Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Soleil entame un nouveau cycle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rosalio

avatar

Messages : 527
Localisation : univirta
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/06/2009

MessageSujet: Le Soleil entame un nouveau cycle   Lun 12 Juil 2010 - 21:27

Le Soleil entame un nouveau cycle qui pourrait s'accompagner de violentes tempêtes solaires

Le Soleil entre dans un nouveau cycle d'activité qui devrait connaître son apogée en mai 2013. Cette période, pourrait être l'occasion de tempêtes solaires jusqu'alors inconnues de nos sociétés modernes. Or, la plupart des technologies du XXIème siècle sont vulnérables aux tempêtes géomagnétiques.

Les cycles solaires

Le Soleil connaît des cycles en fonction du nombre de taches solaires qui apparaissent à sa surface. Ces cycles sont suivis depuis le milieu du XIXème siècle et se caractérisent par des montagnes russes sur un graphique avec une période d'environ 11 ans. A première vue, ces cycles semblent réguliers mais la réalité et les prédictions ne sont pas toujours conformes. En fait, les cycles varient entre 9 et 14 ans et certains ont un nombre de taches élevé, d'autres plus faible. Les minimums sont généralement brefs et ne durent que quelques années mais au 17ème siècle, le Soleil a plongé dans une période de 70 ans connu sous le nom de minimum de Maunder qui déconcerte toujours les scientifiques.

Jusqu'à présent, le cycle solaire se trouvait dans un minimum, le plus faible du siècle passé. En 2008 et en 2009, le Soleil a battu des records en terme de faible nombre de taches solaires, d'irradiance (alors que la hausse de la température de la planète établissait également des records) et de vent solaire. "Dans notre carrière professionnelle, nous n'avons jamais rien vu de pareil", déclarait Dean Pesnell du Goddard Space Flight Center, principal représentant de la NASA sur ce thème. Si ce calme solaire fut propice à l'observation astronomique, depuis l'année dernière, le Soleil a commencé à retrouver un peu d'activité. Des petites taches émergent, d'énormes courants de plasma dérivent lentement vers l'équateur du Soleil et ses ondes radio augmentent légèrement. Tous ces signes avant-coureurs annoncent l'arrivée du cycle solaire 24.
"Le soleil se réveille d'un profond sommeil" qui pourrait être catastrophique

Richard Fisher, directeur de Heliophysics Division à la NASA nous explique ce qu'il en est : "le Soleil se réveille d'un profond sommeil, dans les prochaines années, nous devrions assister à des niveaux beaucoup plus élevés de l'activité solaire. Dans le même temps, notre société technologique a développé une sensibilité sans précédent aux tempêtes solaires." Ce risque est notamment à l'origine du forum "Space Weather Enterprise" qui s'est tenu le 8 juin 2010 à Washington.

L'Académie Nationale des Sciences (NAS) évoquait ce problème il y a deux ans dans un important rapport intitulé "Severe Space Weather Events—Societal and Economic Impacts." Il soulignait combien les Hommes sont dépendants de la technologie pour leur vie quotidienne : réseaux électriques "intelligents", navigation GPS, voyages aériens, services financiers, météo, communication radio pour les urgences... Autant de services devenus indispensables qui peuvent être rendus inopérants par une activité solaire intense. Or, l'Académie des Sciences a mis en garde contre le coût économique d'une tempête solaire séculaire : plus de 20 fois les dommages engendrés par l'ouragan Katrina et de 4 à 10 ans de réparations ! Rappelons que l'ouragan Katrina a été le cyclone le plus coûteux de l'histoire des Etats-Unis avec un record de 135 milliards de dollars de dégâts !

Ce nouveau regain d'activité solaire, dénommé cycle 24, pourrait avoir lieu en mai 2013, avec toutefois un déficit de taches solaires par rapport à la moyenne. "Si nos prédictions sont exactes, le cycle solaire 24 aura un nombre maximum de taches solaires inférieur à 90, le plus faible nombre depuis le cycle solaire de 1928 où le cycle 16 avait atteint un maximum de 78 taches solaires" indiquait fin mai 2009, Doug Biesecker du Space Weather Prediction Center de la NOAA. Lors du cycle précédent, le maximum était de 125 et même de 250 durant les autres cycles.





Nombre de taches solaires suivant l'année. En bleu : observations, en rouge : prédictions
Crédit : NOAA / Space Weather Prediction Center

Pour autant, cela ne signifie pas que ce cycle sera de tout repos en ce qui concerne les tempêtes géomagnétiques. En effet, "même un cycle en dessous de la moyenne est capable de produire des tempêtes solaires sérieuses" soulignait Doug Biesecker. Ainsi, la grande tempête géomagnétique de 1859, par exemple, a eu lieu lors d'un cycle solaire équivalent à celui qui est prédit pour 2013. La tempête solaire de 1859, connu sous le nom de l'évènement "Carrington" après son observation par l'astronome du même nom, s'est manifestée par des incendies dans les télégraphes, des câbles de transmission endommagés et des aurores boréales si brillantes qu'il était possible de lire un journal en pleine nuit.

C'est en mars 1989 que le monde a réalisé le risque engendré par une tempête solaire. Au Québec, Canada, une tempête géomagnétique a interrompu totalement le réseau électrique pendant 9 heures, affectant 6 millions de personnes et coûtant plus de 10 millions de dollars.

La plupart des dégâts qui résulteraient d'une tempête solaire pourraient être atténués si les décideurs savaient quand elle aura lieu. Mettre les satellites en mode "sécurité" et déconnecter les transformateurs pourrait éviter des surtensions électriques sur les réseaux. Cependant, ces actions préventives réclament des prévisions extrêmement précises : un travail qui a été confié à la National Oceanic and Atmospheric Administration, l'agence américaine responsable de l'étude de l'océan et de l'atmosphère.

"Les prévisions météorologiques spatiales n'en sont qu'à leurs balbutiements mais nous progressons rapidement" indique Thomas Bogdan, directeur du Space Weather Prediction Center de la NOAA à Boulder dans le Colorado.
Thomas Bogdan juge la collaboration entre la NASA et la NOAA comme la clé : "la flotte d'engins spatiaux de la NASA dédiés à l'observation du Soleil nous fournit des données dans la minute sur ce qui se passe sur le Soleil. Elle est un complément essentiel à nos propres satellites GOES et POES qui se concentrent davantage sur l'environnement proche de la Terre."
Sources

* New Solar Cycle Prediction - NASA
* Solar Cycle Progression - NOAA
* As the Sun Awakens, NASA Keeps a Wary Eye on Space Weather - NASA
* Solar storms cause significant economic and other impacts on earth - NOAA
Auteur Christophe Magdelaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Soleil entame un nouveau cycle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Benoît XVI entame un nouveau cycle de catéchèses sur la prière
» DGESCO : Un futur cycle CM1-CM2-6e
» Quand le nouveau cycle 3 justifie des classes double-niveau CM2-6e
» [HG Programmes 2016] Le programme de 6e
» La fin d'un cycle - comment se préparer au passage vers le monde nouveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum Général :: Actualité-
Sauter vers: