Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui ronfle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chiredent05

avatar

Messages : 31
Localisation : batna
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 21/04/2009

MessageSujet: Qui ronfle ?    Mer 9 Fév 2011 - 23:40




Pour l'American Academy of Otolaryngology, 45% des adultes sont des ronfleurs occasionnels et 25% sont des ronfleurs impénitnents. S'il est plus fréquent chez l'homme que chez la femme d'âge mûr, l'égalité des sexes est restaurée à partir de la ménopause.

Bien que les chinois l'entendent comme un témoignage de bonne santé, le bruit du ronflement (jusqu'à 100 dB ce qui équivaut au passage d'un poids lourd à moins de dix mètres) crée, pour le couple voire l'entourage, des situations parfois insupportables.

Pourquoi on ronfle ?


Le bruit est dû au passage d'un flux aérien anormalement turbulent dans des voies aériennes supérieures trop étroites. Le bruit est la conséquence directe de la vibration du voile du palais et des parois du pharynx.

Plus les tissus sont lâches, plus ils vibrent facilement et plus le ronflement est sonore.

Plus les voies aériennes supérieures sont rétrécies et encombrées et plus le ronflement risque de survenir.

Chez les ronfleurs occasionnels, le ronflement ne survient que lors de circonstances qui augmentent l'étroitesse des voies aériennes à un niveau critique : congestion nasale, allergie, médications tierces, fatigue physique...

Attention

Le ronflement, banal et répandu chez l'adulte, peut être un symptôme du syndrome d'apnées du sommeil qui touche 5 % de la population. Il est donc important de dépister "les apnées du sommeil" avant de prendre en charge le ronflement.

Les perturbation du sommeil liées au ronflement sont à l'origine de fatigue diurne, de somnolence ou de maux de tête chroniques. Le ronflement est associé statistiquement à des risques accrus d'hypertension, de maladies cardiovasculaires et d'infarctus.
Chez l'enfant et en dehors d'épisodes ORL, le ronflement est anormal. Il faut nous en parler.

Que faire ?

A- Traitements Non Invasifs:

1 -Une bonne hygiène de vie peut suffire à éliminer le ronflement :

. Perte de poids si besoin.
. Arrêt du tabac. Le tabac produit une inflammation des muqueuses de la gorge et du nez et donc un rétrécissement de voies aériennes supérieures.
. Eviter la consommation d'alcool. L'alcool relâche les muscles de la gorge favorisant le ronflement.
. Eviter les somnifères et tranquillisants (pour les mêmes raisons que l'alcool).
. Eviter de dormir sur le dos.

2 –L’orthèse d'avancement de la mandibule .

Se portant pendant le sommeil, cet appareil issu du monde orthodontique permet d'élargir le pharynx et de rétablir une circulation normale du flux respiratoire. Il doit être réalisé par un professionnel pour éviter tout effet secondaire lié à une mauvaise conception de l'appareil

B- Traitements Moyennement invasifs:


1 - La chirurgie Laser

L'opération consiste, sous anesthésie locale, à ne retirer qu'une petite partie du voile et la luette.Il s'agit de l'uvulo-palatoplastie au Laser. Les résultats sont comparables à ceux de la chirurgie conventionnelle mais plusieurs séances sont parfois nécessaires.

Les effets indésirables et les complications sont moindres.

Les douleurs post-opératoires sont moins intenses et moins prolongées.

2 - La radiofréquence

Moins invasif, c'est un traitement encore récent mais relativement simple. L'opération, sous anesthésie locale, consiste à introduire une électrode dans le voile du palais et à faire passer un bref courant électrique qui rétracte les tissus.

Plusieurs séances peuvent être nécessaires.

Avec des résultats comparables à la chirurgie, la radiofréquence a l'avantage de la simplicité. Les douleurs post-opératoires sont faibles.
C- Les traitements invasifs: La chirurgie conventionnelle

L'opération consiste, sous anesthésie générale, à réaliser une résection de la luette et d'une partie du voile du palais et des amygdales pour élargir l'espace au niveau de la gorge et "casser" les résonnances à l'origine du ronflement. Il s'agit de la Pharyngotomie chirurgicale et de l'Uvulo-palato-pharyngoplastie. Si nécessaire et dans le même temps opératoire, une déviation de la cloison nasale sera prise en charge.

Les résultats sont à 80 % de satisfaction du patient et de son conjoint à court terme mais tombent à 50 % de satisfaction à 5 ans.

Pour les suites opératoires et au delà des risques chirurgicaux usuels il convient de noter:

a- Des douleurs importantes mais répondant bien aux analgésiques pendant les 8 à 15 jours suivant la chirurgie.
b- Un risque d'infection non négligeable.
c- La régurgitation nasale transitoire à la déglutition.
d- La modification transitoire du timbre de la voix

source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Qui ronfle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BB de 13 mois, joueur le jour et réveils multiples la nuit
» Le ronflement affecte-t-il vraiment la qualité du sommeil du conjoint ?
» troubles du sommeil chez un enfant de 14 mois.
» apnee et ronflement
» apparition soudaine de l'apnée du sommeil???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum Général :: Journal Médical-
Sauter vers: