Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 OC: Révisions résidanat (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
dr house



Messages : 71
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 01/06/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 6 Oct 2012 - 21:42

sltttttt tt l mnd sorry himou j ai oq1 sujet sauf ce q il y a sue le net...et pr l apexogenez ,on utilise le mta ossi (cour de 4 em année 2emme série)...

_______________________________________________

Le langage sms est interdit sur le forum.........Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imennew



Messages : 4
Localisation : setif
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 26/09/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Mer 10 Oct 2012 - 16:31

la limite de l'obturation :
* dents vivantes : la JCD
* dents mortifiées : le foramen apical


apex anatomique = apex radiologique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nassi chir



Messages : 12
Localisation : blida
Classe : 6ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 21/11/2011

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Ven 12 Oct 2012 - 16:42

bonjour

Le mécanisme par lequel la pulpe dentaire se protège contre l'irritation externe ou contre la carie
est la formation de
A. nodules pulpaires.
B. dentine tertiaire.
C. cément secondaire.
D. dentine primaire
La formation excessive de tissu cicatriciel au-delà
du bord d’une blessure s'appelle un(e)
A. fibrome.
B. kéloïde (chéloïde).
C. polype fibro-épithélial.
D. hyperplasie épithéliale
Une radiographie de faible densité (film pâle) est
causée par un(e)
A. révélateur froid.
B. surexposition.
C. lumière de sûreté (à filtre inactinique)
inappropriée.
D. temps de développement trop long.
Parmi les éléments de la liste suivante, quel est
celui qui se produit à la suite d’une nécrose
pulpaire?
A. Un kyste dentifère.
B. Un kyste parodontal latéral.
C. Périodontite périradiculaire chronique.
D. Un polype pulpaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nassi chir



Messages : 12
Localisation : blida
Classe : 6ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 21/11/2011

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Ven 12 Oct 2012 - 16:49

Sur une radiographie, la région apicale d’une dent non vivante avec carie profonde peut présenter
1. un élargissement du ligament parodontal.
2. une perte de la lamina dura.
3. une radioclarté circonscrite.
4. une calcification du ligament parodontal
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus

Lequel des aliments suivants est le plus cariogène?
A. Fromage.
B. Chocolat foncé.
C. Confiture.
D. Caramel

Une application de froid sur une dent produira une hypersensibilité, si la dent
A. est non-vivante.
B. a une poche parodontale.
C. a une hypérémie pulpaire.
D. a une pulpite chronique proliférative.

La formation des racines des incisives centrales supérieures permanentes est complétée
A. à 8 ans.
B. à 10 ans.
C. à 12 ans.
D. plus tard que 12 ans.

Quand les odontoblastes sont détruits ou qu'ils dégénèrent, ils sont remplacés par des
A. améloblastes.
B. cellules mésenchymateuses non différenciées.
C. cellules géantes multinucléées.
D. ostéoblastes.


Lequel des énoncés suivants est exact?
A. Tous les hydrates de carbone ont une
activité cariogène égale.
B. Plus souvent on ingère des hydrates de
carbone, plus le risque de carie est élevé.
C. Le taux d'élimination des hydrates de
carbone de la cavité buccale n’affecte pas
le risque de carie.
D. Les graisses, dans la diète, accroissent le
taux de carie

Après un aplanissement de racine, un patient se plaint de sensibilité au chaud et au froid. Cette douleur provient de la stimulation des
A. récepteurs de Golgi.
B. terminaisons nerveuses libres.
C. fibres de Tomes.
D. cémentoblastes.

La plus forte probabilité d’apparition de lésions carieuses sera chez un patient qui a
A. un compte de lactobacilles élevé.
B. une salive avec un pouvoir tampon faible.
C. de la plaque sur les dents.
D. de l’acide lactique dans la bouche.

Quelles bactéries rencontre-t-on le plus souvent dans des canaux radiculaires infectés?
A. Streptococcus viridans.
B. Staphylococcus aureus.
C. Lactobacilles.
D. Entérocoques.
E. Staphylococcus albus.

Un abcès périapical débutant peut être différencié d'un abcès parodontal par
A. la douleur.
B. le genre d'exsudat.
C. la sensibilité à la percussion.
D. la réponse de la pulpe au test électrique.
E. l'examen radiologique.

Le mécanisme par lequel la pulpe dentaire se protège contre l'irritation externe ou contre la carie est la formation de
A. nodules pulpaires.
B. dentine tertiaire.
C. cément secondaire.
D. dentine primaire.

Parmi les anomalies suivantes, laquelle est la plus souvent associée à une dent non-vivante?
A. Périodontite périradiculaire chronique.
B. La résorption interne.
C. Dysplasie cemento-osseuse périapicale.
D. La pulpite hyperplasique

L'hydroxyapatite en particules placée sous le périoste
1. est hautement biocompatible.
2. présente une faible incidence d'infection secondaire suite à la chirurgie.
3. a tendance à migrer suite à l'insertion.
4. induit la formation osseuse à travers tout
le matériau implanté.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Un patient âgé de 15 ans se présente avec une hypoplasie de l'émail sur la dent 1.5. Toutes les autres dents sont normales. La cause la plus probable de cette hypoplasie est un/une
A. carence en vitamine D.
B. carence généralisée en calcium.
C. forte fièvre subie par le patient à l'âge de 3 ans alors qu'il souffrait de rougeole.
D. infection de la dent 5.5 pendant la formation de la dent 1.5.
E. facteur héréditaire.

Laquelle des caractéristiques suivantes est la plus représentative d'une dent fendillée (cracked tooth)?
A. Une zone radioclaire à l'apex.
B. Une hypersensibilité au stimulus thermique.
C. Une douleur à la mastication.
D. Une absence de réponse au test
vitalométrique.


Un enfant de quatre ans se présente avec toutes ses dents primaires en bouche. Ces dernières sont de coloration grisâtre et démontrent une attrition occlusale et incisive prononcée. Les radiographies montrent qu’il y a formation importante de dentine secondaire. La condition décrite est typique d'une
A. dysplasie cléido-crânienne.
B. amélogénèse imparfaite.
C. hypoplasie néonatale.
D. dentinogénèse imparfaite.

L'abrasion est le plus fréquemment constatée sur la/les
A. face linguale des dents postérieures.
B. face occlusale des dents postérieures.
C. bords incisifs.
D. faces vestibulaires des dents.

La résorption des racines des dents permanentes peut être le résultat de
1. forces orthodontiques sévères.
2. périodontite périradiculaire chronique.
3. lésion traumatique.
4. dysplasie cemento-osseuse périapicale.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement.
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Parmi les éléments de la liste suivante, quel est celui qui risque le plus d’évoluer vers une lésion apicale si laissé sans traitement?
A. La résorption interne.
B. La pulpite réversible.
C. La pulpite suppurative aiguë.
D. La pulpite chronique hyperplasique.
E. La calcification pulpaire diffuse.

Laquelle des conditions suivantes est caractériséepar des chambres pulpaires anormalement grandes?
A. Amélogénèse imparfaite.
B. Odontodysplasie localisée.
C. Dentinogénèse imparfaite.
D. Dysplasie dentinaire de Type I.

Dans lequel des états pathologiques suivants peuton s'attendre à ce qu'une incisive centrale inférieure réagisse à la chaleur, au froid et au test
électrique?
A. Kyste apical.
B. Abcès périapical aigu.
C. Dysplasie cemento-osseuse périapicale.
D. Périodontite périapicale chronique.

Parmi les éléments de la liste suivante, lequel est le plus grand facteur de risque de carie rampante chez l’enfant?
A. L'ingestion fréquente de polysaccharides.
B. L'ingestion fréquente d'aliments riches en sucrose.
C. L'hypoplasie sévère de l'émail.
D. L'hypovitaminose D.

Lors de la restauration de l'anatomie occlusale, l'inclinaison de la trajectoire condylienne en mouvement de propulsion influence en premier lieu la morphologie
A. de la hauteur cuspidienne.
B. des dents antérieures seulement.
C. des versants mésiaux des cuspides des
dents supérieures et des versants distaux
des cuspides des dents inférieures.
D. des versants mésiaux des cuspides des
dents inférieures et des versants distaux
des cuspides des dents supérieures


Une infection apicale d'une troisième molaire inférieure peut se répandre par extension directe à l'espace
1. parapharyngé.
2. sous-mandibulaire.
3. ptérygomandibulaire.
4. sous-mentonnier.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Lors de l’examen d’un enfant de 4 ans sans carie ou anomalie visible cliniquement et dont les contacts proximaux sont ouverts, il est indiqué de
prendre
A. des radiographies occlusales de la région antérieure des deux maxillaires.
B. deux radiographies rétrocoronaires (interproximales) de la région postérieure.
C. des radiographies périapicales de la région postérieure des deux maxillaires.
D. aucune radiographie.


Le lavage des mains est nécessaire avant et après le port des gants parce qu’il
1. réduit le nombre de bactéries sur la peau pouvant se multiplier et causer de l’irritation.
2. élimine complètement les bactéries sur la peau.
3. minimise la contamination d’un patient à un autre avec des bactéries déposées sur les mains à travers des trous sur la surface du gant.
4. permet d’enfiler les gants plus facilement quand les mains sont humides.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Une semaine après l'insertion d'un amalgame sur une première prémolaire inférieure, un patient revient au cabinet se plaignant d'une douleur vive, de courte durée, lorsqu'il mange ou boit quelque chose de froid. Les dents répondent normalement aux tests de vitalité et de chaleur. Les
radiographies sont normales. Le diagnostic le plus probable est
A. hypercémentose.
B. pulpite réversible
C. micro-abcès pulpaire.
D. périodontite périradiculaire aiguë.


En l'absence des dents permanentes de remplacement , les racines des molaires primaires
1. sont parfois résorbées en partie et
deviennent ankylosées.
2. peuvent demeurer en place pendant
plusieurs années sans résorption
importante.
3. peuvent demeurer en place pendant des
années en partie résorbées.
4. se résorbent toujours.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.


L'absence d'une chambre pulpaire dans une incisive primaire supérieure est une indication
A. d'amélogénèse imparfaite.
B. d’hypophosphatasie.
C. de traumatisme.
D. de dysplasie ectodermique.
E. de dysostose cléidocrânienne.

Les parois buccale et linguale de la partie occlusale d’une cavité de Classe II pour amalgame sur les dents primaires
A. doivent être parallèles l'une à l'autre.
B. doivent être divergentes en direction de la surface occlusale.
C. doivent être convergentes en direction de la surface occlusale.
D. ne doivent pas suivre la direction des bâtonnets d'émail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nassi chir



Messages : 12
Localisation : blida
Classe : 6ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 21/11/2011

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Ven 12 Oct 2012 - 16:51

des réponses svp et bon courage à tous :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minouchaz



Messages : 12
Localisation : sidi bel abbes, algérie
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/02/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 13 Oct 2012 - 17:22

vite vite vite il reste qlq heures: c koi la définition du limage lors d'un trt canalaire peace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr house



Messages : 71
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 01/06/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 13 Oct 2012 - 21:55

Sur une radiographie, la région apicale d’une dent non vivante avec carie profonde peut présenter
1. un élargissement du ligament parodontal.
2. une perte de la lamina dura.
3. une radioclarté circonscrite.
4. une calcification du ligament parodontal
A. (1) (2) (3)+++++++
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr house



Messages : 71
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 01/06/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 13 Oct 2012 - 21:56

Lequel des aliments suivants est le plus cariogène?
A. Fromage.
B. Chocolat foncé.
C. Confiture.
D. Caramel+++++++ vu les composant et aussi la consistance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr house



Messages : 71
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 01/06/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 13 Oct 2012 - 21:57

Une application de froid sur une dent produira une hypersensibilité, si la dent
A. est non-vivante.
B. a une poche parodontale.
C. a une hypérémie pulpaire.+++++++
D. a une pulpite chronique proliférative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr house



Messages : 71
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 01/06/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 13 Oct 2012 - 21:59

La formation des racines des incisives centrales supérieures permanentes est complétée
A. à 8 ans.
B. à 10 ans.
C. à 12 ans.++++++++ 3as apré l eruptio

D. plus tard que 12 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr house



Messages : 71
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 01/06/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 13 Oct 2012 - 22:01

Quand les odontoblastes sont détruits ou qu'ils dégénèrent, ils sont remplacés par des
A. améloblastes.
B. cellules mésenchymateuses non différenciées.+++++++
C. cellules géantes multinucléées.
D. ostéoblastes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr house



Messages : 71
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 01/06/2012

MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   Sam 13 Oct 2012 - 22:20

Lequel des énoncés suivants est exact?
A. Tous les hydrates de carbone ont une
activité cariogène égale.
B. Plus souvent on ingère des hydrates de
carbone, plus le risque de carie est élevé.++++++
C. Le taux d'élimination des hydrates de
carbone de la cavité buccale n’affecte pas
le risque de carie.
D. Les graisses, dans la diète, accroissent le
taux de carie

Après un aplanissement de racine, un patient se plaint de sensibilité au chaud et au froid. Cette douleur provient de la stimulation des
A. récepteurs de Golgi.
B. terminaisons nerveuses libres.+++++
C. fibres de Tomes.
D. cémentoblastes.

La plus forte probabilité d’apparition de lésions carieuses sera chez un patient qui a
A. un compte de lactobacilles élevé.
B. une salive avec un pouvoir tampon faible.++++
C. de la plaque sur les dents.
D. de l’acide lactique dans la bouche.

Quelles bactéries rencontre-t-on le plus souvent dans des canaux radiculaires infectés?
A. Streptococcus viridans.
B. Staphylococcus aureus.
C. Lactobacilles.+++
D. Entérocoques.
E. Staphylococcus albus.

Un abcès périapical débutant peut être différencié d'un abcès parodontal par
A. la douleur.
B. le genre d'exsudat.
C. la sensibilité à la percussion.++++axial biensur
D. la réponse de la pulpe au test électrique.++++
E. l'examen radiologique.+++++

Le mécanisme par lequel la pulpe dentaire se protège contre l'irritation externe ou contre la carie est la formation de
A. nodules pulpaires.
B. dentine tertiaire.++++
C. cément secondaire.
D. dentine primaire.

Parmi les anomalies suivantes, laquelle est la plus souvent associée à une dent non-vivante?
A. Périodontite périradiculaire chronique.
B. La résorption interne.++++++ ps sur
C. Dysplasie cemento-osseuse périapicale.
D. La pulpite hyperplasique

L'hydroxyapatite en particules placée sous le périoste
1. est hautement biocompatible.
2. présente une faible incidence d'infection secondaire suite à la chirurgie.
3. a tendance à migrer suite à l'insertion.
4. induit la formation osseuse à travers tout
le matériau implanté.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Un patient âgé de 15 ans se présente avec une hypoplasie de l'émail sur la dent 1.5. Toutes les autres dents sont normales. La cause la plus probable de cette hypoplasie est un/une
A. carence en vitamine D.
B. carence généralisée en calcium.
C. forte fièvre subie par le patient à l'âge de 3 ans alors qu'il souffrait de rougeole.
D. infection de la dent 5.5 pendant la formation de la dent 1.5.
E. facteur héréditaire.

Laquelle des caractéristiques suivantes est la plus représentative d'une dent fendillée (cracked tooth)?
A. Une zone radioclaire à l'apex.
B. Une hypersensibilité au stimulus thermique.
C. Une douleur à la mastication.
D. Une absence de réponse au test
vitalométrique.


Un enfant de quatre ans se présente avec toutes ses dents primaires en bouche. Ces dernières sont de coloration grisâtre et démontrent une attrition occlusale et incisive prononcée. Les radiographies montrent qu’il y a formation importante de dentine secondaire. La condition décrite est typique d'une
A. dysplasie cléido-crânienne.
B. amélogénèse imparfaite.
C. hypoplasie néonatale.
D. dentinogénèse imparfaite.

L'abrasion est le plus fréquemment constatée sur la/les
A. face linguale des dents postérieures.
B. face occlusale des dents postérieures.
C. bords incisifs.
D. faces vestibulaires des dents.++++ au colet bcp +

La résorption des racines des dents permanentes peut être le résultat de
1. forces orthodontiques sévères.
2. périodontite périradiculaire chronique.
3. lésion traumatique.
4. dysplasie cemento-osseuse périapicale.
A. (1) (2) (3)+++++++
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement.
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Parmi les éléments de la liste suivante, quel est celui qui risque le plus d’évoluer vers une lésion apicale si laissé sans traitement?
A. La résorption interne.
B. La pulpite réversible.
C. La pulpite suppurative aiguë.+++
D. La pulpite chronique hyperplasique.+++
E. La calcification pulpaire diffuse.

Laquelle des conditions suivantes est caractériséepar des chambres pulpaires anormalement grandes?
A. Amélogénèse imparfaite.
B. Odontodysplasie localisée.
C. Dentinogénèse imparfaite.
D. Dysplasie dentinaire de Type I.

Dans lequel des états pathologiques suivants peuton s'attendre à ce qu'une incisive centrale inférieure réagisse à la chaleur, au froid et au test
électrique?
A. Kyste apical.
B. Abcès périapical aigu.
C. Dysplasie cemento-osseuse périapicale.+++++ ps sur
D. Périodontite périapicale chronique.

Parmi les éléments de la liste suivante, lequel est le plus grand facteur de risque de carie rampante chez l’enfant?
A. L'ingestion fréquente de polysaccharides.
B. L'ingestion fréquente d'aliments riches en sucrose.
C. L'hypoplasie sévère de l'émail.
D. L'hypovitaminose D.

Lors de la restauration de l'anatomie occlusale, l'inclinaison de la trajectoire condylienne en mouvement de propulsion influence en premier lieu la morphologie
A. de la hauteur cuspidienne.
B. des dents antérieures seulement.
C. des versants mésiaux des cuspides des
dents supérieures et des versants distaux
des cuspides des dents inférieures.
D. des versants mésiaux des cuspides des
dents inférieures et des versants distaux
des cuspides des dents supérieures


Une infection apicale d'une troisième molaire inférieure peut se répandre par extension directe à l'espace
1. parapharyngé.
2. sous-mandibulaire.
3. ptérygomandibulaire.
4. sous-mentonnier.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Lors de l’examen d’un enfant de 4 ans sans carie ou anomalie visible cliniquement et dont les contacts proximaux sont ouverts, il est indiqué de
prendre
A. des radiographies occlusales de la région antérieure des deux maxillaires.
B. deux radiographies rétrocoronaires (interproximales) de la région postérieure.
C. des radiographies périapicales de la région postérieure des deux maxillaires.
D. aucune radiographie.


Le lavage des mains est nécessaire avant et après le port des gants parce qu’il
1. réduit le nombre de bactéries sur la peau pouvant se multiplier et causer de l’irritation.
2. élimine complètement les bactéries sur la peau.
3. minimise la contamination d’un patient à un autre avec des bactéries déposées sur les mains à travers des trous sur la surface du gant.
4. permet d’enfiler les gants plus facilement quand les mains sont humides.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement++++++
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Une semaine après l'insertion d'un amalgame sur une première prémolaire inférieure, un patient revient au cabinet se plaignant d'une douleur vive, de courte durée, lorsqu'il mange ou boit quelque chose de froid. Les dents répondent normalement aux tests de vitalité et de chaleur. Les
radiographies sont normales. Le diagnostic le plus probable est
A. hypercémentose.
B. pulpite réversible
C. micro-abcès pulpaire.
D. périodontite périradiculaire aiguë.


En l'absence des dents permanentes de remplacement , les racines des molaires primaires
1. sont parfois résorbées en partie et
deviennent ankylosées.
2. peuvent demeurer en place pendant
plusieurs années sans résorption
importante.
3. peuvent demeurer en place pendant des
années en partie résorbées.
4. se résorbent toujours.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.


L'absence d'une chambre pulpaire dans une incisive primaire supérieure est une indication
A. d'amélogénèse imparfaite.
B. d’hypophosphatasie.
C. de traumatisme.
D. de dysplasie ectodermique.
E. de dysostose cléidocrânienne.

Les parois buccale et linguale de la partie occlusale d’une cavité de Classe II pour amalgame sur les dents primaires
A. doivent être parallèles l'une à l'autre.++++++
B. doivent être divergentes en direction de la surface occlusale.
C. doivent être convergentes en direction de la surface occlusale.
D. ne doivent pas suivre la direction des bâtonnets d'émail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OC: Révisions résidanat (2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
OC: Révisions résidanat (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» OC: Révisions résidanat (2012)
» ODF: Révisions résidanat (2012)
» Prothèse: Révisions résidanat (2012)
» Paro: Révisions résidanat (2012)
» Patho: Révisions résidanat (2012)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum de la Médecine Dentaire :: Odontologie conservatrice & endodontie-
Sauter vers: