Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [QCM] Préparation résidanat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [QCM] Préparation résidanat    Mar 8 Déc 2009 - 21:23

je vais poster quelques cours intéressants, des qcm... que j'ai moi même utilisé pour préparer mon résidanat, vous trouverez surement des qcm déjà postés auparavant mais je n'ai pas eu le temps de vérifier.
bon courage à tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mar 8 Déc 2009 - 21:24

QCM d'OC:

1- Parmi les cinq propositions suivants, quelle(s) est (sont) celle(s) que vous retenez, à l'origine de la carie dentaire ?
A. Une alimentation riche en protides
B. Une absence de brossage efficace des dents le soir
C. La radiothérapie
D. La fermentation des hydrates de carbone par les microbes buccaux, formant des acides
E. Des malpositions dentaires

2- Une mono arthrite dentaire aiguë est caractérisée par :
A. L'existence d'une sensation de dent' longue
B. Une mobilité dentaire.
C. Une douleur dentaire majorée par l'occlusion
D. Une étiologie toujours carieuse
E. Un élargissement du ligament alvéolo-dentaire à la radiographie

3- Le traitement préventif de la carie dentaire consiste à :
A. Eliminer la plaque par brossage
B. Conseiller la consommation de lait
C. Prescrire des comprimés de fluor chez l'enfant
D. Dépister des caries par consultation mensuelle
E. Conseiller l'usage de l'eau de Badoit

4- Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) favorisant de certaine l'apparition de caries dentaires ?
A. L'hérédité
B. L'alimentation riche en hydrates de carbone
C. Le défaut d'hygiène buccale
D. Les traitements neuroleptiques
E. Les traitements antibiotiques par cyclines

5- Quel(s) est (sont) le(s) risque(s) d'une cellulite mandibulaire d'origine dentaire simplement traité par antibiotiques ?
A. Fistulisation cutanée
B. Ostéite
C. Trismus prolongé
D. Parodontite diffuse
E. Récidive

6- La (les) cause(s) d'une pulpite peut (peuvent) être :
A. La carie
B. Une gingivite
C. Les matériaux d'obturation dentaire
D. Un traumatisme dentaire
E. L'inclusion dentaire

7- Un kyste radiculo-dentaire de la mandibule développé à partir d'une dent de 6 ans délabrée se habituellement par :
A. L'extraction de la dent en cause
B. L'énucléation de la poche kystique
C. Une résection non interruptrice de la mandibule
D. Une résection apicale simple
E. Une marsupialisation de la poche kystique

8- parmi les propositions suivantes destinées à prévenir l'apparition de caries chez l'enfant, quels sont ceux qui ont fait la preuve (scientifique) de leur efficacité ?
A. l'utilisation triquotidienne de dentifrices fluorés
B. les bains de bouche à l'aide de soluté antiseptiques
C. une alimentation riche-én fruits frais
D. la prescription de phosphore
E. la prescription de fluor

9- Une cellulite du plancher buccal sus-mylo-hyoîdienne se manifeste par :
A. Une gêne à la protraction linguale
B. Un trismus
C. Une anesthésie linguale
D. Une otalgie
E. Une tuméfaction rétro-incisive inférieure

10- La douleur de la pulpite est
A. Permanente
B. Calmée par le froid
C. Exacerbée par le chaud
D. Accentuée par le décubitus
E. Strictement localisée à la dent

11- La douleur de la mono arthrite aiguë (ou desmodonite) :
A. Est permanente
B. Est exacerbée par la mastication
C. Est très intense
D. Est strictement localisée à la dent
E. Est retrouvée à la percussion transversale

12- Parmi les facteurs suivants, la carie dentaire peut se compliquer de :
A. Nécrose pulpaire
B. Desmodonite (ou arthrite dentaire) aiguë infectieuse
C. Granulome péri apical
D. Kyste radiculo-dentaire
E. Cellulite

13- Un kyste radiculo-dentaire de la mandibule développé à partir d'une dent de 6 ans délabrée se traite habituellement par :
A. L'extraction de la dent avec énucléation de la poche kystique
B. L'énucléation de la poche kystique sans extraction dentaire
C. Une résection non interruptrice de la mandibule
D. Une résection interruptrice de la mandibule
E. Une marsupialisation de la poche kystique

14- Le fluor :
A. Protège les dents contre les caries
B. Est présent en quantité suffisante dans toutes les eaux de boisson en france
C. Peut, à forte dose, entraîner une dystrophie de
D. L'émail doit être donné sous forme de comprimés à tous les nourrissons en france
E. Peut. S'utiliser sous forme de dentifrice chez l'enfant

15- Parmi les propositions suivantes concernant les monoarthrites apicales dentaires, lesquelles sont vraies ?
A. Elles surviennent toujours surdent mortifiée
B. Elles peuvent être révélatrices d'une mortification
C. L'exploration radiologique peut montrer une imageclaire péri-apicale
D. Lors de manifestations aiguës, l'extraction de la dent causale est indispensable
E. Elles peuvent se voir en l'absence de caries

Réponses:

1- B/C/D/E
2- A/B/C/E
3- A/C/E-
4- A/B/C/D/E
5- A/B/C/E
6- A/C/D-
7- A/B
8- A/E
9- A/E
10- A/C/D
11- A/B/C/D/E
12- A/B/C/D/E
13- A
14- A/C/E
15- A/B/C/E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mar 8 Déc 2009 - 21:24

Le mécanisme par lequel la pulpe dentaire se protège contre l'irritation externe ou contre la carie est la formation de
A. nodules pulpaires.
B. dentine tertiaire.
C. cément secondaire.
D. dentine primaire

La formation excessive de tissu cicatriciel au-delà du bord d’une blessure s'appelle un(e)
A. fibrome.
B. kéloïde (chéloïde).
C. polype fibro-épithélial.
D. hyperplasie épithéliale

Une radiographie de faible densité (film pâle) est causée par un(e)
A. révélateur froid.
B. surexposition.
C. lumière de sûreté (à filtre inactinique) inappropriée.
D. temps de développement trop long.

Parmi les éléments de la liste suivante, quel est celui qui se produit à la suite d’une nécrose pulpaire?
A. Un kyste dentifère.
B. Un kyste parodontal latéral.
C. Périodontite périradiculaire chronique.
D. Un polype pulpaire.

Sur une radiographie, la région apicale d’une dent non vivante avec carie profonde peut présenter
1. un élargissement du ligament parodontal.
2. une perte de la lamina dura.
3. une radioclarté circonscrite.
4. une calcification du ligament parodontal
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus

Lequel des aliments suivants est le plus cariogène?
A. Fromage.
B. Chocolat foncé.
C. Confiture.
D. Caramel

Lequel des énoncés suivants est exact?
A. Tous les hydrates de carbone ont une activité cariogène égale.
B. Plus souvent on ingère des hydrates de carbone, plus le risque de carie est élevé.
C. Le taux d'élimination des hydrates de carbone de la cavité buccale n’affecte pasle risque de carie.
D. Les graisses, dans la diète, accroissent le taux de carie

Une application de froid sur une dent produira une hypersensibilité, si la dent
A. est non-vivante.
B. a une poche parodontale.
C. a une hypérémie pulpaire.
D. a une pulpite chronique proliférative.

La formation des racines des incisives centrales supérieures permanentes est complétée
A. à 8 ans.
B. à 10 ans.
C. à 12 ans.
D. plus tard que 12 ans.

Quand les odontoblastes sont détruits ou qu'ils dégénèrent, ils sont remplacés par des
A. améloblastes.
B. cellules mésenchymateuses non différenciées.
C. cellules géantes multinucléées.
D. ostéoblastes.

Après un aplanissement de racine, un patient se plaint de sensibilité au chaud et au froid. Cette douleur provient de la stimulation des
A. récepteurs de Golgi.
B. terminaisons nerveuses libres.
C. fibres de Tomes.
D. cémentoblastes.

La plus forte probabilité d’apparition de lésions carieuses sera chez un patient qui a
A. un compte de lactobacilles élevé.
B. une salive avec un pouvoir tampon faible.
C. de la plaque sur les dents.
D. de l’acide lactique dans la bouche.

Quelles bactéries rencontre-t-on le plus souvent dans des canaux radiculaires infectés?
A. Streptococcus viridans.
B. Staphylococcus aureus.
C. Lactobacilles.
D. Entérocoques.
E. Staphylococcus albus.

Un abcès périapical débutant peut être différencié d'un abcès parodontal par
A. la douleur.
B. le genre d'exsudat.
C. la sensibilité à la percussion.
D. la réponse de la pulpe au test électrique.
E. l'examen radiologique.

Le mécanisme par lequel la pulpe dentaire se protège contre l'irritation externe ou contre la carie est la formation de
A. nodules pulpaires.
B. dentine tertiaire.
C. cément secondaire.
D. dentine primaire.

Parmi les anomalies suivantes, laquelle est la plus souvent associée à une dent non-vivante?
A. Périodontite périradiculaire chronique.
B. La résorption interne.
C. Dysplasie cemento-osseuse périapicale.
D. La pulpite hyperplasique

L'hydroxyapatite en particules placée sous le périoste
1. est hautement biocompatible.
2. présente une faible incidence d'infection secondaire suite à la chirurgie.
3. a tendance à migrer suite à l'insertion.
4. induit la formation osseuse à travers tout
le matériau implanté.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Un patient âgé de 15 ans se présente avec une hypoplasie de l'émail sur la dent 1.5. Toutes les autres dents sont normales. La cause la plus probable de cette hypoplasie est un/une
A. carence en vitamine D.
B. carence généralisée en calcium.
C. forte fièvre subie par le patient à l'âge de 3 ans alors qu'il souffrait de rougeole.
D. infection de la dent 5.5 pendant la formation de la dent 1.5.
E. facteur héréditaire.

Laquelle des caractéristiques suivantes est la plus représentative d'une dent fendillée (cracked tooth)?
A. Une zone radioclaire à l'apex.
B. Une hypersensibilité au stimulus thermique.
C. Une douleur à la mastication.
D. Une absence de réponse au test vitalométrique.

Un enfant de quatre ans se présente avec toutes ses dents primaires en bouche. Ces dernières sont de coloration grisâtre et démontrent une attrition occlusale et incisive prononcée. Les radiographies montrent qu’il y a formation importante de dentine secondaire. La condition décrite est typique d'une
A. dysplasie cléido-crânienne.
B. amélogénèse imparfaite.
C. hypoplasie néonatale.
D. dentinogénèse imparfaite.

L'abrasion est le plus fréquemment constatée sur la/les
A. face linguale des dents postérieures.
B. face occlusale des dents postérieures.
C. bords incisifs.
D. faces vestibulaires des dents.

La résorption des racines des dents permanentes peut être le résultat de
1. forces orthodontiques sévères.
2. périodontite périradiculaire chronique.
3. lésion traumatique.
4. dysplasie cemento-osseuse périapicale.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement.
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Parmi les éléments de la liste suivante, quel est celui qui risque le plus d’évoluer vers une lésion apicale si laissé sans traitement?
A. La résorption interne.
B. La pulpite réversible.
C. La pulpite suppurative aiguë.
D. La pulpite chronique hyperplasique.
E. La calcification pulpaire diffuse.

Laquelle des conditions suivantes est caractériséepar des chambres pulpaires anormalement grandes?
A. Amélogénèse imparfaite.
B. Odontodysplasie localisée.
C. Dentinogénèse imparfaite.
D. Dysplasie dentinaire de Type I.

Dans lequel des états pathologiques suivants peuton s'attendre à ce qu'une incisive centrale inférieure réagisse à la chaleur, au froid et au test électrique?
A. Kyste apical.
B. Abcès périapical aigu.
C. Dysplasie cemento-osseuse périapicale.
D. Périodontite périapicale chronique.

Un patient se plaint d'une douleur aiguë 24 heures après la mise en place d'une restauration dans une dent sans pathologie périapicale pré-existante. La dent est vivante et sensible à la percussion. La radiographie montrera une
A. région radioclaire apicale.
B. ostéite aiguë.
C. résorption radiculaire.
D. ostéite condensante.
E. lamina dura normale.

Lequel des aliments suivants est le plus cariogène?
A. Fromage.
B. Chocolat foncé.
C. Confiture.
D. Caramel.

Durant le développement de la dentition, une déficience en vitamine A peut provoquer
A. des dents en grain de riz.
B. une anodontie partielle (hypodontie).
C. des incisives de Hutchinson.
D. une hypoplasie de l'émail.
E. une dentinogénèse imparfaite

Parmi les éléments de la liste suivante, lequel est le plus grand facteur de risque de carie rampante chez l’enfant?
A. L'ingestion fréquente de polysaccharides.
B. L'ingestion fréquente d'aliments riches en sucrose.
C. L'hypoplasie sévère de l'émail.
D. L'hypovitaminose D.

Lors de la restauration de l'anatomie occlusale, l'inclinaison de la trajectoire condylienne en mouvement de propulsion influence en premier lieu la morphologie
A. de la hauteur cuspidienne.
B. des dents antérieures seulement.
C. des versants mésiaux des cuspides des
dents supérieures et des versants distaux
des cuspides des dents inférieures.
D. des versants mésiaux des cuspides des dents inférieures et des versants distaux des cuspides des dents supérieures

Une infection apicale d'une troisième molaire inférieure peut se répandre par extension directe à l'espace
1. parapharyngé.
2. sous-mandibulaire.
3. ptérygomandibulaire.
4. sous-mentonnier.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Lors de l’examen d’un enfant de 4 ans sans carie ou anomalie visible cliniquement et dont les contacts proximaux sont ouverts, il est indiqué de prendre
A. des radiographies occlusales de la région antérieure des deux maxillaires.
B. deux radiographies rétrocoronaires (interproximales) de la région postérieure.
C. des radiographies périapicales de la région postérieure des deux maxillaires.
D. aucune radiographie.

Le lavage des mains est nécessaire avant et après le port des gants parce qu’il
1. réduit le nombre de bactéries sur la peau pouvant se multiplier et causer de l’irritation.
2. élimine complètement les bactéries sur la peau.
3. minimise la contamination d’un patient à un autre avec des bactéries déposées sur les mains à travers des trous sur la surface du gant.
4. permet d’enfiler les gants plus facilement quand les mains sont humides.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Une semaine après l'insertion d'un amalgame sur une première prémolaire inférieure, un patient revient au cabinet se plaignant d'une douleur vive, de courte durée, lorsqu'il mange ou boit quelque chose de froid. Les dents répondent normalement aux tests de vitalité et de chaleur. Les radiographies sont normales. Le diagnostic le plus probable est
A. hypercémentose.
B. pulpite réversible
C. micro-abcès pulpaire.
D. périodontite périradiculaire aiguë.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mar 8 Déc 2009 - 21:25

QCM Patho - Anatomie

Parmi les éléments cliniques suivants, on peut suspecter une fracture du condyle mandibulaire devant:
* Plaie du menton
* Latérodéviation à l'ouverture buccale
* Otorragie

Une fracture condylienne négligée chez un enfant de six ans peut entraîner les complications suivantes:
* Une ankylose temporo-mandibulaire
* Une hémi-atrophie mandibulaire
* Une latéro-déviation à l'ouverture buccale
* Un syndrome algique

La symptomatologie d'une fracture du malaire comporte:
* Hémorragie sous-conjonctivale externe
* Décalage du rebord orbitaire inférieur
* Limitation de l'ouverture buccale

Parmi les propositions suivantes laquelle ou lesquelles n'entraîne(nt) jamais un hématome peri-orbitaire bilatéral?
* Fracture du malaire
* Fracture de Lefort I (Guérin)

L'étiologie d'un trismus peut être:
* Arthrite temporo-mandibulaire
* Péri-coronarite de désinclusion de dent de sagesse
* Cellulite en rapport avec une dent postérieure
* Phlegmon de l'amygdale
* Cancer de la face interne de la joue
* Fracture du zygoma
* Péri-coronarite de désinclusion de dent de sagesse
* Cancer du trigone rétro-molaire

Un trismus peut se rencontrer:
* Lors d'un tétanos
* Lors d'un coma toxique
* Lors d'un accident vasculaire cérébral
* Lors d'une méninigite purulente
* Lors d'un syndrome pseudo bulbaire
* Lors d'une maladie de Parkinson
* Lors d'une intoxication par la Strychnine
* Lors d'une intoxication par des neuroleptiques
* Lors d'une intoxication par des dérivés des phénothiazines
* Lors d'un coma hypoglycémique

Quelle(s) affection(s) donne(nt) une constriction permanente des mâchoires?
* Une ankylose osseuse temporo-mandibulaire
* Une myosite post-traumatique du masséter
* Une synostose coronoïdo-malaire

Quel(s) est (sont) parmi les aspects suivants, celui (ceux) qui doit (doivent) faire suspecter la transformation maligne d'une plaque de leucoplasie:
* Fissuration
* Ulcération

Toutes les propositions suivantes sont exactes:
* La lithiase salivaire est la plus fréquente des affections salivaires après les oreillons
* La sialodochite est une lésion canalaire caractérisée par une réaction inflammatoire
* La sialadénite se rencontre chez les sujets porteurs d'une lithiase salivaire ancienne
* Les calculs salivaires sont le plus souvent spontanément radiovisibles

Quelle(s) est (sont) le (les) mode(s) de révélation possible(s) des lithiases salivaires?
* La hernie salivaire
* La colique salivaire
* La Whartonite
* La sous-maxillite aiguë
* La Sténonite

Une tuméfaction de la région parotidienne peut être due à :
* Un adénome pléomorphe
* Une adénopathie

Le lichen plan buccal:
* Est une leuco-kératose
* Peut dégénérer
* Evolue par poussées

La douleur de la pulpite est:
* Permanente
* Exacerbée par le chaud
* Acccentuée par le décubitus
* Spontanée

Un kyste radiculo-dentaire de la mandibule développé à partir d'une dent de 6 ans délabrée se traite habituellement par :
* L'extraction de la dent en cause
* L'énucléation de la poche kystique

Devant une sinusite maxillaire, quel(s) est (ou sont) l'élément (ou les éléments) en faveur d'une origine dentaire ?
* Caractère unilatéral
* Le mouchage purulent nauséabond, unilatéral
* Une opacité sinusale unilatérale avec niveaux aux clichés WATERS et BLONDEAU

Une sinusite maxillaire d'origine dentaire est due en principe à l'atteinte d'une ou plusieurs des dents suivantes de la mâchoire supérieure. Laquelle ou lesquelles?
* La première prémolaire
* La deuxième prémolaire
* La première molaire

La survenue d'une parodontopathie est favorisée par:
* Certaines carences vitaminiques
* Le diabète
* Les malpositions dentaires
* Les troubles de la sécretion salivaire
* La consommation excessive de tabac
* Le tartre

Parmi les facteurs suivants, on peut retenir comme cause(s) d'altération de la sécrétion salivaire:
* Le tabagisme
* L’éthylisme
* L'intoxication par la morphine
* Les traitements neuro-psychotropes
* Le syndrome de Gougerot Sjögren
* La radiothérapie

Parmi les éléments suivants, quel(s) est (sont) celui (ceux) pouvant être un facteur favorisant d'une parodontolyse?
* Caries
* Dépôts de tartre
* Restauration prothétique défectueuse
* Dysmorphose dento-maxillo-faciale

Parmi les tuméfactions parotidiennes suivantes, il est admis que l'évolution est franchement bénigne pour :
* Le cystadénolymphome
* Le kyste dysgénétique


QCM en pathologie bucco-dentaire

Un homme de 65 ans, alcoolo-tabagique, vient consulter pour une douleur au niveau du bord latéral droit de la langue mobile avec une otalgie homolatérale et une altération de l'état général.
L'examen endobuccal révèle une lésion ulcérée à fond induré, saignant au moindre contact de 3 centimètres de diamètre. Il existe une gêne à la protraction linguale et une limitation discrète de l'ouverture buccale. L'examen régional met en évidence des adénopathies sous-digastriques bilatérales mobiles.

Question n° 1
Quel est le diagnostic le plus problable ?
A. Cancer de la base de la langue
B. Cancer de la langue mobile
C. Cancer du cavum
D. Otite moyenne aiguë
E. Cancer de l'hypopharynx

Question n° 2
Parmi les éléments suivants lesquels sont des facteurs de risque d'une telle pathologie ?
A. L'intoxication alcoolo-tabagique
B. La mauvaise hygiène bucco dentaire
C. Les traumatismes répétés
D. Le syndrome de Plummer Vinson
E. Le travail du bois

Question n° 3
Parmi les examens suivants quels sont ceux que vous demandez en première intention dans le cadre d'un bilan initial ?
A. Pan endoscopie des voies aéro digestives supérieures
B. Des biopsies avec examen anatomopathologique
C. Une sérologie EBV
D. Des marqueurs tumoraux
E. Une radio pulmonaire

Question n° 4
Sachant que le traitement associera de la chirurgie et de la radiothérapie, quelles mesures faut-il prendre en plus ?
A. Une remise en état dentaire
B. Des empruntes pour réaliser des gouttières fluorées
C. Une renutrition hyperlipidique
D. Un sevrage alcoolo-tabagique
E. Une vitaminothérapie

Question n° 1
L'épithélioma galdulaire se rencontre habituellement dans l'une des localisations suivantes. Laquelle ?
A. Larynx
B. Sinus maxillaire
C. Ethmoïde
D. Cavum
E. Amygdale

Question n° 2
Un adolescent présente de fréquentes épistaxis, associées à une obstruction nasale unilatérale. Quelle affection suspectez-vous ?
A. Polypose nasale
B. Sinusite chronique
C. Angiofibrome nasopharyngien
D. Angiomatose de Rendu Osler
E. Anomalie de l'hémostase primaire

Question n° 3
Devant un phlegmon péri-amygdalien collecté quel(s) est (sont) l'(les) élément(s) essentiel(s) du traitement ?
A. La ponction de l'abcès
B. L'amygdalectomie en urgence
C. Le traitement antibiotique
D. Le drainage de l'abcès
E. Toutes ces propositions

Question n° 4
Parmi les séquelles et complications suivantes, quelles sont celles que l'on peut rencontrer après une facture de Lefort II et/ou Lefort III ?
A. Rhinorhée
B. Obstruction lacrymale
C. Cécité
D. Enfoncement de la pyramide nasal
E. Béance antérieure

Question n° 5
Parmi les affirmations suivantes la (les) quelle(s) est (sont) fausses :
A. L'ostium du canal de Wharton se projette en regard de la deuxième pré-molaire supérieure B. L'ostium du canal de Sténon se projette en rétro-incisif inférieur
C. Une grenouillette réalise une voussure du plancher buccal soulevant la langue
D. La lithiase sous maxillaire est beaucoup plus fréquente que la lithiase parotidienne
E. La lithiase salivaire est la plus fréquente des affectations salivaires devant les oreillons
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mar 8 Déc 2009 - 21:26

prothèse:

Le but recherché lorsqu'on utilise un arc facial muni d'un axe charnière est d'enregistrer
A. l'angle de Bennett.
B. la relation centrée.
C. le degré d'inclinaison condylienne latérale.
D. le degré d'inclinaison condylienne horizontale.
E. l'axe d'ouverture et de fermeture du maxillaire inférieur.

Suite à l'insertion de prothèses complètes, une douleur généralisée qui s'étend sur toute la crête alvéolaire inférieure peut être causée par
A. une distance interocclusale inadéquate.
B. de la pression sur le frein buccal.
C. des insertions musculaires élevées.
D. des versants trop épais.
Pour le dessin d'une prothèse partielle amovible, les plans guidants sont faits
A. parallèles au grand axe de la dent.
B. parallèles au plan d'insertion.
C. à angle droit avec le plan occlusal.
D. à angle droit avec le grand connecteur.

Chez un édenté, lorsqu’il y a une résorption avancée du maxillaire inférieur, la crête alvéolaire peut être au même niveau que l’insertion des muscles:
A. buccinateur, styloglosse, géniohyoïdien.
B. mylohyoïdien, buccinateur, styloglosse.
C. constricteur supérieur, mylohyoïdien, buccinateur.
D. mylohyoïdien, buccinateur, génioglosse.

La détermination de l’emplacement de la ligne de finition d’une couronne est influencée par
1. l'esthétique.
2. la longueur de la couronne clinique.
3. la présence de caries.
4. la présence de restaurations préexistantes.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

La fracture d’une couronne toute en céramique peut être causée par
1. une épaisseur de porcelaine insuffisante.
2. des angles aigus dans la dent préparée.
3. des forces occlusales excessives.
4. une mauvaise sélection du matériau de cimentation.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Lors de la taille, en vue d’une couronne complète, sur une dent postérieure dont la couronne clinique satisfait aux exigences de résistance et de rétention, on doit placer la limite gingivale de la préparation

A. à 0.5mm sous la gencive.
B. sur l'émail.
C. au moins 1mm au-dessus de la gencive.
D. au joint énamo-cémentaire.
E. au niveau gingival.

Le grand connecteur d’une prothèse partielle amovible devrait
A. assurer une union rigide entre les composantes bilatérales.
B. agir comme amortisseur de contraintes.
C. ne pas interférer avec les forces latérales.
D. dissiper les forces verticales.

Sur le modèle de travail, en prévision d’un pont fixe, on découvre que les piliers 3.5 et 3.7 ont des axes d’insertion différents. Au lieu de repréparer les dents, il est décidé d’utiliser une attache de semi-précision. Idéalement, où doit être placée la partie mâle de cette attache?
A. Au distal de la couronne sur 3.5.
B. Au distal du pontique 3.6.
C. Au mésial de la couronne sur 3.7.
D. Au mésial du pontique 3.6.

Parmi les éléments de la liste suivante, lequel doit être vérifié en premier quand une couronne bien ajustée sur son modèle unitaire ne peut être assise sur son pilier?
A. Les contacts occlusaux.
B. La convergence des parois de la préparation.
C. Les contacts proximaux.
D. L’empreinte utilisée pour la coulée du modèle.

Parmi les options proposées dans la liste suivante, quelle est la meilleure façon d’éviter que les forces appliquées par une prothèse amovible de Classe I endommagent les dents piliers?

A. Jumeler les piliers avec les dents adjacentes.
B. Minimiser l’occlusion sur les selles libres.
C. Placer des appuis au distal des piliers terminaux.
D. Utiliser des crochets coulés sur les piliers terminaux.
E. S’assurer que les selles libres sont regarnies régulièrement.

Les hydrocolloïdes irréversibles s'enlèvent mieux de la bouche par
A. un coup sec ou rapide.
B. un mouvement lent de décollement.
C. un mouvement de torsion et de bascule.
D. en demandant au patient de créer une pression positive.

Parmi les éléments de la liste suivante, lequel a une influence sur l’épaisseur de l’extension vestibulaire d’une prothèse complète supérieure?
A. L'apophyse malaire.
B. L'apophyse coronoide.
C. La crête mylohyoïdienne.
D. L’apoplyse zygomatique.
E. Les apophyses génies.

Lors de la fabrication de prothèses complètes, lequel/lesquels des facteurs suivants peut/peuvent être modifié(s) pour obtenir l’occlusion recherchée?
1. La courbe de compensation.
2. L'orientation du plan occlusal.
3. L'angulation des cuspides.
4. L’angulation condylienne.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

L'essayage de prothèses avec dents montées sur la cire a pour but de
A. vérifier les enregistrements intermaxillaires.
B. vérifier la dimension verticale.
C. évaluer l'esthétique.
D. Tous les énoncés ci-dessus.

Un patient se plaint que ses prothèses claquent. Les causes les plus fréquentes sont
A. un manque de hauteur verticale et une occlusion mal balancée.
B. une hauteur verticale exagérée et un manque de rétention.
C. l'utilisation de dents postérieures trop larges et un surplomb horizontal trop petit.
D. des dents mal placées par rapport à la crête et un surplomb vertical antérieur exagéré.

Une prothèse complète au maxillaire supérieur présente plus de rétention et de stabilité qu'une prothèse mandibulaire parce qu'elle
1. recouvre une plus grande surface.
2. comprend un endiguement postérieur.
3. n'est pas exposée à autant de déplacement musculaire.
4. est totalement entourée de tissu mou.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

La meilleure façon d'allonger le temps de travail d'une empreinte en hydrocolloïde irréversible est d’
A. augmenter le temps de spatulation.
B. augmenter la proportion d’eau dans le mélange.
C. utiliser de l'eau froide lors du malaxage.
D. ajouter une petite quantité de borax au mélange.
E. ajouter du sulfate de potassium au mélange.

Après la prise initiale, le ciment à l'ionomère de verre, à prise chimique, devrait être enduit d'une couche protectrice afin
A. d'accélérer sa prise finale.
B. de le protéger contre l'humidité.
C. de retarder sa prise finale.
D. de le protéger contre les rayons ultraviolets.
E. d’obtenir une surface lisse.

Parmi les ciments suivants, lequel/lesquels a/ont un potentiel d’adhésion chimique sur l’émail?
1. Phosphate de zinc.
2. Polycarboxylate de zinc.
3. Ethoxy-benzoïque.
4. Ionomère de verre.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Par rapport aux résines non-chargées, les résines composites
1. ont un coefficient de dilatation thermique plus bas.
2. sont plus fortes.
3. contractent moins en polymérisant.
4. sont plus faciles à polir.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

L'avantage principal de la cuisson de la porcelaine sous vide est une
A. meilleure couleur.
B. contraction moindre.
C. translucidité accrue.
D. résistance accrue.

La cause la plus fréquente de contact prématuré des dents durant l'élocution chez les porteurs de prothèses complètes est
A. la tension nerveuse.
B. une relation centrée incorrecte.
C. une dimension verticale d’occlusion exagérée.
D. un manque de surplomb vertical.
E. une occlusion non balancée.

Pour améliorer la stabilité d'une prothèse, les molaires inférieures devraient être placées
A. sur le sommet de la crête mandibulaire.
B. au buccal du sommet de la crête mandibulaire.
C. au dessus de la tablette buccale.
D. au lingual du sommet de la crête mandibulaire.
Le rôle d’un corps coulé est de
1. permettre une ventilation intraradiculaire.
2. renforcer la structure dentaire restante.
3. réorienter les forces de l’occlusion.
4. fournir la rétention nécessaire à la couronne.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

À sa première visite de contrôle suite à l’insertion d’une nouvelle prothèse partielle amovible, un patient se plaint de sensiblitié à une dent-pile. La cause la plus probable est
A. une sur-extension de la base de la prothèse.
B. un polissage inadéquat du squelette.
C. un mauvais plan d’insertion.
D. l’occlusion.

Pour une prothèse partielle coulée au maxillaire supérieur, la forme de grand connecteur qui risque le plus d’interférer avec la phonation est
A. une barre palatine épaisse étroite.
B. une barre palatine antérieure et
postérieure.
C. une barre palatine mince et large.
D. un fer à cheval étroit

Le biseautage de la paroi gingivale d'une préparation pour incrustation en or est fait pour obtenir une
1. protection de la paroi d'émail.
2. augmentation de la forme de rétention.
3. adaptation marginale plus fiable.
4. augmentation de l'épaisseur du métal.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Les repères anatomiques aidant à établir la position du scellement palatin postérieur (postdam) d’une prothèse complète supérieure comprennent
A. les échancrures ptérygomaxillaires et les foveae palatinae.
B. les échancrures ptérygomaxillaires et l'épine nasale postérieure.
C. le bord postérieur des tubérosités et le
bord postérieur de l'os palatin.
D. le bord antérieur des tubérosités, le raphé palatin et le bord postérieur de l'os palatin.

Une vestibuloplastie est une chirurgie préprothétique dont le but est
A. de faciliter la prise d’une empreinte fidèle.
B. de créer de l’espace inter-arcade dans la région postérieure.
C. de favoriser le placement des dents vis-àvis le sommet de la crête.
D. d’augmenter la surface de support pour la Prothèse

Parmi les paramètres suivants, lequel/lesquels est/sont un/des guide(s) utile(s) pour déterminer la dimension verticale d’occlusion d’un patient?
1. L'apparence.
2. La phonétique.
3. L'observation de la position de repos.
4. Des enregistrements du profil avant les extractions.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

À l'examen d'un patient édenté, vous observez qu’à la dimension verticale d’occlusion appropriée, les tubérosités entrent en contact avec les coussins rétromolaires. Le traitement de choix est de
A. réduire, par intervention chirurgicale, les coussins rétromolaires afin de procurer l'espace nécessaire.
B. réduire, par intervention chirurgicale, les tubérosités afin de procurer l'espace nécessaire.
C. procéder à la confection des prothèses complètes en augmentant la dimension verticale afin d'avoir suffisamment d'espace.
D. procéder à la confection des prothèses complètes et réduire la longueur postérieure de la prothèse inférieure afin d'éliminer les interférences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mar 8 Déc 2009 - 21:27

QCM Parodontologie:

1.La meilleure façon de déterminer cliniquement la localisation et l'étendue du tartre sous-gingival est
A. d'utiliser une solution radiopaque et des clichés radiographiques.
B. d'utiliser une solution révélatrice.
C. de sonder avec un instrument fin.
D. de faire une inspection visuelle.

2. Un signe caractéristique de la parodontite juvénile est
A. une gingivite marginale.
B. une douleur et une sensation de brûlure de la gencive.
C. une gingivite hyperplasique.
D. un déplacement des dents.

3. Dans une poche infraosseuse, l'attache épithéliale est située
A. à l'intérieur même de l'os basal.
B. en position coronaire par rapport à la crête alvéolaire.
C. en position apicale par rapport à la crête alvéolaire.

4. Le traitement indiqué pour une récession gingivale asymptomatique due à l'âge est
A. une greffe de tissu conjonctif.
B. une gingivoplastie.
C. un lambeau déplacé latéralement.
D. une greffe gingivale.
E. aucun traitement.

5. Le drainage insuffisant d’une poche parodontale peut mener à
A. la formation d'un kyste.
B. la formation d'un abcès.
C. une hyperplasie épithéliale.
D. une augmentation de la formation de tartre.

6. Le traitement initial d’un abcès parodontal aigu localisé chez un patient en santé doit inclure
A. un détartrage et aplanissement de racine.
B. un ajustement occlusal.
C. une antibiothérapie.
D. la prescription d’un analgésique.

7. L'instrument qui convient le mieux à l'aplanissement des racines (surfaçage) est un/une
A. houe.
B. lime.
C. curette.
D. faucille.
E. instrument à détartrage ultrasonique.

8. La cause la plus probable de perte de la dent, suite à l’ouverture d’une furcation de Classe III dans le but de fournir un meilleur accès, est
A. la carie de racine.
B. l’hypersensibilité des racines.
C. des problèmes pulpaires.
D. une récidive de poches parodontales.

9. Après un curetage gingival, on s'attend à une contraction maximale des tissus quand ceux-ci sont
A. fibro-oedémateux.
B. oedémateux.
C. fibreux.
D. compris à l'intérieur d'une poche infraosseuse.
E. associés avec la formation d'exsudat.

10. Lorsqu'on utilise une sonde parodontale pour
évaluer la profondeur d’une poche parodontale, on mesure la distance entre
A. la base de la poche parodontale et la jonction amélo-cémentaire.
B. le bord de la gencive libre et la jonction
amélo-cémentaire.
C. la base de la poche parodontale et le sommet de la gencive libre.
D. la base de la poche parodontale et la jonction mucogingivale.

11. La régénération tissulaire guidée peut servir au traitement de/d’une
1. perte osseuse horizontale.
2. défauts intraosseux à trois surfaces.
3. atteinte de furcation de Classe III à la mandibule.
4. atteinte de furcation de Classe II à la mandibule.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

12. La muqueuse buccale recouvrant la base de l'os alvéolaire
A. n'est pas kératinisée de façon normale, mais pourrait se kératiniser suite à la stimulation physiologique.
B. est attachée de près aux muscles et à l'os sousjacents.
C. ne contient pas de fibres élastiques.
D. s'unit avec la gencive kératinisée à la jonction muco-gingivale.
E. possède un corium collagéneux de nature dense et fermement entrelacé.

13. Parmi les maladies systémiques suivantes, laquelle/lesquelles NE prédispose/nt PAS à la parodontite?
1. Neutropénie cyclique.
2. Diabète sucré.
3. Syndrome de l'immuno-déficience acquise.
4. Dysplasie ectodermique hypohydrotique héréditaire.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

14. Chez un enfant, une gingivite douloureuse, diffuse et d'un rouge écarlate est caractéristique d'une
A. gingivostomatite herpétique primaire.
B. parodontite agressive.
C. fibromatose idiopathique.
D. stomatite aphteuse.

15. Parmi les éléments de la liste suivante, lequel/lesquels est/sont un/des signe(s) clinique(s) de gingivite?
1. Perte de l'apparence pelure d'orange.
2. Hyperplasie gingivale.
3. Poche de profondeur moindre.
4. Saignement au sondage.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous le

16. Une habitude de serrement des dents peut contribuer au développement
A. de poches parodontales supra osseuses.
B. de la gingivite marginale.
C. d’une mobilité accrue des dents.
D. d’une récession généralisée.

17. Quelles sont les cellules prédominantes dans l'exsudat inflammatoire d'un abcès péridentaire aigu?
A. Les neutrophiles.
B. Les éosinophiles.
C. Les basophiles.
D. Les lymphocytes.
E. Les monocytes.

18. Les restaurations qui ont des surplus gingivaux sont à l'origine de parodontopathies chroniques parce qu'elles
A. favorisent la rétention de plaque bactérienne.
B. favorisent la rétention des aliments.
C. causent un trauma venant de l'occlusion.
D. cause une atrophie par compression.

19. En parodontie, les poches qui offrent le meilleur potentiel de régénération osseuse suite à un traitement chirurgical sont les poches
A. supra-osseuses.
B. infra-osseuses à une paroi.
C. infra-osseuses à deux parois.
D. infra-osseuses à trois parois.

20. Le traitement de choix pour un patient présentant une parodontite ulcéro-nécrosante, sans fièvre et sans lymphadénopathie sera:
1. débridement des lésions.
2. antibiothérapie.
3. instructions d’hygiène.
4. application locale de corticostéroïdes.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.s énoncés ci-dessus.

21. Il est démontré que les appareils d'irrigation à jet d'eau permettent de/d’
A. éliminer la plaque.
B. déloger les particules alimentaires accumulées entre les dents.
C. désinfecter les poches parodontales pour une durée maximale de 18 heures.
D. prévenir la formation du tartre.

22. L'intervention chirurgicale de préférence pour la correction d’une zone de gencive attachée insuffisante s’étendant sur plusieurs dents adjacentes est le/la
A. lambeau déplacé apicalement.
B. lambeau déplacé latéralement.
C. greffe pédiculée du type "double-papille".
D. lambeau déplacé coronalement.
E. greffe gingivale libre.

23. La coloration d'une gencive cliniquement normale est modifiée par
1. le degré de vascularisation gingivale.
2. une kératinisation épithéliale.
3. l'épaisseur de l'épithélium.
4. la pigmentation par la mélanine.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

24. La meilleure façon d'éliminer des cratères de profondeur légère à modérée, dispersés de façon irrégulière dans l'os interseptal, est
A. l'ostéoplastie.
B. la gingivoplastie.
C. le détartrage profond.
D. la greffe osseuse.

25. Le parodonte tolère mieux les pressions exercées sur la dent
A. horizontalement.
B. latéralement.
C. obliquement.
D. verticalement.

26. La meilleure façon de déterminer cliniquement la localisation et l'étendue du tartre sous-gingival est
A. d'utiliser une solution radiopaque et des clichés radiographiques.
B. d'utiliser une solution révélatrice.
C. de sonder avec un instrument fin.
D. de faire une inspection visuelle.

27. Un signe caractéristique de la parodontite juvénile est
A. une gingivite marginale.
B. une douleur et une sensation de brûlure de la gencive.
C. une gingivite hyperplasique.
D. un déplacement des dents.

28. Dans une poche infraosseuse, l'attache épithéliale est située
A. à l'intérieur même de l'os basal.
B. en position coronaire par rapport à la crête alvéolaire.
C. en position apicale par rapport à la crête alvéolaire.

29. Le traitement indiqué pour une récession gingivale asymptomatique due à l'âge est
A. une greffe de tissu conjonctif.
B. une gingivoplastie.
C. un lambeau déplacé latéralement.
D. une greffe gingivale.
E. aucun traitement.


30. Le traitement initial d’un abcès parodontal aigu localisé chez un patient en santé doit inclure
A. un détartrage et aplanissement de racine.
B. un ajustement occlusal.
C. une antibiothérapie.
D. la prescription d’un analgésique.

31. L'instrument qui convient le mieux à l'aplanissement des racines (surfaçage) est un/une
A. houe.
B. lime.
C. curette.
D. faucille.
E. instrument à détartrage ultrasonique.

32. La cause la plus probable de perte de la dent, suite à l’ouverture d’une furcation de Classe III dans le but de fournir un meilleur accès, est
A. la carie de racine.
B. l’hypersensibilité des racines.
C. des problèmes pulpaires.
D. une récidive de poches parodontales.

33. Après un curetage gingival, on s'attend à une contraction maximale des tissus quand ceux-ci sont
A. fibro-oedémateux.
B. oedémateux.
C. fibreux.
D. compris à l'intérieur d'une poche infraosseuse.
E. associés avec la formation d'exsudat.

34. Lorsqu'on utilise une sonde parodontale pour évaluer la profondeur d’une poche parodontale, on mesure la distance entre
A. la base de la poche parodontale et la jonction amélo-cémentaire.
B. le bord de la gencive libre et la jonction amélo-cémentaire.
C. la base de la poche parodontale et le sommet de la gencive libre.
D. la base de la poche parodontale et la jonction mucogingivale.

35. La régénération tissulaire guidée peut servir au traitement de/d’une
1. perte osseuse horizontale.
2. défauts intraosseux à trois surfaces.
3. atteinte de furcation de Classe III à la mandibule.
4. atteinte de furcation de Classe II à la mandibule.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

36. Parmi les maladies systémiques suivantes, laquelle/lesquelles NE prédispose/nt PAS à la parodontite?
1. Neutropénie cyclique.
2. Diabète sucré.
3. Syndrome de l'immuno-déficience acquise.
4. Dysplasie ectodermique hypohydrotique héréditaire.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

37. Chez un enfant, une gingivite douloureuse, diffuse et d'un rouge écarlate est caractéristique d'une
A. gingivostomatite herpétique primaire.
B. parodontite agressive.
C. fibromatose idiopathique.
D. stomatite aphteuse.

42. En parodontie, les poches qui offrent le meilleur potentiel de régénération osseuse suite à un traitement chirurgical sont les poches
A. supra-osseuses.
B. infra-osseuses à une paroi.
C. infra-osseuses à deux parois.
D. infra-osseuses à trois parois.

43. Le traitement de choix pour un patient présentant une parodontite ulcéro-nécrosante, sans fièvre et sans lymphadénopathie sera
1. débridement des lésions.
2. antibiothérapie.
3. instructions d’hygiène.
4. application locale de corticostéroïdes.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

44. Il est démontré que les appareils d'irrigation à jet d'eau permettent de/d’
A. éliminer la plaque.
B. déloger les particules alimentaires accumulées entre les dents.
C. désinfecter les poches parodontales pour une durée maximale de 18 heures.
D. prévenir la formation du tartre.

45. L'intervention chirurgicale de préférence pour la correction d’une zone de gencive attachée insuffisante s’étendant sur plusieurs dents adjacentes est le/la
A. lambeau déplacé apicalement.
B. lambeau déplacé latéralement.
C. greffe pédiculée du type "double-papille".
D. lambeau déplacé coronalement.
E. greffe gingivale libre

46. La coloration d'une gencive cliniquement normale est modifiée par
1. le degré de vascularisation gingivale.
2. une kératinisation épithéliale.
3. l'épaisseur de l'épithélium.
4. la pigmentation par la mélanine.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

47. La meilleure façon d'éliminer des cratères de profondeur légère à modérée, dispersés de façon irrégulière dans l'os interseptal, est
A. l'ostéoplastie.
B. la gingivoplastie.
C. le détartrage profond.
D. la greffe osseuse.

48. Le parodonte tolère mieux les pressions exercées sur la dent
A. horizontalement.
B. latéralement.
C. obliquement.
D. verticalement.

49. L'os alvéolaire se remanie
A. durant toute la période de denture primaire.
B. jusqu'à la fin de la période de denture mixte.
C. jusqu'à l'établissement final de la denture permanente.
D. durant toute la vie.

50. Quelles cellules migrent en plus grand nombre vers la crevasse gingivale en réponse à une accumulation de plaque bactérienne?
A. Les plasmocytes et les monocytes.
B. Les leucocytes polynucléaires.
C. Les macrophages.
D. Les lymphocytes.
E. Les mastocytes.

51. Avec le développement de la gingivite, la flore microbienne de la crevasse devient principalement composée de/d’
A. organismes gram-positif.
B. organismes gram-négatif.
C. diplocoques.
D. spirochètes.

52. Parmi les problèmes gingivaux suivants, lequel/lesquels peut-on s’attendre à retrouver chez un patient souffrant d’une dyscrasie sanguine?
1. Un gonflement.
2. Un saignement.
3. Une ulcération.
4. Une atrophie.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

53. Une patiente de 23 ans, généralement en bonne santé, se plaint de sensibilité et raideur dans la région de l’articulation temporomandibulaire à gauche et à droite. Ces symptômes sont apparus il y a une semaine et sont plus accentués au réveil. La cause la plus probable des problèmes de cette patiente est
A. une ankylose fibreuse des articulations temporomandibulaires.
B. un bruxisme nocturne.
C. une ostéoarthrite débutante.
D. une subluxation mandibulaire.


Dernière édition par erynia le Mar 8 Déc 2009 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mar 8 Déc 2009 - 21:27

Biomatériaux:

Pendant la période de prise, un mélange de plâtre présentera
A. de l'expansion.
B. de la contraction.
C. une diminution de la force compressive.
D. une augmentation de la teneur en humidité.

Parmi les éléments de la liste suivante, lequel est une modification des recommandations habituelles de malaxage des produits du gypse qui augmentera la force compressive du matériau durci?
A. L’addition d’une petite quantité de sel à l’eau avant le malaxage.
B. Une légère diminution du rapport eau/poudre.
C. L’utilisation d’eau légèrement plus chaude.
D. Une réduction du temps de malaxage.

Le modulus d'élasticité élevé que possède les alliages chrome-cobalt-nickel par rapport aux alliages d’or de type IV, signifie que les crochets d’un squelette de prothèse partielle amovible coulés en chrome-cobalt-nickel doivent
A. avoir une section transversale plus épaisse.
B. être plus courts.
C. être plus effilés.
D. engager une zone de rétention moins profonde.

L'addition de platine à un alliage d'or dentaire a pour résultat d'en augmenter
1. la force.
2. la dureté.
3. le point de fusion.
4. la résistance à la corrosion.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

Les porcelaines dentaires ont une
1. faible résistance en compression.
2. grande dureté.
3. grande résistance à la traction.
4. faible résistance à l'impact.
A. (1) (2) (3)
B. (1) et (3)
C. (2) et (4)
D. (4) seulement
E. Tous les énoncés ci-dessus.

L’or contribue à laquelle des propriétés suivantes dans les alliages or-cuivre?
A. La résistance à la corrosion.
B. Une augmentation de la force.
C. Un abaissement de la gravité spécifique.
D. Une augmentation de la dureté.

S'il faut attendre avant de couler un modèle dans une empreinte en alginate, il faut placer l'empreinte dans
A. l'eau.
B. 100% d'humidité relative.
C. une solution aqueuse de sulfate de
calcium à 1%.
Revenir en haut Aller en bas
Incidere
Résident(e)
Résident(e)
avatar

Messages : 66
Localisation : Alger, Algérie
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 07/01/2009

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Ven 26 Fév 2010 - 15:53

Merci erynia pour l'aide précieuse que vous nous apporter.
c'est super interessant.
biggrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Sam 27 Fév 2010 - 22:25

Incidere a écrit:
Merci erynia pour l'aide précieuse que vous nous apporter.
c'est super interessant.
biggrin

je vous en prie incidere, bonne préparation!!!
Revenir en haut Aller en bas
nourhouda



Messages : 36
Localisation : alger
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/03/2010

MessageSujet: erynia   Lun 5 Avr 2010 - 20:56

salut,je cherche les qcm 2008 2009 s'il te plait oooh .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cortex
Admin
avatar

Messages : 1633
Localisation : Caradent
Classe : .......
Inscrit le : 27/12/2008

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Lun 5 Avr 2010 - 21:01

Bonjour!

on à ca! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caradent.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mar 6 Avr 2010 - 18:27

le lien de cortex contient le sujet de résidanat 2009
Revenir en haut Aller en bas
sima dent



Messages : 8
Localisation : alger
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 06/05/2010

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mer 12 Mai 2010 - 21:26

je besoins d'autre questions pour préparer au résidanat Help
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Ven 14 Mai 2010 - 13:11

sima dent a écrit:
je besoins d'autre questions pour préparer au résidanat Help

non vous n'avez pas besoin de tant de qcm que ça pour réviser faut surtout bien connaitre ses cours.
bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Eureka

avatar

Messages : 436
Localisation : Blida
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/01/2009

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Sam 15 Mai 2010 - 15:21

MERCI POUR LE POST ERYNA merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Sam 15 Mai 2010 - 18:34

je vous en prie!
Revenir en haut Aller en bas
ryam

avatar

Messages : 6
Localisation : alger
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 18/09/2009

MessageSujet: slt   Lun 21 Juin 2010 - 23:42

slt erynia
merci beaucoup pour ces qcm mais est-ce que c possible d'avoir les reponses.
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nourhouda



Messages : 36
Localisation : alger
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/03/2010

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mer 23 Juin 2010 - 19:50

salam,es possible de nous donner les réponses du qcm?merci. mouer
es que les cours de biomateriaux présentés sur forum sont comlet?merci plap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minoucha74



Messages : 12
Localisation : algérie
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 10/08/2010

MessageSujet: résidanat 2010   Dim 22 Aoû 2010 - 0:29

comment on prépare pour le concours de résidanat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamola

avatar

Messages : 13
Localisation : Annaba
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Mer 25 Aoû 2010 - 13:24

merci eryna merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nourhouda



Messages : 36
Localisation : alger
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 14/03/2010

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Jeu 2 Sep 2010 - 0:33

salam? quelle est la date du concours d'alger svp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr kariman47



Messages : 6
Localisation : alger
Classe : 5ème année, Médecine Dentaire
Inscrit le : 29/08/2010

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Dim 5 Sep 2010 - 2:51

Salam normalement c pour le 05et le06 -10-2010 dr nourlhouda w alah a3lam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nes



Messages : 10
Localisation : alger
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 30/12/2008

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Ven 1 Oct 2010 - 18:50

Salut tout le monde;
Ditez qu'est ce que vous en pensez; sur ces qcm
Pour le 2ème, j"hésite entre le placer en mésial ou en distal de la 36 !!!
Et pour le 3ème, là aussi j'hésite entre: l'apophyse malaire, et l’apoplyse zygomatique!!!

1- Le but recherché lorsqu'on utilise un arc facial muni d'un axe charnière est d'enregistrer
A. l'angle de Bennett.
B. la relation centrée.
C. le degré d'inclinaison condylienne latérale.
D. le degré d'inclinaison condylienne horizontale.
E. l'axe d'ouverture et de fermeture du maxillaire inférieur.

2- Sur le modèle de travail, en prévision d’un pont fixe, on découvre que les piliers 3.5 et 3.7 ont des axes d’insertion différents. Au lieu de repréparer
les dents, il est décidé d’utiliser une attache de semi-précision. Idéalement, où doit être placée la partie mâle de cette attache?
A. Au distal de la couronne sur 3.5.
B. Au distal du pontique 3.6.
C. Au mésial de la couronne sur 3.7.
D. Au mésial du pontique 3.6.

3- Parmi les éléments de la liste suivante, lequel a une influence sur l’épaisseur de l’extension vestibulaire d’une prothèse complète supérieure?
A. L'apophyse malaire.
B. L'apophyse coronoide.
C. La crête mylohyoïdienne.
D. L’apoplyse zygomatique.
E. Les apophyses génies.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rabab

avatar

Messages : 25
Localisation : algerie
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 22/11/2009

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Sam 24 Sep 2011 - 12:36



merciiii erinaaaa
jazaki lah khayran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bart



Messages : 2
Localisation : batna, Alger
Classe : Résident(e) en Orthopédie Dento-Faciale
Inscrit le : 16/07/2011

MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    Lun 26 Sep 2011 - 16:28

Barka allahou fik merci bcp Erynia pour tout ces efforts que tu fait pour nous aider
je voudrai juste te demander si tu peux repondre aux qcm surtout ceux de prothese
merci encore wa jazaki allah 3na kl khyre


Dernière édition par Bart le Lun 26 Sep 2011 - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [QCM] Préparation résidanat    

Revenir en haut Aller en bas
 
[QCM] Préparation résidanat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» salut a tous, conseil d'amis svp (préparation résidanat)
» OC: Préparation résidanat (2013)
» préparation résidanat alger 2016
» préparer son résidanat ou bien préparer son dossier pour partir à l'étrangé?????
» Préparation rituel de Litha 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: La Post-Graduation :: Résidanat-
Sauter vers: