Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NATURE HISTOLOGIQUE D'UNE INTERFACE D'ANKYLOSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
icoba



Messages : 2
Localisation : manosque
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 04/02/2010

MessageSujet: NATURE HISTOLOGIQUE D'UNE INTERFACE D'ANKYLOSE   Jeu 4 Fév 2010 - 23:36

bonjour,
je voulais connaitre la nature histologique de l'interface OS/racine dans le cas d'une ankylose d'un fragment radiculaire.
Mon idée est que si cette zone n'est constituée que de cémentoblastes, ostéo- clastes et blastes et dénuée de fibrblastes, alors, un forage et pose implantaire dans
une zone où il y a un résidu de racine ankylosée pourrait être suivie soit 1- de l'ostéintégration de toutes les spires, sauf au niveau du contact TI/résidu radiculaire calcifié
avec aucune conséquence pour le reste de l'ostéointégration , soit 2- de la création au contact du TI d'une calcification du même type que celle de l'ankylose.
L'idée, c'est d'éviter de gros dégats osseux pour retirer un "obstacle " qui n'en serait pas un.

Quelqu'u aurait-il une idée la dessus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rosalio

avatar

Messages : 527
Localisation : univirta
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 25/06/2009

MessageSujet: Re: NATURE HISTOLOGIQUE D'UNE INTERFACE D'ANKYLOSE   Mar 16 Mar 2010 - 20:54

salut j essaye de vous répondre par ce sujet extrait d 1 sujet posé dans 1 autre forum
Les ankyloses dentaires
1-Introduction :
L’ankylose est une prolifération osseuse réunissant deux structures minéralisés (os -cément) distinctes et mobilisables l’une par rapport l’autre, nécessite pour son développement une rupture du (ligament alvéolo-dentaire (Fig 1). Cette ankylose dentaire empêche tout déplacement naturel ou forcé de la dent, L'ankylose va entraîner un arrêt du processus éruptif de la dent.
Fig 1 : Rupture du desmodonte
2-Epidémiologie :
Le desmodonte, ou ligament alvéolo-dentaire,

Est le ligament qui relie la dent à l'os alvéolaire (Fig. 2,3) En effet la dent n'est pas soudé à l'os. Il existe toujours un espace entre la dent et l'os, visible à la radiographie. Lorsque cet espace disparaît, on parle d'ankylose. Les tissus de la dent fusionnent avec ceux de l'os. Dans ce cas l'avulsion devient très délicate.

Ce ligament constitue avec l'os une véritable articulation et renferme des cellules de régénération osseuse, ligamentaire et cémentaire. Il est richement innervé par des récepteurs mécaniques, les propriocepteurs, qui renseignent le système nerveux central sur la position exacte des dents, et la pression exercée par les muscles masticateurs.

Fig 2 Anatomie dentaire

Fig 3 Anatomie du desmodonte

- Les dents définitives sont moins atteintes que les dents temporaires (Fig 4 ).
- L'incidence serait de 3%. Les dents les plus affectées sont les deuxièmes, puis les premières molaires mandibulaires temporaires.
-Les dents antérieures sont les plus touchées sont les incisives supérieures à la suite d'un traumatisme, les canines incluses à la suite à un dégagement chirurgical

- L’ankylose peut atteindre la racine ou la couronne de la dent.
- L’ankylose de certaines dents lactéales est observée en cas d’agénésies des dents définitives, le plus souvent de la deuxième prémolaire lactéale. Certains auteurs pensent que l’absence de poussée éruptive de la dent définitive participe à l’apparition de l’ankylose.

Fig 4 Dents lactéales ankylosées

3-Etiologie

Histologiquement :

Toute la dent peut disparaître sauf l'émail. La zone d'ankylose est limitée à la dentine et au cément. Elle est colonisée par du tissu osseux ( Fig 5). L'origine de ce tissu est difficile à déterminer car il peut provenir d'une métaplasie osseuse du cément ou d'une résorption cémentaire suivie d'un comblement osseux de la lacune.
On observe une rupture au niveau du desmodonte, ou au niveau du sac folliculaire d’origine souvent traumatique ou iatrogène (Fig 7).
Fig 5 zone d’ankylose
L'étiologie des ankyloses est encore mal connue.

- La destruction partielle ou totale du desmodonte, souvent d’origine traumatique (Fig 6) ou iatrogène entraîne une ankylose radiculaire. La mobilité physiologique ou orthodontique est alors impossible. On observe cela au moment du dégagement chirurgical ou d’extraction dentaire (lactéale ou définitive) avec lésion du desmodonte au niveau du collet. Afin de réduire les risques de l’ankylose la traction de la dent incluse doit être rapide : une semaine après l’intervention.
Fig 6 Ankylose d’origine traumatique

ig 7 Ankylose due à la disparition iatrogène du sac folliculaire
- l 'ankylose est fréquente après réimplantation et transplantation.

Les canines incluses sont exposées aux traumatismes iatrogènes lors du dégagement chirurgical qui abîme le sac folliculaire de la couronne ou par un fraisage intempestive du ligament avéolo-dentaire ( Fig 7, 8) , ce qui supprime toute possibilité de résorption osseuse et aboutit au contact email –os.
Fig 8 Canine incluse ankylosée suite à un dégagement coronaire

- l’ankylose peut se localiser au niveau apical, suite à la résistance osseuse corticale (Fig 9) peu résorbable.
Face à la racine déplacée elle est imputée à l’ischémie desmodontale résultant de la compression entre os et racine (peut être observée lors des mouvements radiculaires incontrôlés au cours d’un traitement orthodontiques ,torque , forces lourdes etc …)

Fig 9 Ankylose due à l’ischémie desmodontale
Les traumatismes sont également à l’origine des ankyloses des dents antérieures. On observe une impaction de la dent, (Fig 10) ou une fracture coronaire ou alvéolaire, une expulsion de la dent. L’ischémie observée peut induire une nécrose.
Fig 10 Incisive centrale ankylosée suite à un traumatisme

- Certains auteurs soulignent l’existence des ankyloses dentaires familiales héréditaires.
- Certains auteurs pensent que les molaires retenues et dont l’absence d’évolution entraîne une ingression passive ne sont jamais ankylosées. Cette absence d’évolution résulte d’un déficit localisé de facteurs de croissance (Fig 11).
- Certains auteurs soulignent l’existence des ankyloses dentaires familiales héréditaires.
- Certains auteurs pensent que les molaires retenues et dont l’absence d’évolution entraîne une ingression passive ne sont jamais ankylosées. Cette absence d’évolution résulte d’un déficit localisé de facteurs de croissance (Fig 11).
- Certains auteurs soulignent l’existence des ankyloses dentaires familiales héréditaires.
- Certains auteurs pensent que les molaires retenues et dont l’absence d’évolution entraîne une ingression passive ne sont jamais ankylosées. Cette absence d’évolution résulte d’un déficit localisé de facteurs de croissance (Fig 11).


Fig 11 Molaires ankylosées
- Cliniquement, une dent ankylosée présente un son métallique clair caractéristique, alors qu'une dent normale présente un son mat. (Fig 13)



Fig 13

- L'ankylose dentaire va entraîner un arrêt du processus éruptif de la dent. Si elle survient au niveau d'une dent temporaire, celle-ci semble "s'enfouir" dans l'os. En réalité la croissance alvéolaire est nulle au niveau de cette dent mais elle est normale de part et d'autre.

Diagnostic radiologique :

Radiologiquement, la perte du ligament desmodontal engendre une limite floue entre la dent et l'os alvéolaire (Fig 14) Une destruction progressive de la dentine et son remplacement par de l'os alvéolaire peuvent ne pas être mis en évidence sur des clichés standard à un stade débutant.


Fig 14 Destruction du LAD sur la face distale de la canine
Fig 14 Destruction du LAD sur la face distale de la canine

Fig 14 Destruction du LAD sur la face distale de la canineFig 14 Destruction du LAD sur la face distale de la canine



Fig 15 Zone d’ankylose sur la racine de la canine


Patient de 16 ans en cours de traitement orthodontique pour désinclusion de 23. Inclusion canine par ankylose et résorption externe. 23 est retenue en position haute par un phénomène d'ankylose. La face distale de sa racine présente une lacune comblée par du tissu osseux



Fig 16 Examen tomodensitométrique, coupe axiale parallèle au plan palatin, L’angle disto-vestibulaire de 23 présente une hypodensité dentinaire. Le ligament desmodontal est absent.



Fig 17 Examen tomodensitométrique, reconstruction panoramique curviligne dentascan.
L'hypodenstité de la face distale de 23 s'étend sur presque toute la hauteur radiculaire




Fig 18

L’enfant à 13 ans., 14, 24 ainsi que les germes de 35 et 45 ont été extraits. Malgré la place crée par l'extraction de 24,
23 reste retenue. Une zone légèrement radioclaire est visible au niveau de la face distale de sa racine (flèche).

5-Traitement


Extraction de la dent avec fermeture de l’espace, ou extraction réimplantation

L'ankylose d'une dent empêche sa mise en place sur l'arcade. Il faudra l'extraire si nécessaire et la réimplanter

Deux catégories : - autotransplantation
- allotransplantation
L’enfant à 13 ans., 14, 24 ainsi que les germes de 35 et 45 ont été extraits. Malgré la place crée par l'extraction de 24,
23 reste retenue. Une zone légèrement radioclaire est visible au niveau de la face distale de sa racine (flèche).
5-Traitement



Fig 19, 20 Extraction d’une dent ankylosée immobile



Fig 21, 22 préparation de la dent et réimplantation



Autotransplantation des canines :

- Mise à nu chirurgicale et/ou alignement orthodontique impossible
- Éruption de la canine qui amène une résorption des incisives
- Extraction de la dent ankylosée et fermeture de l’espace ou implant
désolé j ai pas arrivé a inseres les images .en revanche voici ce lien
posté le 09/12/2009, 18h22
www.pthogez.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icoba



Messages : 2
Localisation : manosque
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 04/02/2010

MessageSujet: Re: NATURE HISTOLOGIQUE D'UNE INTERFACE D'ANKYLOSE   Mer 17 Mar 2010 - 0:16

Merci pour vos informations
Bien cordialement
ICB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NATURE HISTOLOGIQUE D'UNE INTERFACE D'ANKYLOSE   

Revenir en haut Aller en bas
 
NATURE HISTOLOGIQUE D'UNE INTERFACE D'ANKYLOSE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NATURE HISTOLOGIQUE D'UNE INTERFACE D'ANKYLOSE
» La nature en chanson et en poésie!!!!!
» opéré dan7jour régime yaourt fruit ou nature rep rapide svp
» nature - le cas des adjectifs substantivés
» Le texte "Mère-Nature" de Amada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Le Cursus Dentaire :: Cours / Sujet d'examens / Mémoires :: Cours :: Troisième Année :: Pathologie et Chirurgie buccale-
Sauter vers: