Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Serment d’Hippocrate ou d’hypocrite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLopez83



Messages : 6
Localisation : Chez moi
Classe : Autre
Inscrit le : 13/02/2014

MessageSujet: Serment d’Hippocrate ou d’hypocrite ?   Lun 3 Mar 2014 - 0:50

Bonjour à tous,

Je viens conter ici ma relation avec une dentiste au comportement douteux et en particulier une opération, étrange s’il en est.
Désolé par avance pour ceux que ce genre de sujet pourrait mettre mal à l'aise.

J’ai en tout et pour tout fait trois séjours dans son cabinet dont voici succinctement le détail chronologique :

Intervention 1 (28 octobre 2008) : Réparation d’une petite carie à l’intérieur de ma dent de sagesse inférieure gauche
- Non douloureuse ;
- Sans anesthésie ;
- Rapide, quelques minutes.

Intervention 2 (16 février 2010) : Réparation de la première molaire supérieure droite (sur une première réparation)
- Carie visible (car morceau d’obturation tombé) ;
- Dent douloureuse ;
- Avec radiographie ;
- Sans anesthésie (car j’ai refusé et elle n’a pas insisté) ;
- Matière de la réparation visible à l’œil nu et rugueuse au passage de la langue.

Puis, avant de partir elle me demande de manière impromptue de reprendre rendez-vous pour une carie que j’aurais entre deux dents en restant très évasive et sans me montrer exactement où. Je n’ai alors aucune douleur où que ce soit dans la bouche et ne détecterai rien dans un miroir mais on fait confiance, je préfère prévenir que guérir. Ce que je fis.

Intervention 3 (18 février 2010) : « Réparation » de la première prémolaire supérieure droite
- Carie invisible (pour moi dans un miroir et elle ne me l’a pas montrée ni rien expliqué) ;
- Dent non douloureuse ;
- Sans radiographie ;
- Avec anesthésie :
  o Après m’avoir persuadé pendant plusieurs minutes d’accepter de me la faire ;
  o Elle passe plus d’une minute à m’injecter du produit ce qui a eu pour effet d’endormir toute la partie droite de ma mâchoire pendant plusieurs heures et de me mettre dans les vapes ;
- Matière de la réparation presque invisible à l’œil nu et est lisse (il faut que j’en informe les dentistes pour qu’ils la remarquent).
Elle réalise cette fois-ci une longue opération, surement près d’une heure, durant laquelle elle coupera l’intérieur de ma joue (je cracherai pas mal de sang au moment du rinçage). L’opération s’est déroulée en fin de journée après 17h30, sans doute en dernier, seul à seul avec la dentiste sans assistant du début à la fin.

Avant de partir, je lui parle d’une carie sur ma dent de sagesse supérieure gauche mais elle me dit qu’on ne peut rien faire (alors qu’elle a réparé sans le moindre ennui celle d’en-dessous un an et demi auparavant…) et qu’il faudra l’arracher. Dans le doute, j'ai consulté un autre dentiste dans les semaines qui ont suivi qui aura réglé le problème en quelques minutes...

Quand je m’apprête à régler la consultation elle me dit, en compagnie de sa secrétaire, que c’est étrange car elles ne retrouvent plus mon dossier.

Informations complémentaires :

*Cinq jours après cette dernière intervention se manifeste une douleur aigüe sous l’articulation droite de la mâchoire avec un gros gonflement qui s’avère être une parotidite, inflammation de la glande salivaire parotide, m’empêchant d’avaler quoique que ce soit sans gros pincements instantanés et ce pendant plusieurs jours.
*Je ne peux pas faire fi non plus du fait qu’une sorte de mini languette à l’intérieur de la molaire (intervention 2) a de suite été perceptible en passant la langue dessus mais ne le sera plus lorsqu’une petite partie de la réparation se cassera (6 mai 2012) entre la seconde prémolaire et la première molaire laissant un petit espace vide entre les deux dents (mais le reste de l’obturation tient toujours). Sa réparation aura finalement duré deux ans contre quatre pour celle présente juste avant qu’elle s’était tout de même permis de critiquer au passage.

L’intervention du 18 février est la seule et unique opération chirurgicale et anesthésie de toute ma vie.

Récapitulatif des différences des interventions 2 et 3 :

Intervention 16 février------------------Intervention 18 février
Prévue----------------------------------Non prévue
Carie visible---------------------------Carie invisible
Dent douloureuse--------------------Dent non-douloureuse
Avec radiographie--------------------Sans radiographie
Sans anesthésie---------------------Avec lourde anesthésie
Réparation rugueuse----------------Réparation lisse
Réparation visible à l’œil nu---------Réparation invisible à l’œil nu

-----------------------------------------------
Parce qu’ayant des soucis de santé des plus étonnants et incurables déclenchés dans les mois qui suivirent, sans pour autant vous détailler le tableau mais il faut savoir que c’est chose faite dans un coin du net, j’ai donc, il y a peu, demandé à sa secrétaire de me faire parvenir un extrait de mon dossier médical dont voici le descriptif et un extrait :
- Il indique bien les deux interventions du 16 et 18 février 2010, avec la radio du 16, mais pas celle de septembre 2008 qui semble-t-il a disparue de mon dossier ;
- Il est étonnant de lire qu’il est noté qu’un composant a priori exactement identique a été utilisé pour les deux obturations alors que visuellement et au toucher, c’est clairement différent ;
- L’anesthésie, pourtant des plus étendues, ne figure pas du tout sur l’opération du 18 février et n’est pas facturée alors qu’on m’a informé du caractère obligatoire surtout en ce qui concerne le produit utilisé en cas d’allergie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tous ces éléments pour le moins pas nets m’ont amené dernièrement (quatre ans après) à réaliser une radio globale des deux seules dents obturées de toute ma mâchoire, juste par acquis de conscience, pour voir. C’est d’une manière étonnamment compliquée que j’ai réussi, chez un autre praticien, à récupérer la radio rétro-alvéolaire en version papier que voici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je me dois de signaler au passage ce sur quoi des contacts ont attiré mon attention et que je n’avais pas remarqué seul : comme une sorte de tache noire de forme plus ou moins ovale ou oblongue à la base de la réparation faite à la première prémolaire, dans l’os. Cette anomalie n’a en effet pas son pareil sur le reste de la radio et notamment dans l’ossature. En outre, cette anomalie se situe exactement dans la continuité verticale de la réparation effectuée sur la première prémolaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J’ai ensuite maintes fois essayé de récupérer la radio en version numérique (par mail ou clé USB) pour voir plus précisément ce que pourrait être ce corps étranger en réalisant un zoom, mais le dentiste et sa secrétaire, en principe après un contact avec le technicien informatique, refusent visiblement de me la fournir à cause d’une sécurité qui empêcherait de le faire pour les rétro-alvéolaires (mais pas pour les panoramiques par contre !). Leur logiciel est SOPRO IMAGING dont le manuel se trouve en ligne ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] La procédure décrite sur la page concernée par l’exportation et la sauvegarde de radiographies est pourtant simplissime a priori (5.4.2 Exporter une image – Page 129).

Voici deux versions scannées de la radio imprimée avec zoom sur la région incriminée :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

-----------------------------------------------
Mes interrogations, et il y a de quoi en avoir, sont à présent les suivantes (entre autres) :

- Le déroulement des évènements lors de l’intervention 3 du 18 février est-il normal ?
- Si non, dans quelle(s) circonstance(s) peut-on agir de la sorte ?
- Qu’est-ce que peut bien être ce petit élément dans l’os de ma mâchoire ?
- Quel type d’examen (radio, scanner, IRM etc.) pourrait permettre d’y voir plus clair ?
- Quel professionnel ou quel organisme pourrait vérifier et attester de ce que peut bien être ce mystérieux intrus ?

Le dentiste à l’origine de la radio n’a aucun avis sur cet intrus, de même que mon médecin traitant, et me propose de prendre avis chez un autre de ses confrères.
Je décide donc à présent de continuer mon investigation en prenant un rendez-vous chez un autre dentiste, en m’assurant par avance cette fois-ci de la possibilité de récupérer la radio en fichier informatique haute résolution. On m’a conseillé de me faire prescrire un scanner 3D afin de voir plus précisément la zone sous tous les angles, mais mon médecin généraliste m’a affirmé qu’on ne verrait que l’extérieur et que cela n’est donc d’aucune utilité. Je posterai l’avancement de mes pérégrinations en commentaire dès que possible.

J’aurais presque envie de proposer l’identification de la « professionnelle », pour qui le serment d’hypocrite pourrait avoir plus d’importance à ses yeux que celui d’Hippocrate à des fins qui dépasseraient la capacité de concevoir des honnêtes gens, en MP.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Serment d’Hippocrate ou d’hypocrite ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Serment d'Hippocrate
» serment d'Hippocrate
» Serment d'Hippocrate nouvelle version
» The oath / Le serment
» Euthanasie,Retour au serment d'Hippocrate ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum de la Médecine Dentaire :: Cas Cliniques-
Sauter vers: