Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’ocytocine « Hormone du câlin »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rosalio

avatar

Messages : 527
Localisation : univirta
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/06/2009

MessageSujet: L’ocytocine « Hormone du câlin »   Lun 21 Mar 2011 - 20:28

L’ocytocine « Hormone du câlin »
Dr.Hannouche : Assistante en médecine interne EHU Oran
MedeSpace.net

Le fonctionnement de notre corps comporte un aspect, beaucoup moins visible, mais d'une immense importance : celui concernant la détente, la récupération, l'assimilation, la croissance.
L'ensemble est gouverné par une hormone, l'ocytocine.
La découverte de l’activité ocytocique d’extraits post hypophysaires bruts par Ott et Scott en 1910 a largement contribué à démontrer le rôle endocrinien de la partie postérieure de l’hypophyse (neurohypophyse).
C’est également l’ocytocine qui fut le premier peptide à être isolé, défini quant à sa
Composition en acides aminés, puis synthétisé par Du Vigneaud et son groupe en 1933, travail pour lequel ce chercheur obtint le prix Nobel de chimie.
Depuis sa découverte, on sait que l’ocytocine périphérique, libérée par le noyau magnocellulaire de l’hypothalamus, est douée d’une activité utéro tonique (rôle dans
la parturition des mammifères) et galactorrhétique (rôle dans l’éjection reflexe du lait).
Le récepteur de l’ocytocine est un récepteur couplé à une protéine G via une phospholipase C, nécessitant des ions Mg2+ et du cholestérol. Il est exprimé dans
les cellules myoépithéliales des glandes mammaires et au niveau du myomètre et de l’endomètre de l’utérus en fin de grossesse.
En présence d’oestrogènes, l’ocytocine stimule la contraction des muscles utérins chez la femme enceinte et déclenche l’accouchement. Elle favorise également la contraction des cellules musculaires des glandes mammaires en réponse à une stimulation mécanique.

Des travaux plus récents montrent que l’ocytocine apporte aujourd'hui une explication physiologique à l'effet et à l'importance du massage, des caresses, sur notre bien-être!
L’ocytocine détermine notre capacité à nous attacher et à aimer, à nous calmer et nous relaxer, à établir et maintenir des liens entre les individus.
L'injection d'ocytocine dans le cerveau d'un mammifère produit des modifications significatives de son comportement : diminution de l'agressivité, augmentation de la sociabilité, plus grande résistance à la douleur, baisse de la tension artérielle, augmentation de l'appétit et comportement maternel chez les femelles.
Ces effets persistent en moyenne deux fois plus longtemps chez les femelles que chez les mâles.
L'ocytocine joue également un rôle significatif dans notre sexualité. Un niveau d'ocytocine plus élevé amène une plus grande réceptivité sexuelle, et parce que l'ocytocine augmente la production de testostérone (qui est responsable de la libido masculine et féminine), notre libido est également augmentée, l'orgasme provoque des pics très élevés, trois à cinq fois la normale, à la fois chez le mâle et chez la femelle.

Chez l’homme, les cellules entourant les tubes séminifères se contractent régulièrement sous l’action de l’ocytocine dont la production est assurée localement par les cellules de Leydig.
Cela permet l’expulsion vers les voies du retetestis et de l’épididyme des spermatozoïdes libérés dans la lumière des tubes séminifères.
Evidemment, aucune hormone n'agit indépendamment. Toutes amplifient ou réduisent certains effets, augmentant ou diminuant la production d'autres hormones. Parmi d'autres choses, l'ocytocine augment la production d'estrogène et de testostéroneL'ocytocine a une relation spéciale avec l'œstrogène ; la première est en fait virtuellement sans puissance sans la seconde et les effets de l'ocytocine deviennent plus puissants au fur et à mesure que le niveau d'oestrogène augmente.
Cela explique pourquoi les femmes sont bien plus affectées par le toucher que les hommes.
Les femmes ont des taux d'estrogène plus élevés que les hommes.
Cela explique aussi pourquoi les femmes répondent différemment dans le mois à un toucher identique.
Quand son oestrogène est élevé (ovulation), même une simple caresse peut avoir un effet puissant, mais quand il est bas (menstruation), il en faudra beaucoup plus pour obtenir une réponse.

Pourquoi l’homme fait-il confiance à des inconnus ?

Contrairement aux théories libérales qui voudraient nous réduire à notre égoïsme supposé et à la lutte pour la survie, la confiance réciproque, l’altruisme et la coopération sont bien génétiquement programmés au profit de la reproduction de l’espèce.
À doses élevées, l’ocytocine a une action vasodilatatrice. Dans le cerveau, elle agit comme un neurotransmetteur et est impliquée dans le lien et la formation de la confiance entre personnes.
Les récepteurs de l’ocytocine sont exprimés par les neurones, dans différentes parties du cerveau et de la moelle épinière.
L’ocytocine est impliquée dans toutes les formes d’attachement recensées chez les divers mammifères : l’amour parental, l’amour filial et les relations amicales ; elle a également des fonctions antistress.
Elle réduit la pression sanguine et les taux de cortisol, augmentant la tolérance à la douleur et diminuant l’anxiété, Il existe bien sûr un mécanisme opposé générant de l’agressivité lorsque la confiance est rompue.
Cet antagoniste serait, chez l’homme, La dihydrotestostérone (DHT) stimulant le désir de confrontation. Des études qui ont mesurées le taux de cette hormone dans le sang des patients ont montré qu'elle était déficitaire chez les patients atteints d'autisme.
L'équipe d'Angela Sirigu du Centre de neuroscience cognitive à Lyon en collaboration avec le Dr Marion Leboyer de l'Hôpital Chenevier, à Créteil à démontrer un effet thérapeutique potentiel de l'ocytocine sur les déficiences sociales dans l'autisme. Certes, des variations interindividuelles sont retrouvées dans la réponse au traitement et les chercheurs.
reconnaissent l'importance et la nécessité de poursuivre ces travaux. Ils vont notamment étudier les effets à long terme de l'ocytocine sur l'amélioration des troubles de la vie quotidienne des patients autistes et son efficacité à un stade précoce de la maladie.
L'ocytocine artificielle injectée en intraveineuse ne passe pas la barrière hémato-encéphalique, donc n’atteint pas le cerveau, contrairement à celle administrée par spray nasal.
Pour aider à l’accouchement par les voies naturelles et pour stopper une hémorragie utérine, l’ocytocine est injectée en intraveineuse. L’administration par spray nasal est préconisée pour faire monter le lait maternel.

Bibliographie :
-J.J.Legros « l’ocytocine un moyen naturel de lutter contre le stress psychologique » Bulletin et Mémoires de l’Académie Royale de Médecine de Belgique .2002
-Ocytocine : l'hormone de l'amour, Santé - Bien-être - Relations, Pr.Kerstin UvnäsMoberg ,Collection Champ d'idées, éditions Le Souffle d'Or, 2006






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salem



Messages : 1
Localisation : alger
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 31/03/2014

MessageSujet: Re: L’ocytocine « Hormone du câlin »   Mar 15 Avr 2014 - 21:33

merci beaucoup eek 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’ocytocine « Hormone du câlin »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’ocytocine « Hormone du câlin »
» Rôle de l'ocytocine sur le cerveau du foetus
» Inhibiteur d'hormone prometteur.
» L'hormone de la grossesse ...
» Nouvelle Etude : L'ocytocine sur l'Autisme - Amélioration des liens sur la compréhension, communication des relations sociales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum Général :: Journal Médical-
Sauter vers: