Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires

Aller en bas 
AuteurMessage
dent

dent

Messages : 109
Localisation : world
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 09/12/2009

1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires Empty
MessageSujet: 1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires   1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires EmptyJeu 7 Jan 2010 - 2:58

Histologie-Embryologie dentaire

1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires


Plan du document:


I. Introduction
II. Anatomie générale de la dent
III. Aperçu sur l'histologie de la dent
1. La dentine
2. L'émail
3. Le cément
4. La pulpe
IV.Méthodes d'étude de la dent en histologie
1. Tissus mous
2. Tissus minéralisés
V.Origine des tissus dentaires
VI.Stades de développement des dents temporaires
VII.Développement des dents permanentes



I Introduction
La dentition est la formation et la sortie naturelle des dents.
Elle correspond à l'édification de la denture qui désigne l'ensemble des dents.
• Les dents sont des organes très durs implantés sur les arcades dentaires des maxillaires supérieur et inférieur.


Durant la vie de l'individu on observe 2 générations successives de dents
• Les dents temporaires ou dents de lait au nombre de 20 apparaissent dès l'âge de 6mois
Ces premières dents tombent vers l'âge de 6 ans et sont remplacées par :
• les 32 dents définitives(= dents permanentes ), dont on
distingue
8 : incisives
4 : canines
8 : molaires
8 : incisives
4 : canines
8 : prémolaires
12 : molaires


II Anatomie générale de la dent
Chaque dent constitue un organe divisé topographiquement en 2 régions principales, la couronne et la racine, réunies au niveau du collet.
• La couronne fait saillie dans la cavité buccale.
• La racine est logée dans une cavité de l'os maxillaire ou alvéole osseux .
La racine peut étre unique, double ou multiple.
Chaque dent est creusée d'une cavité centrale appelée “ cavité ou chambre pulpaire ” , celle-ci s'étend de la couronne jusqu'à l'extrémitée de la racine ou apex.
La dent est attachée à l'os alvéolaire par le ligament alvéolo-dentaire qui occupe l'espace conjonctif qui sépare l'os de la racine dentaire, cet espace est appelé “ périodonte ” .
III Aperçu sur l'histologie de la dent
La dent est formée par l'association de plusieurs tissus minéralisés et non minéralisés.


III.A. La dentine
La dentine(= ivoire ) est le plus important par son volume parmi les tissus minéralisés de la dent. La dentine est une matrice extra-cellulaire produite par les odontoblastes, elle se calcifie par la suite.
III.B. L'émail
Au niveau de la couronne ; la dentine est recouverte par l'émail d'épaisseur variable selon la partie considérée de la dent plus importante au niveau des cuspides elle s'amincit progressivement au niveau du collet.
L'émail est la substance la plus dure de l'organisme, renfermant 97% de sels de calcium et peu de substances organiques et d'eau.
L'émail, est sécrété par les adamantoblastes(= améloblastes ).
III.C. Le cément
Au nivau de la racine, la dentine est recouverte par le cément, substance de structure proche de celle de l'os.
Le cément est formé par des cellules (cémentoblastes et cémentocytes) et d'une matrice extra- cellulaire minéralisée.
III.D. La pulpe
En dehors des tissus minéralisés, la dent renferme une variété de tissu conjonctif lâche, la pulpe dentaire qui occupe la chambre pulpaire.
La pulpe est limitée en périphérie par les odontoblastes à l'origine de la dentine la pulpe dentaire héberge les vaisseaux sanguins et les nerfs dentaires qui y pénètrent par l'apex radiculaire.
IV Méthodes d'étude de la dent en histologie
II existe 2 méthodes selon qu'on projette d'étudier les tissus mous ou les tissus minéralisés de la dent.
IV.A. Tissus mous
Pour l'étude des tissus mous , il est nécessaire de fixer la dent. On procède ensuite à une décalcification des tissus minéralisés par une solution acide (comme l'acide nitrique ou l'acide trichoracétique) .
Cette opération peut durer 2 à 3 semaines
On procède ensuite à l'inclusion dans la paraffine et coupe au mictotome, les coupes sont observées au microscope optique après coloration de routine (hématéine - éosine safran par exemple) .
Cette méthode fait disparaître la matrice minéralisée et ne permet d'observer que la trame organique.
IV.B. Tissus minéralisés
La méthode dite de l' “ usure dentaire ” permet d'obtenir des coupes transparentes sur lesquelles on peut étudier les tissus minéralisés de la dent.
La fixation n'est pas nécessaire mais la composante organique est détruite.
La méthode d'usure consiste à couper la dent par un disque diamanté, puis de faire un polissage
à la meule (disque rotatif en matériau abrasif à grains de grosseur variable, qui sert à affûter et à polir) de la face opposée au plan de section.
V Origine des tissus dentaires La dent possède un double origine embryologique épiblastique et mésenchymateuse.
• L'émail dérive de l'épiblaste.
• Le mésenchyme est un ectomésenchyme qui provient des crêtes neurales du nerf trijumeau.
Le mésenchyme se place précocement sous l'épiblaste buccal et donne naissance à la pulpe, à la dentine et au cément.


VI Stades de développement des dents temporaires
Vers la sixième semaine du développement embryonnaire et sous l'action inductrice du mésenchyme,l'épiblaste buccal prolifère et s'enfonce dans le mésenchyme sous-jacent.
Il se forme d'abord une lame dentaire ayant la forme d'un fer à cheval, ouvert en arrière comme les futures arcades dentaires.
• Au niveau de chaque maxillaire, il se forme 10 germes(= bourgeons ) dentaires
En regard de chaque bourgeon épiblastique vient se placer un contingent d'ectomésenchyme. L'ébauche dentaire prend ensuite la forme d'une cloche , c'est le stade de la cloche dentaire.
Le mésenchyme qui entoure l'ébauche dentaire donne naissance à des fibres collagènes qui vont entourer entièrement le germe, c'est le stade du sac dentaire.
VII Développement des dents permanentes
Après mise en place de la première dentition, la lame dentaire développe d'autres bourgeons épithéliaux au-dessous des bourgeons primitifs.
Ces bourgeons épithéliaux secondaires sont à l'origine des 20 premières dents permanentes incisives, canines et prémolaires.
Les molaires permanentes se forment à partir du prolongement distal de la lame dentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katialg



Messages : 11
Localisation : alger
Classe : 1ere année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 20/09/2010

1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires Empty
MessageSujet: Re: 1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires   1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires EmptyLun 20 Sep 2010 - 21:14

c trés interéssent .... mercii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 - Introduction à l'étude de l'histologie et de l'embryologie dentaires
» Étienne Gilson (1884-1978)
» Vulgarisation 5 - Introduction au génie génétique
» Quel test pour une étude biomédicale ?
» Poursuite d'étude en géographie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Le Cursus Dentaire :: Cours / Sujet d'examens / Mémoires :: Cours :: Première Année :: Histologie-
Sauter vers: