Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La silicose, une maladie pulmonaire du passé?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rosalio

avatar

Messages : 527
Localisation : univirta
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/06/2009

MessageSujet: La silicose, une maladie pulmonaire du passé?   Sam 18 Sep 2010 - 21:41

Décrite depuis plus de deux millénaires, pourquoi la silicose devrait-elle nous préoccuper encore de nos jours ? En fait, les données d'une étude sur ce sujet révèlent que de 1988 à 1997, plus de 308 travailleurs ont eu un diagnostic de silicose ou de maladies reliées à la silice, après avoir été référés aux Comités des Maladies Pulmonaires Professionnelles (CMPP). Quoique la tendance dans le nombre de nouveaux cas soit à la baisse, durant cette période, de 18 à 45 nouveaux cas ont été diagnostiqués chaque année.

Quelle est la cause de cette maladie?

La silicose est une maladie pulmonaire causée par l'inhalation de silice cristalline libre (quartz, cristobalite, tridymite). La silice est elle-même une composante des plus abondantes de l'écorce terrestre. Le quartz est la forme la plus répandue de silice cristalline et se retrouve dans des proportions variables dans les formations rocheuses, particulièrement le granit. La composition minéralogique du sol à Montréal fait en sorte qu'il en contient très peu sur la majeure partie du territoire.

Toutefois en milieu de travail, lorsque les mesures préventives sont insuffisantes, le travailleur peut être exposé à des concentrations dangereuses de poussières contenant de la silice. Si cette exposition se poursuit sur plusieurs années, la silice peut se déposer et s'accumuler dans les alvéoles pulmonaires. Si tel est le cas, une réaction inflammatoire s'ensuit qui peut alors causer une fibrose pulmonaire.
Il n'est donc pas étonnant que les emplois impliquant des travaux dans les mines, les carrières, le forage de tunnels ou les travaux liés au taillage de la pierre et à l'utilisation de sable ou de silice présentent un risque pour les travailleurs. La transformation, l'entretien ou la démolition de matériaux contenant de la silice sont également des sources d'exposition ( béton, briques réfractaires ). Une source particulièrement importante et dangereuse concerne l'utilisation d'abrasifs contenant de la silice pour le décapage au jet. Le sable étant facilement disponible à peu de frais, il est fréquemment utilisé comme abrasif. Le tableau suivant résume les principales industries visées et les sources d'exposition à la silice.

Comment peut-on diagnostiquer cette maladie?

Le diagnostic de la silicose repose essentiellement sur l'histoire d'une exposition professionnelle et une radiographie pulmonaire anormale.
La maladie apparaît en général après plusieurs années d'exposition professionnelle dans les industries ou emplois à risque. Il va sans dire que le médecin doit donc effectuer une histoire professionnelle détaillée non-seulement de l'emploi actuel du travailleur mais également des emplois antérieurs pour y déceler des sources d'exposition potentielles à la silice. Ces dernières sont parfois difficiles à identifier.

Les symptômes

Notons que cette maladie se développe lentement, typiquement sur des périodes de 20 ans et plus. Lorsque la fibrose apparaît, le travailleur commence à ressentir de l'essoufflement à l'effort. Comme les symptômes apparaissent tardivement, ils sont peu utiles au clinicien pour faire un diagnostic précoce. Par contre le questionnaire sur les emplois actuels et antérieurs revêt une importance capitale qui permet la conscientisation précoce des risques à la santé et donc des mesures préventives possibles.

La radiographie pulmonaire

Des changements précoces au niveau pulmonaire peuvent être détectés par la radiographie pulmonaire. En fait, ces changements peuvent être détectés avant que le travailleur ne présente de symptômes. Dans les stages précoces, les anomalies radiologiques se manifestent sous forme de petites opacités représentant des nodules (densité 1/0, diamètre des opacités arrondies : p, q, r) . Notons que pour classifier les anomalies radiologiques en médecine du travail, la classification internationale des radiographies de pneumoconioses du Bureau International du Travail (BIT) est utilisée en raison de sa fiabilité. Il est donc suggéré au médecin de demander au radiologiste consulté une interprétation basée sur cette classification, décrite sommairement dans le tableau suivant.

Y a t-il d'autres maladies associées à l'exposition à la silice?

Oui, les cas de silicose se présentent parfois avec des manifestations cliniques de maladies associées. Ces maladies sont la tuberculose et les surinfections par des mycobactéries atypiques, des phénomènes auto-immunologiques (facteur rhumatoïde positif, anticorps antinucléaire, augmentation des immunoglobulines sériques), la sclérodermie systémique progressive, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux et le cancer pulmonaire.

Comment prévenir la maladie?

Des moyens efficaces de prévention sont disponibles. En tout premier lieu, les normes d'exposition prévues par le Règlement sur la santé et la sécurité du travail par les milieux industriels se doivent d'être respectées. Pour ce faire, plusieurs moyens techniques sont utilisés par l'industrie :

* Contrôles des poussières par utilisation de procédés humides
* Utilisation de protection respiratoire
* Ventilation
* Substitution par des produits de remplacement

En collaboration avec Association des Médecins Omnipraticiens de Montréal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La silicose, une maladie pulmonaire du passé?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La silicose, une maladie pulmonaire du passé?
» Silicose maladie pulmonaire
» Le SK Handicap ? Et parlons de l'Embolie pulmonaire
» Hypertension arterielle pulmonaire (HTAP)
» Comment Stephen Hawking a-t-il passé la barre des 70 ans avec la maladie de Lou Gehrig ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum Général :: Journal Médical-
Sauter vers: