Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Paro: Révisions résidanat (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
salsa6



Messages : 35
Localisation : quelque part
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 17 Sep 2012 - 15:04

En radiologie dentaire, la lamina dura est une
A. couche épaisse d'os qui forme la surface
interne de l'alvéole.
B. mince ligne radioclaire autour des racines
des dents.
C. couche épaisse d'os cortical.
D. mince ligne radiopaque autour des racines
des dents.
je dirais D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salsa6



Messages : 35
Localisation : quelque part
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 17 Sep 2012 - 15:09

Une patiente de 23 ans, généralement en bonne santé, se plaint de sensibilité et raideur dans la région de l’articulation temporomandibulaire à gauche et à droite. Ces symptômes sont apparus il y a une semaine et sont plus accentués au réveil.
La cause la plus probable des problèmes de cette patiente est
A. une ankylose fibreuse des articulations temporomandibulaires.
B. un bruxisme nocturne.
C. une ostéoarthrite débutante.
D. une subluxation mandibulaire.

on a juste donné la notion de raideur et sensibilité au reveil depuis une semaine accentuées au réveil, ce n'est pas une subluxation parce que c'est des deux cotées et il ny a pas de bruits ou de déviation
ce n'est une ankylose
et il ny a pas de notion de bruxisme
donc je dirais une arthrite débutante!! mais j'avoue que ce ne sont pas les signes d'une arthrite ( douleur, chaleur, rougeur, gonflement de l'articulation )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salsa6



Messages : 35
Localisation : quelque part
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 17 Sep 2012 - 15:10

Sur une radiographie, la région apicale d’une dent non vivante avec carie profonde peut présenter
1. un élargissement du ligament parodontal.
2. une perte de la lamina dura.
3. une radioclarté circonscrite.
4. une calcification du ligament parodontal.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salsa6



Messages : 35
Localisation : quelque part
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 17 Sep 2012 - 15:11

je dirais A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i_brahim
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 197
Localisation : SBA
Classe : Résident(e) en Parodontologie
Inscrit le : 04/07/2010

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mer 19 Sep 2012 - 0:18

la GUN peut engendrer une fièvre donc la différence est surtout topographique, la gingivo-stomatite siège en plus de la gencive au niveau des différentes muqueuses par contre la gun a une localisation exclusivement gingivale.
pour le cas clinique, les symptômes sont en faveur d'un bruxisme nocturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Ven 21 Sep 2012 - 16:20

les contres indications relatives à la pose d'implant sont:
1. le diabete
2. les troubles hepatiques
3. la grossesse
4. les antécédents d'endocardite infectieuse

approche therapeutique des parodontites agressives:
1. ATBtherapie systematique
2. TRT chirurgicale
3. détartrage et surfacage radiculaire
4. utilisation d'antiseptique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Ven 21 Sep 2012 - 16:45

les sites bénéficiant le plus du TRT ATB sont ceux dont la profondeur de la poche initiale etait:
1. inferieur a 4 mm
2. comprise entre 4 et 6 mm
3. superieur a 6 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
re bez



Messages : 72
Localisation : bejaia
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Ven 21 Sep 2012 - 23:45

svp donnez moi une repense a ces qcm:
le diagnostic differentiel d'une tumeur a cellule geante:
cherubisme
maladie de PAGET
NEUROFIBROMATOSE DE VON REKLINGHAUSEN
OSTEOSARCOME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
re bez



Messages : 72
Localisation : bejaia
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mar 2 Oct 2012 - 19:34



1.La meilleure façon de déterminer cliniquement la localisation et l'étendue du tartre sous-gingival est
A. d'utiliser une solution radiopaque et des
clichés radiographiques.
B. d'utiliser une solution révélatrice.
C. de sonder avec un instrument fin.
D. de faire une inspection visuelle.

2. Un signe caractéristique de la parodontite juvénile est
A. une gingivite marginale.
B. une douleur et une sensation de brûlure de la gencive.
C. une gingivite hyperplasique.
D. un déplacement des dents.

3. Dans une poche infraosseuse, l'attache épithéliale est située
A. à l'intérieur même de l'os basal.
B. en position coronaire par rapport à la crête alvéolaire.
C. en position apicale par rapport à la crête alvéolaire.

4. Le traitement indiqué pour une récession gingivale asymptomatique due à l'âge est
A. une greffe de tissu conjonctif.
B. une gingivoplastie.
C. un lambeau déplacé latéralement.
D. une greffe gingivale.
E. aucun traitement.

5. Le drainage insuffisant d’une poche parodontale peut mener à
A. la formation d'un kyste.
B. la formation d'un abcès.
C. une hyperplasie épithéliale.
D. une augmentation de la formation de tartre.
6. Le traitement initial d’un abcès parodontal aigu localisé chez un patient en santé doit inclure
A. un détartrage et aplanissement de racine.
B. un ajustement occlusal.
C. une antibiothérapie.
D. la prescription d’un analgésique.

7. L'instrument qui convient le mieux à l'aplanissement des racines (surfaçage) est un/une
A. houe.
B. lime.
C. curette.
D. faucille.
E. instrument à détartrage ultrasonique.

8. La cause la plus probable de perte de la dent, suite à l’ouverture d’une furcation de Classe III dans le but de fournir un meilleur accès, est
A. la carie de racine.
B. l’hypersensibilité des racines.
C. des problèmes pulpaires.
D. une récidive de poches parodontales.

9. Après un curetage gingival, on s'attend à une contraction maximale des tissus quand ceux-ci sont
A. fibro-oedémateux.
B. oedémateux.
C. fibreux.
D. compris à l'intérieur d'une poche infraosseuse.
E. associés avec la formation d'exsudat.

10. Lorsqu'on utilise une sonde parodontale pour
évaluer la profondeur d’une poche parodontale, on mesure la distance entre
A. la base de la poche parodontale et la jonction amélo-cémentaire.
B. le bord de la gencive libre et la jonction
amélo-cémentaire.
C. la base de la poche parodontale et le sommet de la gencive libre.
D. la base de la poche parodontale et la jonction mucogingivale.

11. La régénération tissulaire guidée peut servir au traitement de/d’une
1. perte osseuse horizontale.
2. défauts intraosseux à trois surfaces.
3. atteinte de furcation de Classe III à la mandibule.
4. atteinte de furcation de Classe II à la mandibule.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

12. La muqueuse buccale recouvrant la base de l'os alvéolaire
A. n'est pas kératinisée de façon normale, mais pourrait se kératiniser suite à la stimulation physiologique.
B. est attachée de près aux muscles et à l'os sousjacents.
C. ne contient pas de fibres élastiques.
D. s'unit avec la gencive kératinisée à la jonction muco-gingivale.
E. possède un corium collagéneux de nature dense et fermement entrelacé.

13. Parmi les maladies systémiques suivantes, laquelle/lesquelles NE prédispose/nt PAS à la parodontite?
1. Neutropénie cyclique.
2. Diabète sucré.
3. Syndrome de l'immuno-déficience acquise.
4. Dysplasie ectodermique hypohydrotique héréditaire.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

14. Chez un enfant, une gingivite douloureuse, diffuse et d'un rouge écarlate est caractéristique d'une
A. gingivostomatite herpétique primaire.
B. parodontite agressive.
C. fibromatose idiopathique.
D. stomatite aphteuse.

15. Parmi les éléments de la liste suivante, lequel/lesquels est/sont un/des signe(s) clinique(s) de gingivite?
1. Perte de l'apparence pelure d'orange.
2. Hyperplasie gingivale.
3. Poche de profondeur moindre.
4. Saignement au sondage.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulemen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mar 2 Oct 2012 - 22:08

je suis sure de czs reponses ; pour le reste ce sont juste des proposition;
1.La meilleure façon de déterminer cliniquement la localisation et l'étendue du tartre sous-gingival est
A. d'utiliser une solution radiopaque et des
clichés radiographiques.
B. d'utiliser une solution révélatrice.
C. de sonder avec un instrument fin.
D. de faire une inspection visuelle.

2. Un signe caractéristique de la parodontite juvénile est
A. une gingivite marginale.
B. une douleur et une sensation de brûlure de la gencive.
C. une gingivite hyperplasique.
D. un déplacement des dents.

3. Dans une poche infraosseuse, l'attache épithéliale est située
A. à l'intérieur même de l'os basal.
B. en position coronaire par rapport à la crête alvéolaire.
C. en position apicale par rapport à la crête alvéolaire.

4. Le traitement indiqué pour une récession gingivale asymptomatique due à l'âge est
A. une greffe de tissu conjonctif.
B. une gingivoplastie.
C. un lambeau déplacé latéralement.
D. une greffe gingivale.
E. aucun traitement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mar 2 Oct 2012 - 22:20

5. Le drainage insuffisant d’une poche parodontale peut mener à
A. la formation d'un kyste.
B. la formation d'un abcès.
C. une hyperplasie épithéliale.
D. une augmentation de la formation de tartre.

6. Le traitement initial d’un abcès parodontal aigu localisé chez un patient en santé doit inclure
A. un détartrage et aplanissement de racine.
B. un ajustement occlusal.
C. une antibiothérapie.
D. la prescription d’un analgésique.

7. L'instrument qui convient le mieux à l'aplanissement des racines (surfaçage) est un/une
A. houe.
B. lime
.
C. curette.
D. faucille.
E. instrument à détartrage ultrasonique.

8. La cause la plus probable de perte de la dent, suite à l’ouverture d’une furcation de Classe III dans le but de fournir un meilleur accès, est
A. la carie de racine.
B. l’hypersensibilité des racines.
C. des problèmes pulpaires.
D. une récidive de poches parodontales.

9. Après un curetage gingival, on s'attend à une contraction maximale des tissus quand ceux-ci sont
A. fibro-oedémateux.
B. oedémateux.
C. fibreux.
D. compris à l'intérieur d'une poche infraosseuse.
E. associés avec la formation d'exsudat.

10. Lorsqu'on utilise une sonde parodontale pour
évaluer la profondeur d’une poche parodontale, on mesure la distance entre
A. la base de la poche parodontale et la jonction amélo-cémentaire.
B. le bord de la gencive libre et la jonction
amélo-cémentaire.
C. la base de la poche parodontale et le sommet de la gencive libre.
D. la base de la poche parodontale et la jonction mucogingivale.

11. La régénération tissulaire guidée peut servir au traitement de/d’une
1. perte osseuse horizontale.
2. défauts intraosseux à trois surfaces.
3. atteinte de furcation de Classe III à la mandibule.
4. atteinte de furcation de Classe II à la mandibule.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

12. La muqueuse buccale recouvrant la base de l'os alvéolaire
A. n'est pas kératinisée de façon normale, mais pourrait se kératiniser suite à la stimulation physiologique.
B. est attachée de près aux muscles et à l'os sousjacents.
C. ne contient pas de fibres élastiques.
D. s'unit avec la gencive kératinisée à la jonction muco-gingivale.
E. possède un corium collagéneux de nature dense et fermement entrelacé.

13. Parmi les maladies systémiques suivantes, laquelle/lesquelles NE prédispose/nt PAS à la parodontite?
1. Neutropénie cyclique.
2. Diabète sucré.
3. Syndrome de l'immuno-déficience acquise.
4. Dysplasie ectodermique hypohydrotique héréditaire.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

14. Chez un enfant, une gingivite douloureuse, diffuse et d'un rouge écarlate est caractéristique d'une
A. gingivostomatite herpétique primaire.
B. parodontite agressive.
C. fibromatose idiopathique.
D. stomatite aphteuse.

15. Parmi les éléments de la liste suivante, lequel/lesquels est/sont un/des signe(s) clinique(s) de gingivite?
1. Perte de l'apparence pelure d'orange.
2. Hyperplasie gingivale.
3. Poche de profondeur moindre.
4. Saignement au sondage.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement

je propose ca , et vs? mouer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
re bez



Messages : 72
Localisation : bejaia
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mer 3 Oct 2012 - 11:31

moi je propose ça:
.La meilleure façon de déterminer cliniquement la localisation et l'étendue du tartre sous-gingival est
A. d'utiliser une solution radiopaque et des
clichés radiographiques.
B. d'utiliser une solution révélatrice.
C. de sonder avec un instrument fin.
D. de faire une inspection visuelle.

2. Un signe caractéristique de la parodontite juvénile est
A. une gingivite marginale.
B. une douleur et une sensation de brûlure de la gencive.
C. une gingivite hyperplasique.
D. un déplacement des dents.

3. Dans une poche infraosseuse, l'attache épithéliale est située
A. à l'intérieur même de l'os basal.
B. en position coronaire par rapport à la crête alvéolaire.
C. en position apicale par rapport à la crête alvéolaire.

4. Le traitement indiqué pour une récession gingivale asymptomatique due à l'âge est
A. une greffe de tissu conjonctif.
B. une gingivoplastie.
C. un lambeau déplacé latéralement.
D. une greffe gingivale.
E. aucun traitement.

5. Le drainage insuffisant d’une poche parodontale peut mener à
A. la formation d'un kyste.
B. la formation d'un abcès.
C. une hyperplasie épithéliale.
D. une augmentation de la formation de tartre.
6. Le traitement initial d’un abcès parodontal aigu localisé chez un patient en santé doit inclure
A. un détartrage et aplanissement de racine.
B. un ajustement occlusal.
C. une antibiothérapie.
D. la prescription d’un analgésique.

7. L'instrument qui convient le mieux à l'aplanissement des racines (surfaçage) est un/une
A. houe.
B]color=black]. lime.
C. curette.
[/color]
D. faucille.
E. instrument à détartrage ultrasonique.

8. La cause la plus probable de perte de la dent, suite à l’ouverture d’une furcation de Classe III dans le but de fournir un meilleur accès, est
A. la carie de racine.
B. l’hypersensibilité des racines.
C. des problèmes pulpaires.
D. une récidive de poches parodontales.

9. Après un curetage gingival, on s'attend à une contraction maximale des tissus quand ceux-ci sont
A. fibro-oedémateux.
B. oedémateux.
C. fibreux.
D. compris à l'intérieur d'une poche infraosseuse.
E. associés avec la formation d'exsudat.

10. Lorsqu'on utilise une sonde parodontale pour
évaluer la profondeur d’une poche parodontale, on mesure la distance entre
A. la base de la poche parodontale et la jonction amélo-cémentaire.
B. le bord de la gencive libre et la jonction
amélo-cémentaire.
C. la base de la poche parodontale et le sommet de la gencive libre.
D. la base de la poche parodontale et la jonction mucogingivale.

11. La régénération tissulaire guidée peut servir au traitement de/d’une
1. perte osseuse horizontale.
2. défauts intraosseux à trois surfaces.
3. atteinte de furcation de Classe III à la mandibule.
4. atteinte de furcation de Classe II à la mandibule.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

12. La muqueuse buccale recouvrant la base de l'os alvéolaire
A. n'est pas kératinisée de façon normale, mais pourrait se kératiniser suite à la stimulation physiologique.
B. est attachée de près aux muscles et à l'os sousjacents.
C. ne contient pas de fibres élastiques.
D. s'unit avec la gencive kératinisée à la jonction muco-gingivale.
E. possède un corium collagéneux de nature dense et fermement entrelacé.

13. Parmi les maladies systémiques suivantes, laquelle/lesquelles NE prédispose/nt PAS à la parodontite?
1. Neutropénie cyclique.
2. Diabète sucré.
3. Syndrome de l'immuno-déficience acquise.
4. Dysplasie ectodermique hypohydrotique héréditaire.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

14. Chez un enfant, une gingivite douloureuse, diffuse et d'un rouge écarlate est caractéristique d'une
A. gingivostomatite herpétique primaire.
B. parodontite agressive.
C. fibromatose idiopathique.
D. stomatite aphteuse.

15. Parmi les éléments de la liste suivante, lequel/lesquels est/sont un/des signe(s) clinique(s) de gingivite?
1. Perte de l'apparence pelure d'orange.
2. Hyperplasie gingivale.
3. Poche de profondeur moindre.
4. Saignement au sondage.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulemen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
re bez



Messages : 72
Localisation : bejaia
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mer 3 Oct 2012 - 11:35

. Lorsqu'on utilise une sonde parodontale pour
évaluer la profondeur d’une poche parodontale, on mesure la distance entre
A. la base de la poche parodontale et la jonction amélo-cémentaire.
B. le bord de la gencive libre et la jonction
amélo-cémentaire.
C. la base de la poche parodontale et le sommet de la gencive libre.
D. la base de la poche parodontale et la jonction mucogingivale.

11. La régénération tissulaire guidée peut servir au traitement de/d’une
1. perte osseuse horizontale.
2. défauts intraosseux à trois surfaces.
3. atteinte de furcation de Classe III à la mandibule.
4. atteinte de furcation de Classe II à la mandibule.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

12. La muqueuse buccale recouvrant la base de l'os alvéolaire
A. n'est pas kératinisée de façon normale, mais pourrait se kératiniser suite à la stimulation physiologique.
B. est attachée de près aux muscles et à l'os sousjacents.
C. ne contient pas de fibres élastiques.
D. s'unit avec la gencive kératinisée à la jonction muco-gingivale.
E. possède un corium collagéneux de nature dense et fermement entrelacé.

13. Parmi les maladies systémiques suivantes, laquelle/lesquelles NE prédispose/nt PAS à la parodontite?
1. Neutropénie cyclique.
2. Diabète sucré.
3. Syndrome de l'immuno-déficience acquise.
4. Dysplasie ectodermique hypohydrotique héréditaire.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

14. Chez un enfant, une gingivite douloureuse, diffuse et d'un rouge écarlate est caractéristique d'une
A. gingivostomatite herpétique primaire.
B. parodontite agressive.
C. fibromatose idiopathique.
D. stomatite aphteuse.

15. Parmi les éléments de la liste suivante, lequel/lesquels est/sont un/des signe(s) clinique(s) de gingivite?
1. Perte de l'apparence pelure d'orange.
2. Hyperplasie gingivale.
3. Poche de profondeur moindre.
4. Saignement au sondage.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulemen
E.tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mer 3 Oct 2012 - 13:43

bjr , pour la question N° 10 : la mesure de la distance entre la base de la poche parodontal et la jonction amélo -cementaire signifie la perte d'attache ; et la question ici est concernant la profondeur de la poche
question N° 15 : je pense que les signes 1 , 2 et 3 sont des signes inconstant , je ve dire qu'on peut trouver une gingivite sans presence de poche ou sans aspect lisse de la gencive ; alors je trouve la réponses la plus logique est la 4 selement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
re bez



Messages : 72
Localisation : bejaia
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mer 3 Oct 2012 - 16:01

16. Une habitude de serrement des dents peut contribuer au développement
A. de poches parodontales supra osseuses.
B. de la gingivite marginale.
C. d’une mobilité accrue des dents.
D. d’une récession généralisée.

17. Quelles sont les cellules prédominantes dans l'exsudat inflammatoire d'un abcès péridentaire aigu?
A. Les neutrophiles.
B. Les éosinophiles.
C. Les basophiles.
D. Les lymphocytes.
E. Les monocytes.

18. Les restaurations qui ont des surplus gingivaux sont à l'origine de parodontopathies chroniques parce qu'elles
A. favorisent la rétention de plaque bactérienne.
B. favorisent la rétention des aliments.
C. causent un trauma venant de l'occlusion.
D. cause une atrophie par compression.

19. En parodontie, les poches qui offrent le meilleur potentiel de régénération osseuse suite à un traitement chirurgical sont les poches
A. supra-osseuses.
B. infra-osseuses à une paroi.
C. infra-osseuses à deux parois.
D. infra-osseuses à trois parois.

20. Le traitement de choix pour un patient présentant une parodontite ulcéro-nécrosante, sans fièvre et sans lymphadénopathie sera
1. débridement des lésions.
2. antibiothérapie.
3. instructions d’hygiène.
4. application locale de corticostéroïdes.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.s énoncés ci-dessus.
21. Il est démontré que les appareils d'irrigation à jet d'eau permettent de/d’
A. éliminer la plaque.
B. déloger les particules alimentaires accumulées entre les dents.
C. désinfecter les poches parodontales pour une durée maximale de 18 heures.
D. prévenir la formation du tartre.

22. L'intervention chirurgicale de préférence pour la correction d’une zone de gencive attachée insuffisante s’étendant sur plusieurs dents adjacentes est le/la
A. lambeau déplacé apicalement.
B. lambeau déplacé latéralement.
C. greffe pédiculée du type "double-papille".
D. lambeau déplacé coronalement.
E. greffe gingivale libre.

23. La coloration d'une gencive cliniquement normale est modifiée par
1. le degré de vascularisation gingivale.
2. une kératinisation épithéliale.
3. l'épaisseur de l'épithélium.
4. la pigmentation par la mélanine.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

24. La meilleure façon d'éliminer des cratères de profondeur légère à modérée, dispersés de façon irrégulière dans l'os interseptal, est
A. l'ostéoplastie.
B. la gingivoplastie.
C. le détartrage profond.
D. la greffe osseuse.

25. Le parodonte tolère mieux les pressions exercées sur la dent
A. horizontalement.
B. latéralement.
C. obliquement.
D. verticalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
re bez



Messages : 72
Localisation : bejaia
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Mer 3 Oct 2012 - 17:28



26. L'os alvéolaire se remanie
A. durant toute la période de denture primaire.
B. jusqu'à la fin de la période de denture mixte.
C. jusqu'à l'établissement final de la denture permanente.
D. durant toute la vie.
27. Quelles cellules migrent en plus grand nombre vers la crevasse gingivale en réponse à une accumulation de plaque bactérienne?
A. Les plasmocytes et les monocytes.
B. Les leucocytes polynucléaires.
C. Les macrophages.
D. Les lymphocytes.
E. Les mastocytes.

28. Avec le développement de la gingivite, la flore microbienne de la crevasse devient principalement composée de/d’
A. organismes gram-positif.
B. organismes gram-négatif.
C. diplocoques.
D. spirochètes.

29. Parmi les problèmes gingivaux suivants, lequel/lesquels peut-on s’attendre à retrouver chez un patient souffrant d’une dyscrasie sanguine?
1. Un gonflement.
2. Un saignement.
3. Une ulcération.
4. Une atrophie.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

30 Une patiente de 23 ans, généralement en bonne santé, se plaint de sensibilité et raideur dans la région de l’articulation temporomandibulaire à gauche et à droite. Ces symptômes sont apparus il y a une semaine et sont plus accentués au réveil. La cause la plus probable des problèmes de cette patiente est
A. une ankylose fibreuse des articulations temporomandibulaires.
B. un bruxisme nocturne.
C. une ostéoarthrite débutante.
D. une subluxation mandibulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eureka

avatar

Messages : 436
Localisation : Blida
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Sam 6 Oct 2012 - 20:28

L'instrument qui convient le mieux à l'aplanissement des racines (surfaçage) est un/une
pour quoi pas une curette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eureka

avatar

Messages : 436
Localisation : Blida
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Sam 6 Oct 2012 - 21:47

9. Après un curetage gingival, on s'attend à une contraction maximale des tissus quand ceux-ci sont
A. fibro-oedémateux.
B. oedémateux.+++++
C. fibreux.
D. compris à l'intérieur d'une poche infraosseuse.
E. associés avec la formation d'exsudat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eureka

avatar

Messages : 436
Localisation : Blida
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 8 Oct 2012 - 0:11

SVP
L'origine du LAD est:
- couche interne du follicule dentaire
- couche moyenne de follicule dentaire
- couche externe du follicule dentaire
- tissu mésenchimateux
?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 8 Oct 2012 - 0:25

L'origine du LAD est:
- couche interne du follicule dentaire
- couche moyenne de follicule dentaire
- couche externe du follicule dentaire
- tissu mésenchimateux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eureka

avatar

Messages : 436
Localisation : Blida
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 8 Oct 2012 - 1:35

ilham mch a écrit:
L'origine du LAD est:
- couche interne du follicule dentaire
- couche moyenne de follicule dentaire
- couche externe du follicule dentaire
- tissu mésenchimateux
MERCI BIEN ILHAM JE VIENS DE LA TROUVER
la couche interne donne le cément et la péréphérique l'os alvélaire c'est ça normalement wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eureka

avatar

Messages : 436
Localisation : Blida
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 8 Oct 2012 - 2:18

Lors de l’éruption, il ya fusion de l’épithélium buccal :

1- La couche superficielle de l’organe adamantin réduit.+++

2- La couche profonde de l’organe adamantin réduit.

3- L’épithélium sulculaire.

4- L’épithélium jonctionnel.




Le phénomène de l’ostéoclasie :

1-Est périphérique.+++

2-Commence par la partie organique puis minérale.

3-Commence par la partie minérale puis organique.

4-Est une ostéo-condensation

QU' EN PENSEZ VOUS!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 8 Oct 2012 - 13:35

Lors de l’éruption, il ya fusion de l’épithélium buccal :

1- La couche superficielle de l’organe adamantin réduit.

2- La couche profonde de l’organe adamantin réduit.

3- L’épithélium sulculaire.

4- L’épithélium jonctionnel


Le phénomène de l’ostéoclasie :

1-Est périphérique

2-Commence par la partie organique puis minérale.

3-Commence par la partie minérale puis organique.

4-Est une ostéo-condensation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
espoire



Messages : 20
Localisation : ALGER CENTRE
Classe : Résident(e) en Prothèse
Inscrit le : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 8 Oct 2012 - 13:49

svppp ce qcm
Quelles sont les cellules prédominantes dans l'exsudat inflammatoire d'un abcès péridentaire aigu?
A. Les neutrophiles.
B. Les éosinophiles.
C. Les basophiles.
D. Les lymphocytes.
E. Les monocytes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilham mch
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 94
Localisation : constantine
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   Lun 8 Oct 2012 - 14:09

Quelles sont les cellules prédominantes dans l'exsudat inflammatoire d'un abcès péridentaire aigu?
A. Les neutrophiles.
B. Les éosinophiles.
C. Les basophiles.

D. Les lymphocytes.
E. Les monocytes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paro: Révisions résidanat (2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paro: Révisions résidanat (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Paro: Révisions résidanat (2012)
» OC: Révisions résidanat (2012)
» ODF: Révisions résidanat (2012)
» Prothèse: Révisions résidanat (2012)
» Paro: Révisions résidanat (2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum de la Médecine Dentaire :: Parodontologie-
Sauter vers: