Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anatomie cavité buccale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:31



CAVITÉ BUCCALE

généralités

La manducation est l'action de manger. L'appareil manducateur comprend un ensemble de structures liées par cette fonction commune: la cavité orale, les dents, les glandes orales, l'articulation temporo-mandibulaire et les muscles masticateurs. Cet appareil occupe la partie initiale de l'appareil digestif où se réalisent la mastication, l'insalivation, la gustation et la déglutition des aliments.
La cavité buccale est la cavité de la face comprise entre les maxillaires et la mandibule, fermée en avant par les lèvres, limitée latéralement par les joues et communiquant en arrière avec l'oropharynx par l'isthme du gosier.






































La cavité orale est une cavité irrégulière de volume variable en fonction de l'importance de l'ouverture buccale. Elle est divisée en deux parties par les arcades dentaires :
a) en dehors d'elles, le vestibule de la bouche,
b) en dedans d'elles, la cavité orale proprement dite. Ces deux parties sont en communication lorsque la bouche est ouverte mais sont séparées par les dents, les maxillaires et la mandibule lorsque la bouche est fermée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:34

SQUELETTE DE LA CAVITÉ BUCCALE

Articulation temporo-mandibulaire
Les articulations temporo-mandibulaires opposent les "'surfaces articulaires de la mandibule aux surfaces articulaires des deux os temporaux. Elles permettent les mouvements de la mandibule à la fois dans le plan sagittal (ouverture et fermeture de la cavité orale, mouvements de translation antérieure et postérieure) et dans le plan horizontal (diduction).


 












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:35



Surfaces articulaires
Les deux surfaces articulaires, mandibulaire et temporale, sont convexes: il s'agit d'une articulation bicondylienne. Un disque fibro-cartilagineux intra-articulaire, ayant la forme d'une lentille biconcave, s'interpose entre les deux surfaces condyles.
La surface articulaire de la mandibule repose sur la tête de la mandibule, rattachée à la branche de la mandibule par le col. Sa face supérieure a la forme d'un dos d'âne avec deux versants séparés par une crête mousse parallèle au grand axe du condyle. Le versant antérieur est convexe et recouvert de fibrocartilage épais; le versant postérieur descend presque verticalement et se poursuit par le bord postérieur de la branche de la mandibule.
La surface articulaire de l'os temporal appartient à la face inférieure du processus zygomatique de la partie squameuse de l'os temporal. Elle comprend la fosse mandibulaire en arrière et le tubercule articulaire en avant.
Moyens d'union
La mandibule et l'os temporal sont unis par une capsule renforcée par des ligaments. La capsule articulaire s'insère en haut sur le pourtour des surfaces articulaires temporales, en bas sur le col de la mandibule à distance des surfaces articulaires. La face profonde de la capsule adhère au bord périphérique du disque fibro-cartilagineux, cloisonnant l'articulation en deux parties: une partie supérieure ou disco-temporale et une partie inférieure ou disco-mandibulaire. La capsule est doublée sur sa face profonde d'une membrane synoviale.
Les ligaments de l'articulation temporo-mandibulaire sont de deux types. Les ligaments capsulaires ou intrinsèques sont des renforcements de la capsule. On distingue un ligament latéral puissant et un ligament médial plus faible. Les ligaments extra-capsulaires ou extrinsèques suspendent la mandibule à la base du crâne, notamment le ligament sphéno-mandibulaire et le ligament stylo-mandibulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:35

Physiologie de l'articulation temporo-mandibulaire







L'articulation temporo-mandibulaire joue un rôle essentiel dans la manducation. Au repos, la mandibule est coiffée par le disque articulaire, situé sous la pente condylienne de la surface articulaire de l'os temporal.
Cette articulation peut exécuter trois types de mouvements principaux: l'abaissement et l'élévation, la translation antérieure et postérieure, la diduction.
L'abaissement permet l'ouverture de la cavité orale. Ce mouvement est complexe, résultant de deux mouvements consécutifs: un mouvement de translation antérieure puis un mouvement de rotation des condyles mandibulaires.
L'élévation permet la fermeture de la cavité orale, mettant en jeu les mouvements précédents en ordre inverse.
La translation antérieure conduit l'ensemble tête de la mandibule et disque articulaire de la pente condylienne de 1'os temporal sous le tubercule articulaire. Ce mouvement est généré par la contraction du muscle ptérygoïdien latéral mais il est limité par les fibres temporo-discales postérieures de la capsule.
La translation postérieure est un mouvement de retour à la position de repos, en partie lié à la contraction des fibres postérieures du muscle temporal.
La diduction est un mouvement de translation latérale comme celui réalisé lors du mâchage d'un chewing-gum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:36


PAROIS DE LA CAVITÉ BUCCALE
La cavité orale comprend six parois:
la paroi antérieure est constituée par les lèvres.
la paroi postérieure est largement ouverte dans l'oropharynx par l'isthme du gosier.
les parois latérales sont formées par les joues.
la paroi inférieure est le plancher oral.
la paroi supérieure forme le palais, osseux dans sa partie antérieure, musculaire dans sa partie postérieure.

Paroi antérieure
La paroi antérieure de la cavité orale est formée par les lèvres: une lèvre supérieure séparée d'une lèvre inférieure par la fente orale.
Ces deux lèvres se réunissent latéralement au niveau des commissures labiales. Les lèvres comprennent une partie cutanée et une partie muqueuse séparées par le limbe. Il est essentiel dans toute chirurgie des lèvres de reconstituer avec minutie le limbe afin de ne pas générer de disgrâce esthétique.
La lèvre supérieure présente une dépression verticale médiane, plus ou moins marquée: le philtrum, délimité latéralement par deux crêtes philtrales. Ces deux crêtes représentent la zone d'union des bourgeons maxillaires, bourgeons embryonnaires de la face. Les fentes labio-palatines sont des malformations embryonnaires résultant du défaut d'union de ces deux bourgeons et touchant à un degré plus ou moins important la lèvre supérieure mais aussi le tiers moyen de la face.
La limite entre la lèvre supérieure et la joue est le sillon naso-labial.























Les lèvres sont formées par une couche musculaire recouverte en dehors par de la peau et en dedans par la muqueuse de la cavité orale. Les muscles des lèvres sont centrés autour d'un muscle circulaire:
le muscle orbiculaire de la bouche qui assure la fermeture de la fente orale.
Les autres muscles labiaux naissent à distance des lèvres mais se terminent sur le muscle orbiculaire de la bouche auquel ils s'opposent afin d'ouvrir la fente orale. Ces muscles dilatateurs sont:
le platysma (muscle cutané du cou), l'élévateur de la lèvre supérieure, l'élévateur de l'angle de la bouche, le grand et le petit zygomatique, le releveur naso-labial, l'abaisseur de la lèvre inférieure, l'abaisseur de l'angle de la bouche et le mentonnier. Ils sont innervés par le nerf facial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:37



Toute chirurgie des lèvres impose de reconstituer avec minutie le muscle orbiculaire de la bouche afin de ne pas induire de trouble fonctionnel lié à une incontinence labiale.








Les parois latérales de la cavité orale sont formées par les joues qui comprennent une couche musculaire et une couche adipeuse couverte par de la peau en dehors et la muqueuse de la cavité orale en dedans.
Le muscle buccinateur est l'élément essentiel de la joue.
Il s'insère en haut sur le maxillaire, en bas sur la mandibule, en arrière sur le raphé ptérygo-mandibulaire qui le sépare du muscle constricteur du pharynx. Il est innervé par le nerf facial. En cas de paralysie faciale, la joue reste flasque et on dit que le malade " fume la pipe ". Le tissu adipeux de la joue varie avec l'embonpoint du sujet.
Une importante masse graisseuse, située entre le muscle buccinateur et les muscles masticateurs, sert de plan de glissement aux muscles masticateurs: c'est le corps adipeux de la joue qui met en communication la joue avec la fosse infra-temporale.
Le conduit parotidien (canal de Sténon), canal excréteur de la glande parotide, quitte la région parotidienne pour entrer dans la région génienne en passant en avant du corps adipeux de la joue puis perfore le muscle buccinateur et s'ouvre dans la cavité orale en regard du collet de la deuxième molaire supérieure. Son trajet suit une ligne reliant le lobule de l'auricule à l'aile du nez. Toute plaie de la joue passant par cette ligne doit faire rechercher une plaie du conduit parotidien et conduire à une exploration chirurgicale de la joue.
Enfin, la joue est traversée horizontalement, en dehors du plan du muscle buccinateur, par les branches motrices du nerf facial destinées aux muscles cutanés de la face. Elles peuvent être sectionnées lors des plaies de la joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:39

Paroi inférieure
La paroi inférieure est le plancher oral dont la partie centrale est occupée par le corps de la langue. Le plancher oral est formé de trois muscles: le muscle mylo-hyoïdien, le muscle génio-glosse et le ventre antérieur du muscle digastrique.






















Le muscle mylo-hyoïdien est un muscle large, plat, étendu transversalement de la ligne mylo-hyoïdienne située à la face médiale de la mandibule au corps de l'os hyoïde en arrière et au raphé mandibulo-hyoïdien médialement. Les deux muscles mylo-hyoïdiens droit et gauche forment ainsi une véritable sangle musculaire sur laquelle repose la cavité orale.
Le muscle génio-hyoiâien est un muscle pair qui naît de la face antérieure du corps de l'os hyoïde, se dirige en avant et en haut pour se terminer sur l'épine mentonnière inférieure de la mandibule. Le ventre antérieur du muscle digastrique est situé sous le muscle mylo-hyoïdien.
Le muscle digastrique est un muscle allongé, formé de deux ventres charnus, nommés ventre postérieur et ventre antérieur, réunis par un tendon intermédiaire. Son ventre postérieur naît du processus mastoïde, descend obliquement en bas, en avant et en dedans et entre dans la constitution du rideau stylien, puis se poursuit par un tendon intermédiaire un peu au-dessus de l'os hyoïde. Après ce tendon intermédiaire, il prend le nom de ventre antérieur, se dirige en avant pour s'insérer sur le bord inférieur de la mandibule. Au-dessus de cette sangle musculaire du plancher oral se situe le corps de la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:40

Paroi supérieure







La paroi supérieure de la cavité orale sépare la cavité orale de la cavité nasale. Elle comprend deux parties: a) une partie antérieure, osseuse, qui supporte les arcades dentaires: le palais osseux, et b) une partie postérieure, musculaire et mobile,
le voile du palais. Le palais osseux est fondé par les processus palatins des maxillaires (2/3 antérieurs) et les lames horizontales des os palatins (1/3 postérieur). Il a la forme d'une ogive perforée en avant par le foramen incisif, en arrière par le foramen grand palatin et le foramen petit palatin. Le foramen incisif est l'extrémité antérieure du canal incisif qui donne passage au nerf et aux vaisseaux naso-pala-tins. Le seul pédicule vasculaire important du palais est le pédicule grand palatin. Ce pédicule doit toujours être respecté dans la chirurgie du voile du palais. La muqueuse du palais osseux recouvre une couche de glandes orales accessoires importante qui peuvent être le siège de tumeurs salivaires.

Paroi postérieure
La paroi postérieure de la cavité orale communique largement avec l'oropharynx par l'isthme du gosier. Il est limité par le " V " lingual en bas, les deux arcs palato-glosses latéralement et par une ligne unissant les extrémités supérieures de deux arcs palato-glosses en haut. En avant de l'arc palato-glosse se situe, dans la cavité orale, derrière la troisième molaire, une petite surface triangulaire qui recouvre la branche de la mandibule: c'est le trigone rétromolaire. Sous la muqueuse du trigone rétromolaire se trouve le raphé ptérygo-mandibulaire, bandelette tendineuse tendue entre l'hamulus ptérygoïdien en haut et la partie postérieure de la ligne mylo-hyoïdienne de la mandibule en bas. Ce raphé sert de point d'insertion au muscle constricteur supérieur du pharynx en arrière et au muscle buccinateur en avant. Cette structure joue un rôle important dans l'extension des carcinomes épidermoïdes de la fosse tonsillaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:41

MUSCLES DE LA MASTICATION
Les muscles masticateurs sont des muscles puissants destinés à mobiliser l'articulation temporo-mandibulaire. Ils sont au nombre de quatre: les muscles masséter, temporal, ptérygoïdien latéral et médial.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATHOMIE

avatar

Messages : 446
Localisation : Alger
Classe : 2ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   Ven 6 Mar 2009 - 11:41

Le muscle masséter est un muscle court et épais, allongé de bas en haut, de la branche de la mandibule à 1'arcade zygomatique. Il comprend trois parties: une partie superficielle, une partie moyenne, une partie profonde s'insérant, en bas, sur 1'angle et la face latérale de la branche de la mandibule et en haut, sur l'arcade zygomatique. Sa contraction provoque la fermeture de la cavité orale par un mouvement d'élévation de la mandibule. Il est innervé par le nerf massétérique, branche du nerf mandibulaire (V3). Sa contracture entraîne l'apparition d'un trismus dont l'étiologie est souvent inflammatoire (infection d'une molaire, tétanos), tumorale (tumeurs de l'oropharynx ou de la cavité orale) ou fibreuse (post-radiothérapie).
Le muscle temporalest un muscle large et plat, allongé de bas en haut, occupant toute la fosse temporale, et s'étendant du processus coronoïde de la mandibule à la fosse temporale. Sur le crâne, il s'insère sur la ligne temporale inférieure et au-dessous d'elle au niveau de la partie squameuse de l'os temporal, sur l'os pariétal, la grande aile du sphénoïde, l'os frontal et l'os zygomatique. Il s'insère également sur le fascia temporal. Ses fibres passent en dedans de l'arcade zygomatique. Sa contraction provoque la fermeture de la cavité orale par un mouvement d'élévation de la mandibule. La contraction de ses fibres postérieures provoque une translation postérieure de la mandibule. Il est innervé par les nerfs temporaux profonds antérieur, moyen et postérieur, branches du nerf mandibulaire (V3).
Le muscle ptérygoïdien latéral est un muscle court et épais, situé dans la région infra-temporale. Il a un trajet antéro-postérieur, un peu oblique en arrière et latéralement, entre le col du condyle de la mandibule et la partie antérieure de la capsule de r articulation temporo-mandibulaire en arrière et la base du crâne en avant. Les insertions antérieures se font par deux faisceaux. Le faisceau supérieur, sphénoïdal, s'insère sur le tiers supérieur de la lame latérale du processus ptérygoïde et la partie adjacente de la grande aile de l'os sphénoïde. Le faisceau inférieur, ptérygoïdien, s'insère sur les deux tiers inférieurs de la lame latérale du processus ptérygoïde et la partie adjacente de l'os palatin et de la tubérosité maxillaire. Sa contraction provoque une propulsion simultanée du disque et du condyle mandibulaire. Il est innervé par le nerf ptérygoïdien latéral, branche du nerf mandibulaire (V3).
Le muscle ptérygoïdien médial est un muscle épais, quadrilatère, situé médialement par rapport au muscle ptérygoïdien latéral, dans la région infra-temporale. Ses fibres sont obliques en haut, en avant et médialement. Ses insertions postérieures se font au niveau de l'angle et de la face médiale en regard de l'angle de la mandibule. Ses insertions antérieures se font dans la fosse ptérygoïdienne sur la face latérale de la lame médiale et sur la face médiale de la face latérale du processus ptérygoïde. Sa contraction provoque une élévation et une propulsion de la mandibule. Il est innervé par le nerf ptérygoïdien médial, branche du nerf mandibulaire (V3). Les muscles ptérygoïdiens peuvent être envahis par des processus tumoraux provenant des sinus de la face, de la tonsille palatine ou du rhinopharynx. Cet envahissement se traduit par un trismus.

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anatomie cavité buccale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anatomie cavité buccale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anatomie cavité buccale
» Une nouvelle bactérie dans la bouche
» Les conformateurs
» prescription médicamenteuse chez le vielliard
» 1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Le Cursus Dentaire :: Cours / Sujet d'examens / Mémoires :: Anatomie-
Sauter vers: