Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traitement de la stomatite aphteuse récurrente par la clofazimine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rosalio

avatar

Messages : 527
Localisation : univirta
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/06/2009

MessageSujet: Traitement de la stomatite aphteuse récurrente par la clofazimine   Ven 7 Mai 2010 - 23:22

La stomatite aphteuse récurrente est une maladie fréquente de la muqueuse buccale. Elle est responsable de douleurs altérant la qualité de vie. Il existe des formes mineures, majeures et herpétiformes. L’étiologie est mal connue : il y aurait inflammation puis blessure muqueuse due à une altération de l’immunité cellulaire. Certains antigènes sont suspectés tels ceux contenus dans le streptocoque et dans certaines mycobactéries qui interagissent avec l’épithélium de la cavité buccale. Les patients atteints présentent fréquemment des dysfonctions leucocytaires avec augmentation de la migration des neutrophiles, de la phagocytose et de l’adhésion cellulaire. Des traitements sont disponibles, surtout symptomatiques. Les corticoïdes par voie systémique sont des agents de choix pour contrôler les cas sévères. Les traitements couramment utilisés sont les anti-inflammatoires et les agents immuno-modulateurs, incluant colchicine, thalidomide, pentoxifylline et même placebo. La plupart possèdent des effets secondaires sévères et n’ont pas toujours les effets escomptés sur la stomatite aphteuse.

Clofazimine

La clofazimine est une fénazine administrée par voie orale qui a été développée contre le bacille de la tuberculose. Elle se concentre dans les cellules phagocytaires, la graisse et la peau en particulier. Elle possède une activité antimicrobienne, anti-inflammatoire, immunosuppressive et antiproliférative. Elle est active contre les bactéries Gram + et les infections à mycobactéries. Ses effets secondaires (les plus fréquents sont une pigmentation cutanée et une sècheresse oculaire) dépendent de la posologie et de la durée d’administration. Ils sont le plus souvent réversibles après l’arrêt du traitement. Peu d’articles rapportent l’utilisation de cette molécule pour traiter la stomatite aphteuse récurrente. L’objectif des auteurs était donc d’apprécier la sécurité, la tolérance de la molécule dans la prévention et le contrôle de la stomatite aphteuse récurrente, et d’évaluer la persistance de ses effets au cours du temps.

Étude

Soixante-six patients âgés de 15 à 60 ans (âge moyen 38 ans) ont été inclus, divisés en trois groupes sélectionnés sur des épisodes de stomatite aphteuse sévères, ne répondant pas aux traitements topiques. Vingt-trois patients ont reçu de la clofazimine à la dose de 100 mg/j pendant 30 jours, puis 100 mg un jour sur deux pendant 5 mois. Dans le second groupe, 23 patients recevaient de la colchicine à raison de 0,5 mg trois fois par jour. Les 20 patients du dernier groupe recevaient un placebo deux fois par jour. Les groupes ont été évalués avant traitement, puis chaque mois durant le traitement : efficacité de la molécule, effets secondaires, sécurité et tolérance.

Résultats

Au quatrième mois, 17 à 44 % des patients sous clofamizine ne souffraient plus d’épisodes aphteux en comparaison de moins de 6 % dans les autres groupes. Il n’a pas été observé de différence statistiquement significative entre le groupe colchicine et le groupe placebo. Les interruptions pour intolérance ou satisfaction insuffisante atteignaient 13 % pour la clofazimine, 33 % pour le placebo et 80 % pour la colchicine au terme du sixième mois de traitement.











Conclusions

La clofazimine serait efficace sur la stomatite aphteuse grâce à ses effets anti-inflammatoires et immuno-modulateurs. La molécule exerce un effet inhibiteur sur la migration des neutrophiles et sur l’adhésion cellulaire. Contrairement à la colchicine, elle augmente les fonctions phagocytaires des neutrophiles. De plus, elle est efficace contre les infections à mycobactéries et les bactéries Gram +.


Cela expliquerait son efficacité lorsque ces organismes colonisent de façon importante la muqueuse buccale chez des patients sensibilisés : en inhibant certaines fonctions du système immunitaire, elle bloquerait le développement d’une stomatite aphteuse. Les résultats de l’étude montrent que la clofazimine est plus efficace que la colchicine et que le placebo. Elle constituerait une option thérapeutique dans la prise en charge des patients atteints de stomatite aphteuse.


Elle préviendrait également la récurrence des épisodes. Il n’a pas été observé d’intolérance à la molécule. Les effets secondaires sont réversibles et disparaissent graduellement après l’interruption du traitement. Les auteurs soulignent que les sujets chez lesquels la clofazimine a pu contrôler l’apparition des épisodes de stomatite aphteuse sont restés indemnes de lésion ou présentaient de rares symptômes durant 10 mois en moyenne après l’arrêt du traitement. Ceci n’est pas le cas des autres traitements habituellement employés dans lesquels l’arrêt du traitement débouche le plus souvent sur une récurrence rapide des lésions. Ceci reflèterait l’élimination lente de la molécule. Une autre hypothèse est émise : des cristaux de clofazimine se formeraient sur la muqueuse buccale, expliquant sa persistance durant plusieurs mois. La clofazimine, actuellement utilisée dans le traitement de la lèpre (Lamprène®️, capsules à 50 et 100 mg, usage hospitalier) serait indiquée dans le traitement de la stomatite aphteuse récurrente. Elle pourrait être utile dans d’autres maladies associées à des ulcères de la cavité buccale : maladies auto-immunes, en particulier maladie de Behçet ou certains syndromes d’immunodéficience acquis, au prix d’effets secondaires peu importants et transitoires. Elle doit donc être considérée comme une option thérapeutique valable dans ces différentes indications.


Dr M.Ballester, JIM

Abreu M, Hirata C, Pimentel D et al. Treatment of reccurent aphthous stomatitis with clofazimine. Oral Pathol Oral Radiol Endod 2009 ; 108(5):
714-721.
la source :MedeSpace.net - Actualités Médicales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Traitement de la stomatite aphteuse récurrente par la clofazimine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traitement de la stomatite aphteuse récurrente par la clofazimine
» Votre traitement
» aidez moi svp quel sont les meilleur traitement en ce momen
» Mon traitement...
» Traitement du hiatus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Forum de la Médecine Dentaire :: Pathologie et Chirurgie buccale-
Sauter vers: