pas la collaboratrice du praticien, ceci
même après avoir quitté son emploi. Le non respect du secret professionnel est considéré
comme faute professionnelle grave.
*SÉROTHÉRAPIE :
Méthode de traitement de certaines maladies infectieuses par injection de sérum contenant des
anticorps déjà fabriqués.
*SOINS CHIRURGICAUX :
- Extraction simple,
- Alvéolectomie,
- Extraction de dent retenue (incluse, enclavée ou sous muqueuse),
- Extraction orthodontique (dent surnuméraire),
- Curetage et résection apicale,
- Gingivectomie,
- Calcul salivaire,
- Tumeur bénigne,
- Frénectomie,
- Plastie (communication bucco-sinusale, plastie coronaire),
- Implantologie,
- Urgences : coupures langue, lèvres…
*SOINS CONSERVATEURS (ou RESTAURATEURS) :
Traitement curatif et restauration des atteintes de l’émail, de la dentine et de la pulpe :
- Détartrage,
- Atteinte de l’émail,
- Atteinte de la dentine,
- Pulpectomie (endo),
- Gangrène pulpaire,
- Restauration coronaire (amalgame, composite)
*SOINS PROPHYLACTIQUES :
Ils se font par des traitements préventifs tels que :
- Traitement ODF,
- Remplacement des dents absentes (prothèse),
- Élimination de la plaque,
- Traitement par le fluor (eau de boisson, comprimés fluorés, sel de cuisine, aliments),
- Bains de bouche, dentifrices, gels fluorés,
- Application de solution fluorée au cabinet (topique),
- Surveillance des femmes enceintes,
- Détartrage,
- Scellement prophylactique des sillons.
*SOINS PROTHÉTIQUES :
La prothèse dentaire a pour but la restauration des dents, le remplacement des dents
manquantes. Son intérêt est primordial pour restaurer le pouvoir masticateur, l’esthétique, la
phonation. Nous distinguons :
- La prothèse fixée (ou conjointe),
- La prothèse partielle amovible (ou adjointe) : PPA,
- La prothèse totale amovible (ou adjointe) : PTA.
*SPASME DE LA GLOTTE :
Irritation de la région glottique provoquant une fermeture persistante de l’orifice, la glotte est
dite spasmée.
*SPECTRE :
Champ d’action.
Les spectres des désinfectants chimiques peuvent être :
- Larges : aldéhydes, produits chlorés.
- Moyens : alcool à 70°.
- Étroits : ammoniums quaternaires.
*stratification n.f.
En. porcelain build-up
Es. estratificación
Montage du cosmétique
Modelage de la céramique par couches superposées.
"Quand nous réalisons nos travaux, nous appliquons en association la méthode de stratification." S4 p. 73.
Syn. Modelage de la céramique, montage de la céramique
*STABILISATION (EN PROTHÈSE AMOVIBLE) :
Équilibre dans le plan horizontal, résistance à la translation horizontale (ou rotation).
*STÉRILISATION :
Destruction des bactéries et/ou de leurs spores, destruction des champignons, et inactivation
des virus. Un produit est considéré stérile si il est exempt de micro-organismes viables.
*SULCUS :
Sillon gingivo-dentaire.
*SUSTENTATION (EN PROTHÈSE AMOVIBLE) :
Équilibre sur le plan vertical, résistance à l’enfoncement.
*SYNCOPE ou MALAISE VAGAL :
Perte de connaissance brève (moins de 2 minutes) et spontanément réversible, survenant
brusquement ou succédant à une lipothymie. La reprise de conscience est rapide, le patient
respire et le cœur est efficace.
*système IPS EMPRESS l.m.
En. IPS EMPRESS system
Es. sistema IPS EMPRESS
Elaboration d'une céramo-céramique
Procédé de pressée d'une céramique renforcée à la leucite à haute température faisant appel à la méthode de la cire perdue.
Ce procédé mis au point par IVOCLAR a la particularité de proposer deux techniques de finition : la technique de stratification pour la restauration des antérieures et la technique de maquillage pour la restauration des postérieures.
"Le système IPS-EMPRESS permet de réaliser des couronnes, des inlays/onlays, des facettes." S3 p. 38.
V. Méthode de la cire perdue, stratification.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:30

T :
*TARTRE :
Calcification de la plaque dentaire par précipitation des phosphocarbonates de la salive. Le
tartre su gingival (visible) est d’origine salivaire et de couleur blanc jaunâtre. Le tartre sous
gingival (invisible) est d’origine sérique et de couleur marron foncé.
*technique de cire ajoutée l.f.
En. wax-up technique
Es. técnica de cera añadida
Elaboration de la maquette en cire
Technique de sculpture de la maquette en cire au laboratoire, par adjonctions successives de petites quantités de cire.
Le wax up ou technique de cire ajoutée a pour but la réalisation de la maquette en cire au laboratoire.
"Cette méthode s'oppose aux techniques ou sculptures soustractives." S1 p. 71.
Syn. Technique par addition.
*technique par électro-déposition l.f.
En. electrodeposition technique
Es. técnica de electrodeposición
Préparation de l'armature
Méthode qui consiste à poser électroniquement une couche d'or sur un duplicata en plâtre du die original rendu conducteur par une fine couche de poudre d'argent.
L'infrastructure métallique peut être, entre autres méthodes, élaborée par usinage ou électro-déposition.
V. Duplicata, die.
*teinte n.f.
En. shade
Es. tinte
Optique, dimensions de la couleur
Longueur d'onde résultante d'une couleur dans le spectre.
"Quand nous disons par exemple qu'une dent est jaune ou orange, nous décrivons sa teinte." S4 p. 22.
*tenon n.m.
En. post
Es. espiga
Dent à tenon
Le tenon est la partie mâle qui correspond à la partie femelle : la mortaise.
"La C.I.V. peut être soit creuse, soit pleine, donc de substitution et à tenon (couronne tenon monobloc)." S1 p. 82.

*TOXICITÉ (TOXICOGÉNÈSE) :
C’est le pouvoir de la bactérie de sécréter des substances toxiques pour l’organisme
(exotoxines, endotoxines).
*TRAÇABILITÉ :
Aptitude à retrouver l’historique ou la localisation d’une entité au moyen d’identification préenregistrée
(ISO 8402).
*TRANSPOSITION DENTAIRE :
On parle de transposition dentaire quand la dent prend la place d’une autre et vice-versa.
*TRITURANTE (FACE) :
Face occlusale des dents.
*tige de coulée l.f.
En. sprues
Es. bebedero
Préparation de l'armature
Fil de cire placé à la surface de la maquette en cire pour ménager un conduit permettant au matériau de remplacement de s'écouler.
"Les tiges de coulée doivent avoir une longueur d'environ 6 à 8 mm." S3 p. 39.
V. Cylindre.
*translucide n. m.
En. translucent porcelain
Es. masa translucida
Montage du cosmétique, construction de l'émail
Couche céramique se laissant traverser par la lumière et appliquée sur toute la surface de la couronne.
"C'est pour cela que nous utilisons les poudres de la gamme Ivoclar : des couleurs plus franches, moins chargées en gris, mais surtout une palette de translucides ne se différenciant pas uniquement par leur luminosité mais aussi par leur différence de teintes." S4 p. 76.
Syn. Masse translucide.
V. Email , couronne.
*transparent n.m.
En. transparent porcelain
Es. masa transparente
Montage du cosmétique, construction de l'émail
Couche céramique se laissant aisément traverser par la lumière et appliquée sur toute la surface de la couronne.
Note : La confusion entre "transparent" et "translucide" est fréquente.
Syn. Masse transparente.
V. Email, Couronne.
*travée n.f.
En. pontic area
Es. vano de puente
Bridge
Espace entre les dents piliers où est placé le pontic.
veneer n.m.
Prothèse conjointe
V. Couronne à incrustation vestibulaire.
*TUMEUR BÉNIGNE :
Sont dites bénignes, les tumeurs qui restent bien délimitées et lorsque leurs cellules restent
semblables aux cellules du tissu normal : kystes, fibromes.
*TUMEUR MALIGNE :
Sont dites malignes (cancers), les tumeurs mal délimitées, envahissantes, essaimant à distance
(métastases) et faites de cellules anormales plus ou moins nombreuses.

V :

*VACCIN :
Substance préparée à partir de microbes, virus ou parasites (tués, inactivés ou atténués par des
procédés spécifiques) ou par génie génétique qui, inoculée à un être humain, lui confère une
immunité contre le germe correspondant. On injecte un antigène qui a perdu son pouvoir
pathogène pour que le corps humain fabrique des anticorps en vue d’être immunisé contre une
maladie.
*vernis espaceur l.m.
En. spacer
Es. espaciador, laca espaciadora
Préparation du modèle
Laque acrylique utilisée sur le die afin de créer un espace pour le ciment de scellement.
"Comme vernis durcisseur, nous utilisons de la cyanolite, c'est seulement ensuite que nous passons une première couche d'un vernis espaceur gris et une deuxième couche d'un vernis espaceur doré." S4 p. 61.
V. Die.
*VESTIBULAIRE :
La face vestibulaire d’une dent est orientée vers le vestibule, donc vers la joue ou les lèvres.
*VESTIBULE :
Région de la bouche comprise entre les joues, les lèvres et la face externe des dents et des
gencives.
*VIROLOGIE :Étude des virus.
*VIRULENCE :
La virulence d’un germe est la capacité de ce germe à nous donner une pathologie de par sa
présence, et par sa capacité à se multiplier plus ou moins rapidement.
*VIRUS :
Le virus est un parasite intracellulaire absolu. Ce n’est pas une cellule, c’est seulement un
matériel génétique (ARN) capable de se multiplier et de se modifier de façon totalement
imprévisible. Le virus est sans cesse en mutation. N’étant pas une cellule, le virus n’a pas de
cytoplasme, etc.
Pour vivre et se multiplier il faut qu’il pénètre à l’intérieur d’une cellule. On dit qu’il
« infeste » une cellule.
Quelques virus : HIV, Hépatites (VHA, VHB ou VHC), grippe, varicelle, zona, herpès (HSV1
buccal, HSV2 génital), rougeole, rubéole, oreillons…
*vitrification n.f.
En. vitrification
Es. vitrificación
Glaçage
Augmentation de la proportion de verre dans la céramique par chauffage.
"Une exposition trop prolongée au vide peut provoquer des éclats, de même que des cycles effectués à des températures trop élevées produiront une vitrification et une tonalité grise de la céramique." S7 p. 42.
*vitrocéramique n.f.
En. glass ceramic
Es. vitrocerámica
Céramique dentaire
Matériau mis en forme à l'état de verre qui subit un traitement thermique de cristallisation volontaire contré et partiel.
"Les vitrocéramiques sont des matériaux obtenus à partir de verres qui subissent un traitement thermique de cristallisation contrée et partielle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
minou89



Messages : 38
Localisation : ...........
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 20:37

et enfin je termine lol!
"ce ditionnaire machi ana li khedamto b1sur mé je le transferé seulement pr vs" cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou089.skyrock.com/
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Ven 3 Avr 2009 - 21:38

très intéressant !! ,merci de nous l'avoir transférer minou merci
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sharukh khan

avatar

Messages : 7
Localisation : sidi bel abbes
Classe : 4ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 31/12/2009

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Jeu 31 Déc 2009 - 16:06

eek merçi merçi merçi vraiment j'ai besoin de ce dictionnaire walah :g):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saritalove



Messages : 3
Localisation : ALGER
Classe : Résident(e) en Odontologie Concervatrice
Inscrit le : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Dim 21 Aoû 2011 - 0:28

merci so much
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shihan

avatar

Messages : 17
Localisation : in your mind
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 14/02/2011

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Dim 21 Aoû 2011 - 18:02

ça sera beacoup fiable et crédible si vous nous procurez un lien ;) !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dentimane
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 520
Localisation : algérie
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   Dim 21 Aoû 2011 - 23:36

merci c interessant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dictionnaire dentaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dictionnaire dentaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dictionnaire dentaire
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale
» Dictionnaire des symbolismes, des Mythes et des légendes (Didier Colin)
» Médecine ou Médecine Dentaire ?
» CILLART, auteur d'un dictionnaire breton.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum de la Médecine Dentaire :: La médecine dentaire en générale-
Sauter vers: