Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
drsamifer

avatar

Messages : 90
Localisation : algerie
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 02/05/2010

MessageSujet: Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires   Mar 4 Oct 2011 - 12:32

Fractures maxillaires

1. Introduction :

Les fractures maxillaires représentent une solution de continuité qui concerne l’os maxillaire supérieur, avec une fréquence nettement inférieure à celle des fractures mandibulaires.
La violence du traumatisme responsable amène souvent à des associations avec d’autres fractures cranio faciales d’ou d’importantes incidences fonctionnelles.
Leur étude se base sur la classification de Le Fort qui conditionne le choix thérapeutique basé sur des moyens orthopédiques classiques ou les greffes et ostéosynthèses.

2. Rappel anatomique : (cours 2eme année)


3. Classification :

Le Fort (1901, chirurgien français) a établi une classification des fractures de l’os maxillaire sur la base de trois niveau (Schémas) :
- Le Fort bas, type I ;
- Le Fort moyen, type II ;
- Le Fort haut, type III.
Chaque fracture est décrite par : son siège, ses traits, ses déplacements.

4. Pathogénie :

1. Le choc traumatique :

Le maxillaire peut subir un traumatisme direct ou indirect entraînant des déplacements osseux source de modifications fonctionnelles et morphologiques.
On reconnaît pour chaque trauma : une force, une énergie, un sens, un point d’impact et une durée.


Traumatisme Point d’impact Type de fracture Conséquences
Direct Prémaxillaire Le Fort I Lésions alvéolo dentaires

A distance Frontolatéral Pyramide nasale
Le Fort II ou III Fracture zygomatique
Latéral Os zygomatique Le Fort II Translation latérale

2. Les déplacements :

Ils sont primaires, influencés essentiellement par le traumatisme, peu par les muscles.

3. Les conséquences :

Elles sont de 2 ordres : morphologiques et fonctionnelles ;

morphologiques fonctionnelles
Recule, allongement ou élargissement de l’étage moyen (Asymétrie).
* Le Fort  déplacement.
* DIM  déformation.
- Occlusales (Cl III, béance ant. ou lat.,
articulé croisé, déviation du point Inter
incisif).
- Diastème interdentaire.
- Lésions muqueuses.


5. Etude clinique :

1. Fracture Le Fort I (Guérin) :


C’est une fracture basse à manifestations endobuccales et d’un pronostic favorable.
-Trait :
Il passe au dessus des apex, du plancher sinusonasal, coupe les apophyses ptérygoïdes dans leur partie inférieure et luxe le bord inférieur de la cloison nasal.
- Déplacements :
L’arcade dentaire détachée opère un mouvement en arrière et en bas.
- Signes cliniques :

* Ecchymose palatine et vestibulaire sup.
* Contact molaire prématuré, béance ant. et latéro déviation de l’arcade.
* Douleur à la palpation (épine nasale ant., bords lat. de l’orifice piriforme).
* Signe de Guérin : douleur à la pression des ptérygoïdes.
* Arcade dentaire mobile par rapport à la base.

- Radiologie :
Les coupes coronales perpendiculaires au trait sont plus utiles pour confirmer le diagnostic.



2. Fracture Le Fort II :


- Trait :
Il concerne les structures suivantes:
Os du nez (partie moy.)
Apophyse montante maxillaire
Unguis
Margelle infraorbitaire
Sinus maxillaire (face ant., face post., paroi int. entre les cornets)
Ptérygoïdes (partie moy.)
Vomer (milieu du bord post.)
- Signes cliniques:
* Ecchymoses périorbitaires, vestibulaires et palatine post. .
* Epistaxis.
* Oedème facial.
* Douleur à la palpation de : la racine nasale, le zygoma, margelle
infraorbitaire.
* Hypoesthésie sous orbiatire.
* Trouble de l'articulé (béance I et prématurité molaire).


- Déplacements :
On note une mobilité palatonasale par rapport au crâne (signe pathognomonique).



3. Fracture Le Fort III :










- Trait :
Son trajet se divise en 4 parties et concerne respectivement :

Trait n°1 *Suture fronto nasale (en dessous).
* Os du nez (partie haute).
* Apophyse orbitaire interne du frontal.
* Unguis et planum.
* Canal optique (sous).
* Fente sphénomaxillaire (partie postéro interne).
* Racines des ptérygoïdes.


Face interne
orbitaire


Trait n°2 * Fente sphénomaxillaire (partie ant.).
* Suture sphénomalaire.
* Suture frontomalaire.
Face externe
orbitaire

Trait n°3 * Zygoma (en arrière de la suture temporomalaire).

Trait n°4 * Septum nasal.
* Epine nasale du frontal.
* Lame perpendiculaire ethmoïdale.
* Vomer (partie haute).
* Les choanes.

* Lame criblée.
* Canal optique.
variantes

- Déplacements :
L’étage moyen recule en arrière et en bas sous la base crânienne.

- Signes :
* Oedème périorbitaire important.
* Ecchymoses sous conjonctivales.
* Chémosis.
* Epistaxis.
* Augmentation de la hauteur de l’étage moyen et de la largeur faciale.
* Impaction faciale et effondrement de la racine nasale (rétromaxillie)  pseudo prognatisme.
* Douleur à la palpation des points : frontozygomatique, temporozygomatique et glabellaire.
* Mobilité faciale par rapport au crâne.
* Hypoesthésie du V2.
* Béance incisive et prématurité du contact molaire.






4. DIM :

Ce sont des fractures sagittales dont le trait médian ou paramédian rompe la muqueuse du plancher sinusien et des FN.
Les disjonctions suturaires surviennent principalement avant les synostoses.

-Signes :
- Plaie du palais.
- Diastème intérdentaire et trouble occlusal.
- Luxation des dents voisines.
- CBS (parfois).


La mobilité des fragments s’observe dans le cas d’une dislocation de la voûte en 2 ou 3 fragments (ant.  Incisivo canin, 2 latx.  Prémolomolaires).

-Radiologie :
La fracture est visualisée à la TDM, en coupes sagittales ou coronales.

5. Autres Formes :

Il existe des fractures plus compliquées aux traits verticaux (fracture de Basserau et de Huet), englobant plusieurs structures.
Plus souvent, des associations de différents types de fracture se produisent :
- Le Fort III + DIM  fracture de Richet.

- Le Fort III + Le Fort I + DIM  fracture de Walther.
- avec la mandibule.
- avec le malaire.
- avec le zygoma.
- avec les fracas faciaux (CNEMFO).


6. Traitement :

Buts :
Ils se résument dans le rétablissement de la morphologie maxillo faciale et la fonction occlusale.

Moyens :
Ils sont de 2 types : orthopédiques et ou chirurgicaux, selon l’ampleur de la fracture.


1* Gestes d’urgence :

Ils sont destinés à l’arrêt de l’hémorragie ou la levée de l’asphyxie ainsi que la stabilisation hémodynamique du malade.
Ce dernier ainsi préparé, les explorations nécessaires et le traitement adapté pourront se faire dans des conditions favorables.


2* La réduction :

Elle permet le replacement des fragments osseux déplacés à leur position anatomique initiale, soit manuellement soit en utilisant des crochets (de Ginestet) ou des sondes. L’articulé dentaire doit être soigneusement rétabli.

3*La contention :

Elle repose sur le blocage inter maxillaire (arcs sup. et inf reliés par des ligatures verticales au fil d’acier, ligatures d’Ivy schéma) en ICM (stabilisation de l’occlusion).
Le patient doit rigoureusement respecter son hygiène buccale et se munir de ciseaux afin de lever le BIM en cas de problème.
La durée du blocage est de : 10 à 15 j  consolidation solide ;
30 à 45 j  consolidation fragile.

4*La chirurgie :

-Intubation :

Contrairement à la voie nasotrachéale, plus fréquente, la voie sous mentale se présente comme la plus adapté à ce type de lésions.

-Voie d’abord :

Le traitement chirurgical nécessite une ouverture cutanée, muqueuse ou mixtes. Parfois, la présence de plaies facilite l’accès.

-Techniques :

*Ostéosynthèse au Fil d’acier :
C’est l’utilisation d’un fil métallique (4 /0 ou 5 /0) afin d’assurer la coaptation et la stabilisation des fragments, soit directement (ex : contention en X), soit par BIM où plusieurs points de fixation sont préconisés pour éviter tout déplacement.
Ce moyen permet également la réalisation de suspensions ou un cerclage périmaxillaire.


*Ostéosynthèse aux Mini ou micro plaques (PMV) :
Elles sont très utilisées pour la stabilité des fragments osseux qu’elles offrent et les facilités d’hygiène buccale et d’alimentation qu’elles procurent à l’encontre du BIM.
Leur mise en place doit respecter les organes dentaires, les nerfs et les sinus (forage, vissage).

*Greffes osseuses :
Elles trouvent leur indication en cas de destruction ou perte de substance osseuse. L’acte se pratique immédiatement sauf en cas d’infection ou il sera différé.
Le site donneur peut être : symphysaire (local), pariétal (régional) ou iliaque (à distance).
La fixation des greffons s’opère par mini ou microplaques.



5*Gestes post opératoires :

Afin d’améliorer les suites opératoires, des prescriptions et des recommandations sont préconisées :
- Traitement ATB et ATI (8 j).
- Instillations nasales.
- Hygiène buccale et bains de bouche.
- Contrôle radioclinique après déblocage.
- Rééducation des ATM (exercices).
- Massage des cicatrices (pommades).

Indications

Type de fracture Traitement Lésions
Le Fort I * BIM.
Sans lésions associées.

* ostéosynthèse avec BIM. Instabilité des piliers.

* Greffe et ostéosynthèse avec
BIM (40 j).
Destructions des piliers.

Le Fort II * Contention orthopédique : BIM.
* Traction au davier de Rowe-Killey (correction de la
rétromaxillie).
* Ostéosynthèse infraorbitaire et maxillozygomatique.
Le Fort III Même traitement que Le Fort II en associant des ostéosynthèses frontozygomatiques.
DIM BIM ou ostéosynthèses sus apicales.
Avec fracture mandibulaire * BIM et ostéosynthèses mandibulaires en 1er.
* Méthode de Paoli (au maxillaire)
et Méthode de Black-Ivy (à la mandibule) : Cerclage
périmandibulaire et blocage sur prothèses fixées.
Chez l’enfants * BIM sur brackets.
* Microplaques d’ostéosynthèse (en évitant les germes).
Autres : complexes Ostéosynthèses multiples selon foyers.

7. Séquelles et complications :

Parfois, pour des raisons iatrogènes ou infectieuses, il importe de noter la survenue de:
- Retard de consolidation après 6 semaines : la cause peut être une infection (sinusite, ostéite). La CAT impose la dépose des PMV et la réalisation d’un BIM et l’instauration d’Antibiothérapie.
- pseudarthrose et ostéonécrose : à traiter.
- occlusion vicieuse d’où troubles masticatoires et morphologiques (correction chirurgicale).
- Sinusite et ostéites.
- CBS et CBSN.
- Esthétiques : Déviation de la cloison nasale, élargissement de la racine du nez, télécanthus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drsamifer

avatar

Messages : 90
Localisation : algerie
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires   Mar 4 Oct 2011 - 12:34

Ce cour est en principe illustré, je ne sais pas pourquoi les images ne figurent pas ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cortex
Admin
avatar

Messages : 1633
Localisation : Caradent
Classe : .......
Inscrit le : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires   Mar 4 Oct 2011 - 20:14

Bonjour

pour inséré des illustrations il faut cliquez sur l'image avec le bouton droit ensuite choisir "copier l'adresse ou l'URL de l'image" ensuite sur le forum tu clique sur l'icone "inséré image" et puis tu colle ton lien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caradent.forumactif.com
drsamifer

avatar

Messages : 90
Localisation : algerie
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires   Mar 18 Oct 2011 - 12:44

mais moi je copie depuis Word et il n ya ce

"copier l'adresse ou l'URL de l'image"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cortex
Admin
avatar

Messages : 1633
Localisation : Caradent
Classe : .......
Inscrit le : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires   Mar 18 Oct 2011 - 21:07

@Alone

pour les images se trouvant sur le word il faut d'abord les enregistrer sur le disc dur ensuite suivre les étapes se trouvant sur ce lien:

http://www.caradent.net/t3098-comment-poster-une-image-a-partir-du-disc-dur#10224
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caradent.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours TIZI 2009-10: Fractures maxillaires
» cours (droit) (2009/2010)
» cours ( toxico ) (2009/2010)
» Cours TIZI 2011: GREFFES DENTAIRES- REIMPLANTATIONS DENTAIRES
» cours et TD (Immunologie) (2009/2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Le Cursus Dentaire :: Cours / Sujet d'examens / Mémoires :: Cours :: Troisième Année :: Pathologie et Chirurgie buccale-
Sauter vers: