Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 gingivite hypertrophique

Aller en bas 
AuteurMessage
dentimane
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 520
Localisation : algérie
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 05/05/2010

MessageSujet: gingivite hypertrophique   Ven 26 Aoû 2011 - 0:47

saha ftorkoum, s.v.p donnez moi la reponse exacte de : parmi les facteurs suivants, un est volontiers resposable d'une gingivite hypertrophique( et non hyperplasique), lequel:
-les tetracyclines
-les neuroleptiques
-les boissons alccolisés
-diphenylhydantoine
-le tabac
moi je dirais le diphenylhydantoine ou les neuroleptiques puisque le diphenylhydantoine est un neuroleptiques,mais je ne suis pas sure parce que lui ils causent l'hyperplasie gingivale, pas l'hypertrophie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pinfloeva2
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 91
Localisation : Alger
Classe : Résident(e) en Pathologie et Chirurgie Buccale
Inscrit le : 27/06/2009

MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   Ven 26 Aoû 2011 - 16:30

écoute dentimane,

y a deux types de gingivites hypertrophiques ceux qui sont causées par la ciclosporine et ceux causées par l'hydantoîne donc, là la bonne réponse est le di-phényl-hidantoîne car les neuroleptiques ne causent pas tous des gingivites hypertrophiques.

lis ce texte:

GINGIVITE HYPERTROPHIQUE DE LA CICLOSPORINE

La ciclopsporine est un immunosuppresseur couramment utilisé dans toutes les transplantations d’organes, sauf les transplantations rénales où son utilisation est controversée en raison de sa néphrotoxicité. La ciclosporine, commercialisée sous le nom de Sandimmum® ou plus récemment Néoral®, entraîne dans environ 10 à 15 p. 100 des cas des hypertrophies gingivales. Les modifications apportées au Néoral® pour assurer une meilleure action de la ciclosporine ne semble pas avoir fait diminuer le nombre de complications gingivales. Les hypertrophies gingivales peuvent toucher tous les secteurs dentés, aussi bien au niveau des maxillaires que de la mandibule, ainsi que du côté vestibulaire, palatin ou lingual. Ce sont des hypertrophies fibreuses, sans aucun retentissement sur le parodonte, tout au moins au début. À l’examen anatomopathologique, on constate une richesse particulière en fibroblastes. La prolifération fibroblastique semble due à la fois à l’action de la ciclosporine sur les fibroblastes et à l’inflammation gingivale secondaire à des facteurs d’irritation et à des infections sous-jacentes. La dose de ciclosporine intervient, sans aucun doute, dans le développement de ces hypertrophies.

Le traitement préventif de ces hypertrophies consiste en la mise en état de la bouche et sur le plan parodontal, après la transplantation d’organe, en l’élimination des facteurs d’irritation gingivale et de la plaque dentaire. Notons que cette hypertrophie gingivale se développe même avec une hygiène buccale satisfaisante, en particulier si la plaque dentaire a été éliminée.

Le traitement curatif, lorsque les hypertrophies gingivales sont développées, consiste à réaliser des gingivectomies. Ces gingivectomies pratiquées avec des bistouris à la lame courbe n° 12 doivent être faites en incisant à la base des hypertrophies gingivales, c’est-à-dire très souvent pratiquement à la limite de la gencive attachée. Les gingivectomies doivent être réalisées aussi bien du côté vestibulaire que palatin ou lingual et passer dans les espaces interdentaires. Après une gingivectomie, il faudra demander de faire un détartrage et un surfaçage radiculaire.

Dans les hypertrophies débutantes, un traitement médical a été découvert par hasard, en Angleterre, chez des patients transplantés présentant une hypertrophie gingivale et qui ont été traités pour une pneumopathie par l’azitromycine. Dans l’ensemble de la littérature et dans notre expérience personnelle, on retrouve une efficacité incontestable de ce macrolide modifié, qui a la propriété de se fixer sur les fibroblastes et d’avoir une longue vie tissulaire. La dose efficace est de deux comprimés le premier jour deux heures avant le repas, et d’un comprimé deux heures avant le repas les quatre jours suivants. Ce traitement médical doit être associé au traitement local précédemment décrit.

Les hypertrophies gingivales de la ciclosporine posent un problème de pérennité de la denture, car les récidives sont fréquentes, touchant souvent les mêmes patients, entraînant à long terme une destruction de l’os alvéolaire et, par conséquent, une mobilité dentaire. On peut éventuellement diminuer les doses de ciclosporine mais il ne peut être question de supprimer le traitement.

La stratégie thérapeutique est la suivante :

— contrôle clinique fréquent des patients ;

— soins parodontaux fréquents et approfondis ;

— prescription d’azitromycine (Zithromax®) dès l’installation de l’hypertrophie ;

— en cas d’hypertrophie importante, gingivectomie suivie dans les trois mois d’un traitement par Zithromax®.


HYPERTROPHIES GINGIVALES DES HYDANTOÏNES

Ces hypertrophies gingivales médicamenteuses historiques sont également des hypertrophies fibreuses mais avec un aspect inflammatoire et des gingivorragies plus importants. On trouve ici aussi, sur le plan anatomopathologique, une prolifération du conjonctif et une hyperplasie de l’épithélium. L’hygiène buccale chez ces patients est souvent de mauvaise qualité du fait de leur maladie, ce qui aggrave les hypertrophies. Lorsque l’hypertrophie gingivale est établie, le traitement sera le même que précédemment, c’est-à-dire des gingivectomies. Ces gingivectomies peuvent, lorsqu’elles sont généralisées, être réalisées sous anesthésie générale.

La prescription d’autres anti-épileptiques permettent de changer le traitement et de supprimer les hypertrophies gingivales.

Gingivites hyperplasiques de la nifedipine

LA nifédipine (Adalate®) est un antagonisme du calcium utilisé dans le traitement des hypertensions et comme protecteur coronarien. Elle entraîne des hypertrophies gingivales voisines de celles de la ciclosporine avec un aspect beaucoup plus inflammatoire, moins hypertrophique, mais surtout avec des lésions de l’os alvéolaire qui se manifestent par des résorptions osseuses.

Le traitement consiste à faire des gingivectomies et à assurer les soins parodontaux. D’autres hypotenseurs peuvent être utilisés, ce qui empêche la récidive de l’hypertrophie.

La source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dentimane
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 520
Localisation : algérie
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 05/05/2010

MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   Sam 27 Aoû 2011 - 1:39

merci beaucoup docteur, et saha ftorkoum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pinfloeva2
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 91
Localisation : Alger
Classe : Résident(e) en Pathologie et Chirurgie Buccale
Inscrit le : 27/06/2009

MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   Sam 27 Aoû 2011 - 18:12

de rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dentimane
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 520
Localisation : algérie
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 05/05/2010

MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   Dim 28 Aoû 2011 - 0:28

j'ai une question dont je ne suis pas sure de la reponse:
la proliferation clonale des plasmocytomes est retrouvée dans: -myelome
-lymphome
-osteosarcome
-plasmocytome intra osseux
-plasmocytome extra osseux
ma reponse est myelome et plasmocytome extra osseux, mais je ne suis pas sure merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pinfloeva2
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 91
Localisation : Alger
Classe : Résident(e) en Pathologie et Chirurgie Buccale
Inscrit le : 27/06/2009

MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   Dim 28 Aoû 2011 - 14:40

oui, dans le cours nous avons: myelome multiple, plasmocytaire extramédullaire et plasmocytome osseux isolé.

donc, moi j'aurais pris myelome, parceque ça éxiste dans la cours, et les deux plasmocytomes intra et extra osseux, car qui dit plasmocytome dit prolifération clonale de plsmocytes.

enfin, c'est vrai que cette question n'est pas claire et je l'ai déjà remarquée au niveau des QCM.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dentimane
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 520
Localisation : algérie
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 05/05/2010

MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   Dim 28 Aoû 2011 - 23:25

merci pour la reponse, mais est ce que le plasmocytome osseux isolé c'est le plasmocytome intra osseux, si oui, on aurai pris le myelome, plasmocytome intra et extra osseux, et si non, on prende juste le myelome et le plasmocytome extra osseux, je vais chercher encore , merci encore une fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pinfloeva2
Résident(e)
Résident(e)


Messages : 91
Localisation : Alger
Classe : Résident(e) en Pathologie et Chirurgie Buccale
Inscrit le : 27/06/2009

MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   Lun 29 Aoû 2011 - 2:39

ahhh!

plasmocytome extra médullaire ne voudrait pas dire plasmocytome extra osseux non plus attention...au fait j'avais posté la réponse justement après avoir accompli une petite recherche, mais je trouve que c'est une question difficile surtout quand on additionne le stress...mon Dieu quand j'y pense!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: gingivite hypertrophique   

Revenir en haut Aller en bas
 
gingivite hypertrophique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cicatrice hypertrophique
» appartion de cicatrice hypertrophique/chéloide
» Gingivite Ulcéro-Nécrotique Aiguë (GUNA)
» Traiter les maux de bouche (abcès, aphtes, gingivite etc...)
» Lexique de Phytothérapie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum de la Médecine Dentaire :: Parodontologie-
Sauter vers: